BMP – Illustrations florales sur des rouleaux de suspension

BMP – Illustrations florales sur des rouleaux de suspension

Ce qui m’intéressait dans ce travail était de trouver un support différent de ceux que j’utilise habituellement.
En effet, je n’aime pas la routine, j’ai besoin d’explorer d’autres modes. Je savais que pour moi, c’était le moment pour me lancer et donc j’ai commencé avec ce nouveau support : des rouleaux de suspension en papier vintage. Ce support rappellerait la Chine avec ses motifs en noir et blanc.

Comment avez-vous fait naître vos esquisses ?

Je voulais à nouveau travailler dans le monde des roses, avec des courbes, des traits qui s’entrecroisent, et jouer avec les couleurs. Ceci ayant pour but de créer de la douceur et de l’émotion esthétique.
Je commence donc par dessiner toutes mes ébauches au crayon papier sans trop appuyer sur le support. On y trouvera des visages, des corps, des courbes.
On y trouvera des visages, des corps, des courbes.
Pour les couleurs, j’ai utilisé le médium peinture aquarelle métallique et naturelle, mélangée occasionnellement avec des feutres acryliques. Quelques mélanges sont apparus en court de création.

Quels matériaux avez-vous utilisés ?
  • Des rouleaux de suspension en papier vintage. Des rouleaux de montage mural. 70 cm de long sur 33 cm de large.
  • Peinture aquarelle métallique et naturelle.
  • Feutres acryliques.
  • Crayon papier HB
Que ressentez-vous devant vos créations ?

Dans ma tête, les couleurs m’attirent. Travailler sur ce support m’a plu et j’ai apprécié l’originalité. Tout comme j’ai passé un moment agréable avec les médiums !

 

 

BMP – Faire mon papier moi-même en intégrant trois sortes de poils de chats !

BMP – Faire mon papier moi-même en intégrant trois sortes de poils de chats !
Quand je dis que ça cogite dans ma tête… Voyez ce qu’il en sort.

Comment avez-vous concrétisé votre œuvre ?

J’ai trois chats et qui dit chat dit entretien de leurs poils. Mais pourquoi ne pas utiliser tous ces poils pour en faire quelque chose ? Et là j’avais en moi un envie monumentale d’éclater de rire.
Il n’y a pas longtemps, il y avait dans la Galerie Neuve du Sanitas, un atelier animé par JLM, avec qui je travaille parfois, qui proposait de faire son propre papier avec des boites d’œufs colorées, ou avec des feuilles de papiers blanches où l’on peut rajouter une couleur de peinture.

Le mélange de diverses couleurs de papier étaient déjà sur place à l’intérieur de la galerie, médium amené par l’animateur. Les personnes intéressées devaient juste s’en servir pour leur création.
Cela m’a donné l’envie de faire quelque chose avec les poils de mes chats.
Après un petit temps de réflexion, je me suis lancée à faire ma petite mixture. Dans un verre, j’ai mis un peu de papier orangé, dans un autre verre un peu de blanc.
Pour ma couleur principale, du bleu, je l’ai travaillée avec de l’eau et au tamis.
Une fois ma base faite, j’ai ajouté une bonne poignée de poils de chats dans mon verre dans lequel se trouvait la couleur orange. J’ai bien mélangé ma mixture, puis je l’ai étalée délicatement sur ma couleur de base bleue ; en profondeur dans celle-ci. Le relief était présent, ça faisait apparaître un côté original, mais aussi inattendu. Pour terminer ma production, j’ai rajouté un peu de blanc et du jaune et rose avec de la sciure de craie. Puis j’ai laissé sécher 24h.

Une fois sec :

Matériaux utilisés ?

Boites d’œufs de couleurs différentes, des poils de chats, gris, blanc et noir.
De la craie de couleurs rose et jaune. De l’eau.

Que ressentez-vous devant votre production  ?

J’ai une envie de rire, car je me dis, mais quelle idée Béatrice ! le relief est sympa 🙂
J’ai passé un agréable moment !