RAIVVI – La Relation d’Aide par l’Internet pour les Victimes de Viols par Inceste

Les interventions/ateliers – écriture des lettres – Exercices pratiques par l’Art-Thérapie – sont complémentaires à tout parcours médical obligatoire et ne peuvent pas le remplacer. Les interventions peuvent être réalisées en collaboration avec les psychologues ou psychiatres, hôpitaux, centres de soins ou préventions…
Nos services accompagnent les praticiens et professionnels de santé dans leur compréhension de la dissociation péri-traumatique.

Avertissement

Il n’y aurait que moi je mettrais mes dessins en privé, mais bon à l’art-thérapeute de voir. Les personnes ne respectent pas la règle du blogue : ne pas copier, collé.
Je veux bien servir d’exemple mais je ne veux pas servir de jouet ou je ne sais quoi d’autre. Les personnes ne me connaissent même pas et ne s’occupent pas de ce que je peux ressentir !

Peut-être serait-il nécessaire de rappeler les règles de ce blogue, ça fait partie des limites ça non ! Bonne journée.

L’art-thérapeute décide de mettre les dessins en privé car en ce moment nous travaillons sur les limites et elles doivent être respectées. Avis au copilleurs !
Si la personne qui pille est la même que celle qui pique les ateliers des consœurs sur Facebook, attention nous allons porter plainte.

« Nous vous rappelons que le téléchargement des travaux présentés sur le site Art-Thérapie Virtus est destiné à un usage strictement privé.
Toute reproduction desdits travaux pour un usage autre que privé effectuée sans le consentement de l’auteur constitue une contrefaçon susceptible d’entraîner des sanctions à votre encontre.
(articles L.122-4, L.122-5, L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle). »

livre gérer la dissociation

BMP est lauréate EgArt – Découvrez les lauréat.e.s 2020 et choisissez une œuvre

Thématique

Nous écrire

Adhérer à l’association ATV

Faire un don

Préface française de la Dre Muriel Salmona
page 16 du livre
Et il pallie la méconnaissance, la sous-estimation et l’incompréhension qui entravent l’identification des violences et de leurs conséquences psychotraumatiques. Restituer aux victimes traumatisées une parole, une cohérence, une vérité, une solidarité et des droits dont elles sont privés. Redonner du sens dans ce qui leur arrive, est une nécessité absolue.

N’oubliez pas que derrière des syndromes post-traumatique graves,  il existe une personne qui demande à être regardée telle qu’elle est, comme elle est et qu’elle ne veut pas être regardée comme un rat de laboratoire où comme une personne qui amuse « la galerie ».
N’oubliez pas que cette personne n’a jamais demandé  à subir toutes ces conséquences post-traumatiques tous les jours. Elle n’a pas demandé à être violée, à être battue à mort, à être une chose et j’en passe. Elle ne demande qu’à être elle simplement et à être regardée ainsi, comme toute personne a le droit d’être regardée et respectée.

BD

BMP – La nouvelle décoration de noël 2022 pour le plafond de l’association la Table de Jeanne-Marie

La nouvelle décoration de noël 2022 pour le plafond de l’association la Table de Jeanne-Marie.

Et oui, avec mon groupe d’arts plastiques, cette année, nous nous sommes baladés dans les formes de pompons, d’étoiles, de feuilles d’arbres, dans le collage et pour finir avec un soupçon d’imagination et de plaisir.

Nous avons fait apparaître ces créations sur 3 ateliers.

De mon côté cela m’a demandé du travail personnel, beaucoup plus que d’habitude pour mettre en place les idées, j’avais besoin de concret, car j’avais du mal à me projeter et je trouvais plus sympa, rassurant également que les personnes autour des tables puissent avoir quelques idées afin qu’elles puissent mettre en place leurs idées à elles ensuite.
C’est beaucoup de travail certes, mais cela ne m’intéressait pas de mettre en place une décoration avec de simples guirlandes.
Ce qui est encore plus génial, c’est de laisser la surprise de découverte à tous les bénévoles de l’association quand il passe les portes de ce lieu d’accueil !

Matériaux utilisés :

Laines de différentes couleurs, carton pour la forme des ronds. Feuilles de cartons colorées pour le pliage des feuilles d’arbres. Plumes blanches et dorées. Plumes de boa blanches. Étoiles, carton épais, galons blancs. Grosses aiguilles à coudre. Tiges de feuilles en plastique. Petites boules de noël. Cerceaux. Feuille blanche pour les flocons de neiges, ficelle fine blanche pour l’accrochage. Boules en polystyrène, perles de couleurs. Agrafeuse, pistolet à colle, rouleau de ficelle de pêche transparente. Ficelle plus épaisse.

BMP – La danseuse en mouvement sur plexiglas

BMP – La danseuse en mouvement
La danseuse en mouvement, peinte avec de multiples couleurs, sur du verre plexiglas.
Travailler sur ce support me plaît de plus en plus. Je souhaitais donc, aujourd’hui, me « promener » un peu plus dans la découverte de ce support.

Comment avez-vous concrétisé votre esquisse ?

Ce que j’aime, et je le dis souvent, c’est le mouvement. Mouvement qui permet de bouger le corps, le poignet, les doigts et qui me procure la joie de donner naissance à une autre création. En moi, j’avais l’image d’une danseuse, dont le corps serait en mouvement et que je recouvrirais de couleurs variées.
Mais une fois mon ébauche finie, et après l’avoir prise en photo, il me semble voir comme une ombre au niveau du visage. C’est à ce moment-là que l’idée de dessiner deux autres visages m’est venue, et aussi d’ajouter quelques traits au niveau d’un bras et à l’intérieur de ma forme. Bien évidemment cela change un peu la forme de ma première esquisse. Dans ma tête, à ce moment-là, la dissociation était là dans le geste de mes doigts. Par moment je me dis qu’elle habite en moi… et parfois non ! Allez savoir pourquoi ? moi-même je m’y perds 🙂
Dans ma tête l’originalité se faisait entendre, mais aussi l’importance de tenir compte de cet imprévu, qui va apporter un autre mouvement et peut-être aussi une autre émotion esthétique.
Pour les couleurs, j’ai fait un mélange de deux médiums différents : peinture acrylique et des couleurs transparentes à base d’eau. Ce médium étant spécialement conçu pour le travail sur le verre. Mais pour moi, quand le médium apporte un effet trop transparent, j’ai l’impression de n’avoir rien déposé sur le support. Du coup, je passe et je repasse sur la partie où je viens de déposer la coloration. Alors, je me suis dit : pourquoi ne pas essayer de mélanger les deux sortes de textures ensemble ? Et c’est ce que j’ai fait. Je n’arrivais pas à savoir si je me sentais plus rassurée et plus apaisée en faisant ceci. Par moment je ne ressentais rien, ce qui m’inquiète toujours, car dans ces cas-là, tout est bloqué, un peu comme si le reste qui devait fonctionner dans mon cerveau ou ma tête n’existait pas.
En attendant les couleurs étaient bien présentes tout comme ces divers mouvements qui ont donné vie à cette danseuse. Pour les finitions, un feutre noir à pointe fine.

Quels matériaux avez-vous utilisés ?

Un support en verre plexiglas de format : 41x 35 cm, de la peinture acrylique et de la peinture transparente à eau. Un feutre noir pour les finitions.

Que ressentez-vous devant votre création ?

Je regarde ma production, je me sens rassurée, les couleurs sont présentes.
Allez, « alors, on danse » comme la chanson de Stromae… De plus, ma douleur y est en partie jetée dans l’intérieur de cette nouvelle composition… À s’y perdre.