Les bienfaits de l’art-thérapie par Mayte Parada


mars 9, 2017
par Mayte Parada, docteure en psychologie, du Centre de Thérapie de Montréal
L’art-thérapie est différente de la thérapie verbale traditionnelle. Plusieurs personnes s’orientent vers l’art-thérapie pour diverses raisons : elles s’expriment difficilement avec des mots, elles s’intéressent à une démarche expérimentale axée sur les sens, ou encore, elles utilisent déjà l’art à des fins thérapeutiques. Cette approche est souvent utilisée auprès des enfants.

Qu’est-ce que l’art-thérapie ?

…:…
L’art-thérapeute sert d’accompagnateur dans l’utilisation de différents éléments visuels, tels que les images, les couleurs et les formes, pour favoriser l’expression des pensées et des sentiments difficiles à mettre en paroles. Vous ne devez pas être un artiste pour tirer profit de l’art-thérapie. Aucun talent n’est requis. Vous avez seulement besoin de votre motivation à travailler vos difficultés avec l’aide d’un professionnel qui vous guidera dans le processus. Les matériaux les plus courants en art-thérapie sont les pastels à l’huile, les crayons feutres, l’aquarelle, la tempera, la peinture à l’acrylique, la pâte à modeler, l’argile, le papier de soie et les images de magazines. L’art-thérapie peut être soit directive (des matériaux et des thèmes sont proposés pour chaque séance) ou non directive (vous avez la liberté d’explorer vos propres idées). Cela dépendra de vos besoins et de l’approche de votre art-thérapeute.

Quels sont les bienfaits de l’art-thérapie ?

Les effets positifs de l’art sur la croissance personnelle, l’expression de soi, la transformation de soi et le bien-être ont récemment été redécouverts (1). De nombreuses personnes affirment que l’art-thérapie les apaise et réduit leur niveau de stress. D’autres sentent que la création d’images les aide à résoudre des problèmes, à relâcher des tensions émotionnelles et à se rétablir à la suite d’un traumatisme ou d’une perte. Elle peut également soulager la douleur ou d’autres problèmes physiques. Cette forme de thérapie permet d’approfondir la compréhension de soi et de son fonctionnement en tant qu’individu ou membre d’un groupe.

L’efficacité de l’art-thérapie est reconnue en ce qui a trait à l’évolution de la conscience, l’épreuve de réalité, la résolution de problème, le dévoilement de l’inconscient, la catharsis, la résolution de conflit, l’intégration et l’individuation (2). En plus de ces bienfaits psychologiques, le processus de création artistique a des effets physiologiques, dont la normalisation de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle et de la sécrétion de cortisol (3, 4). Dans une récente étude, des chercheurs ont prouvé que le processus de création en arts visuels a comme effet d’améliorer les liaisons fonctionnelles dans le cerveau, ce que l’observation ou la critique d’œuvres ne permettent pas de faire. Cette amélioration des liaisons se traduit par de meilleurs résultats aux tests de résistance au stress (5).

Durant chaque séance, le thérapeute suggère des techniques, des sujets, des matériaux, et donne des choix pour répondre aux besoins en évolution du client et à ses objectifs thérapeutiques. Vous pouvez soit décider du message transmis dans votre création ou vous laisser emporter par un thème de votre choix. Votre thérapeute peut vous guider à l’aide de thèmes ciblés, ou généraux comme les émotions, les souhaits, les rêves, les fantasmes, les projets, l’image de soi, la famille, les milieux et les situations.

En quoi l’art-thérapie est-elle bénéfique ?

• La pensée visuelle. La plupart d’entre nous gardent des souvenirs visuels de notre vie. C’est également vrai lors d’évènements traumatisants. L’art-thérapie nous permet de produire ces images.
• L’expression au-delà des mots. Les mots ne suffisent pas pour exprimer certains sentiments et certaines expériences. L’art-thérapie offre une autre forme d’expression.
• La libération d’émotions (catharsis). Le processus de création permet de relâcher certaines tensions émotionnelles et de nous en libérer en les illustrant pour mieux savoir en parler.
• Des créations tangibles. L’art-thérapie est une activité pratique qui comprend des outils tangibles et nourrit notre intérêt naturel, en tant qu’être humain, de fabriquer des objets.
• L’accessibilité de l’approche. Aucun talent artistique n’est requis. Le dessin, la peinture et d’autres formes d’arts visuels sont accessibles pour presque tous, peu importe l’âge et les habiletés. Tout le monde détient la capacité de créer par l’art, alors toutes les expressions sont bonnes.
• Un outil de compréhension. La création artistique nous permet de nous exprimer et de comprendre nos croyances et nos pensées. Ainsi, nous pouvons dévoiler les explications derrière notre souffrance, dépression ou anxiété.

Pour lire l’article, cliquer sur le logo du Centre de thérapie de Montréal

Parler de santé mentale


jeudi 11 février 2016

Février étant le mois de la prévention du suicide, il est nécessaire de faire place à la santé mentale. Pourquoi n’en parlons-nous pas le reste de l’année ? Aborder ce thème demeure tabou pour certains.

Pourtant, il touche la majorité d’entre nous de près ou de loin. Selon l’institut de recherches en santé du Canada (2014), un Canadien sur cinq sera aux prises de maladies mentales au cours de sa vie. Parlons-en pour amoindrir le fardeau de ceux qui vivent ces difficultés.

…/…

Toutefois, nous avons notre part de responsabilité et devons prendre conscience de l’importance qu’a la santé mentale sur nos vies.
Un point clé est de ne pas négliger notre équilibre de vie. Ceci peut être un concept qui nous pose quelques difficultés, surtout lorsque notre socialisation, nos normes et nos valeurs n’accordent pas une place d’importance à la santé mentale. La majorité d’entre nous vivent un rythme de vie accéléré et sentons beaucoup de pression au quotidien. Cependant, il est important de se recentrer régulièrement sur nous-même pour maintenir un bon équilibre de vie.
Une façon de faire ceci est de porter attention à comment on partage notre énergie entre nos responsabilités familiales, sociales, professionnelles et notre bien-être. C’est malheureusement souvent notre bien-être qui est délaissé. Finalement, nous sommes tous différents, chacun ayant son propre équilibre. Nous avons tous des capacités différentes et il faut les respecter sans vouloir copier le modèle de vie des autres ou celui véhiculé par les médias. Enfin, pour reprendre le proverbe : « Un esprit sain dans un corps sain ».

Mélodie Vienneau
Dalhousie-Junction

Pour lire l’article, cliquez sur le logo