RAIVVI – La Relation d’Aide par l’Internet pour les Victimes de Viols par Inceste

Les interventions/ateliers – écriture des lettres – Exercices pratiques par l’Art-Thérapie – sont complémentaires à tout parcours médical obligatoire et ne peuvent pas le remplacer. Les interventions peuvent être réalisées en collaboration avec les psychologues ou psychiatres, hôpitaux, centres de soins ou préventions…
Nos services accompagnent les praticiens et professionnels de santé dans leur compréhension de la dissociation péri-traumatique.

livre gérer la dissociation

Exposition à Tours – 22 novembre-1er décembre 2019

Affiche Migrants
Exposition Galerie Neuve 22 novembre-1er décembre

Thématique

Nous écrire

Adhérer à l’association ATV

Faire un don

Préface française de la Dre Muriel Salmona
page 16 du livre
Et il pallie la méconnaissance, la sous-estimation et l’incompréhension qui entravent l’identification des violences et de leurs conséquences psychotraumatiques. Restituer aux victimes traumatisées une parole, une cohérence, une vérité, une solidarité et des droits dont elles sont privés. Redonner du sens dans ce qui leur arrive, est une nécessité absolue.

1ère exposition – Samedi 19 mars 2016

Exposition-témoignage sur une dissociation post-incestuelle :
Décomposer pour survivre – Recomposer pour vivre
Le fil rouge de l’exposition est constitué par les travaux artistiques d’une femme qui, victime de viols par inceste et de maltraitances pendant de nombreuses années, a développé une dissociation psychique.
La chronologie des dessins et autres créations permet de mesurer d’une part les conséquences de ces maltraitances sur le psychisme, d’autre part de redonner espoir aux personnes dissociées suite à l’exposition prolongée à des situations traumatisantes : il existe des espaces de liberté pour briser le silence et ce faisant, exister et recomposer son identité.

N’oubliez pas que derrière des syndromes post-traumatique graves,  il existe une personne qui demande à être regardée telle qu’elle est, comme elle est et qu’elle ne veut pas être regardée comme un rat de laboratoire où comme une personne qui amuse « la galerie ».
N’oubliez pas que cette personne n’a jamais demandé  à subir toutes ces conséquences post-traumatiques tous les jours. Elle n’a pas demandé à être violée, à être battue à mort, à être une chose et j’en passe. Elle ne demande qu’à être elle simplement et à être regardée ainsi, comme toute personne a le droit d’être regardée et respectée.

BD

BD – Atelier lecture du Petit Prince chapitre 21

Ce fut en ce lundi 18 un atelier mouvementé. Mais cela nous a pas empêché de faire apparaître de jolies couleurs. 😊
Comme d’habitude j’ai préparé mon materiel avec M. pendant que les jeunes se sont installés autour des tables.
J’avais rendez-vous pour 14 heures avec la journaliste de « La Nouvelle République » pour parler de l’exposition. Donc juste avant j’ai fait un petit point avec M. afin qu’elle puisse commencer  cet atelier sans moi.
Je m’étais installée pas trop loin avec la journaliste ce qui me permettait de veiller un petit peu.
M a donc commencé la lecture du chapitre 21 de ce Petit Prince.
Il y avait pour cet atelier un peu plus de monde que lundi dernier. Ça me fait plaisir parce que ça montre bien que cette lecture commence à bien plaire. Les jeunes s’y intéressent malgré la complexité de certains mots. Et oui l’apprentissage du français reste pour eux un peu compliqué mais ils s’y accrochent.
Quand on les observent M. et moi, on a juste envie de les aider un peu plus dans leur apprentissage mais aussi dans la compréhension.

Une fois que M. a eu terminé la lecture, avec mon téléphone, j’ai pu montrer aux jeunes la vidéo du « Petit Prince » du chapitre 21 un petit plus bien agréable.
C’est ainsi que nous sommes passés à prendre doucement les pinceaux et les crayons. Le fait de regarder le chapitre du Petit Prince en vidéo leur permet d’avoir un peu plus d’idée pour faire apparaître une trace, une forme de cette  lecture sur leur feuille.
Tout le monde s’est mis au travail et ça se passe toujours dans une bonne ambiance. J’ai pu observer également que certains jeunes avaient moins de difficultés pour  se servir de la peinture. Je les sens de plus en plus à l’aise avec cette matière. Patience et persévérance 😉

Et c’est ainsi qu’on a vu apparaître les premiers dessins. L’application est là tout comme pour essayer de retranscrire le maximum de petits détails qui nous font nous souvenir de ce chapitre de cette lecture du chapitre 21 du Petit Prince…
Le  sérieux se mélange avec quelques échanges entre les jeunes et nous… par moment interrompu par le silence de la concentration et la minutie des gestes.

Cet atelier c’est terminé comme il a commencé dans une bonne ambiance par moment mouvementée par les rires et les taquineries. Mais cela ne nous a pas empêché de faire apparaître de belles formes et des jolies couleurs. 👍
Cet atelier s’est  terminé par un goûter bien copieux et en musique  😉

BD – On monte un livre à l’atelier du « Petit Prince »


La mise en valeur de l’écrit des chapitres du livre du Petit Prince.
Cet après-midi, au chaud, accompagnées d’un bon thé, M. et moi avons travaillé sur l’atelier de demain concernant le chapitre 21 du livre du Petit Prince.
Mais pas que… Nous avons également travaillé sur l’écrit concernant tous les chapitres,  nous en avons fait des résumés qui seront mis en accompagnement avec les dessins. Chaque résumé a été mis en valeur sur un fond de couleur en peinture aquarelle.
Cette couleur a été choisie par rapport à celle qui apparait dans l’ensemble des dessins, concrétisés par les jeunes. Je souhaiterais faire apparaître une harmonie.
Ce book, ce travail, bien avancé sur le livre du Petit Prince, sera présenté à l’exposition.