BMP – Un autre façon de faire naître un visage du détective Sherlock Holmes

BMP – Un autre façon de faire naître un visage du détective Sherlock Holmes
Je ne m’en lasse pas de faire naître des visages hors du commun, un peu comme pour ne pas rentrer tout le temps dans les cases, faire comme tout le monde. Et puis dessiner des visages comme ceux que l’on croise autour de nous, ne fait pas naître d’émotion. J’ai aimé ce mouvement qui est l’envie de se balader dans des mondes hors limite et par moment irréels. Parfois, je sens que dans ce monde actuel, on a du mal à voyager, tellement de soucis, de problème et de souffrance, c’est donc une petite manière de s’évader dans le monde des formes et des couleurs.

Comment avez-vous concrétisé votre esquisse ?

Quand on réfléchit, le détective Sherlock Holmes possède un revolver, un chapeau casquette, une pipe, une loupe pour mieux rechercher ou observer les indices. Je me suis dit qu’ajouter un instrument de musique serait une bonne chose, car il serait une aide pour mieux réfléchir et ça, grâce aux diverses notes. Mon idée était, de ce fait, de faire avec tout cet ensemble une nouvelle forme de visage qui retranscrirait le visage du détective Sherlock Holmes.
Je commence ainsi par dessiner la forme du visage sur ma feuille, parce que cela m’aidera à bien positionner les « éléments » variés, que je compte dessiner. Je commence par faire apparaître la casquette, puis la pipe, la loupe, ensuite cette espèce de forme de violon légèrement déformée et je termine par le haut du corps. En fait, pour percevoir ce visage, il faut regarder cette production de loin.
L’ébauche étant terminée, je continue par déposer dessus les premières couleurs, et donc là, je me promène dans les tons, bleu–gris, noir, rouge, marron avec une touche de rouge et de noir, le mot dépareillé me sonnait dans ma tête et donc je l’ai déposé sur mon ébauche. Les finitions ont été faites au feutre noir.

Quels matériaux avez-vous utilisés ?

Création conçue sur une feuille de format 36 x 46 cm. Comme médium : crayon HB pour mon esquisse, de la peinture aquarelle. Un feutre noir pour les finitions.

Que ressentez-vous face à votre création ?

Je regarde mon esquisse et je me mets à sourire, car si un jour je croise un visage comme celui-ci, je ne suis pas bien sûre de rester face à lui, même en étant attirée par la curiosité. Mais l’originalité et le fait de pas faire comme tout le monde sont posés sur ma feuille, tout comme peut-être aussi le désir de faire partager une petite goutte d’émotion. Dans ma tête, je ne cherche plus.

BD – Projet photos avec le CATTP de Chambray Les Tours, l’association le 13 – Espace Passerelles du Sanitas et Maryse Bastié

         
Quelques photos sur la poursuite du projet photos :  l’eau et son reflet. Le but étant de donner à tous ces clichés une suite avec l’aide d’un médium.
Ce projet ce fait avec la collaboration du CATTP de Chambray Les Tours ; (Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel qui est un lieu où l’on se rend pour des journées complètes ou plusieurs demi-journées par semaine), l’association  le 13–Espace Passerelles du Sanitas, la TJM et pour terminer l’association de Marize Bastié.
Nous avançons doucement, mais sûrement comme le dit le dicton. Les idées de toutes sortes en affluences et toutes les personnes autour des tables prennent vraiment plaisir à travailler pour donner naissance à cette exposition.
Le vendredi 20 mai avec mon groupe d’arts plastiques nous allons poursuivre ce projet avec de l’écriture, nous allons nous rendre donc dans les murs de l’association le 13 -Espace Passerelles du Sanitas ou nous serons accueil par Sophie. Un beau partage se prépare.

Photos prises par les personnes du CATTP :
Suite donnée par mon groupe d’arts plastiques de la TJM :