BD – Atelier du samedi 7 décembre de l’Amac de Tours – Sapin de Noël

Sapin
Le secteur culture et handicap de l’association Amac, commence lui aussi à se recouvrir de ses couleurs de noël.
Quelque photos de mon atelier du samedi 7 décembre  qui a eu lieu dans l’après-midi. Celui-ci  s’est déroulé dans une salle du centre social pluriel(le)s.
Un atelier de peinture et de collage pour faire apparaître un sapin avec ses décorations, en boules de noël de polystyrène recouvertes de peinture, de petites billes de toutes les couleurs, de petits messages écrits sur papier et autres collages divers.
Un atelier qui a bien plu aux personnes handicapées. C’était une première pour elles. Elles sont reparties avec des sourires mais aussi avec une certaine fierté d’avoir montré ce travail à leur parent.

BMP – Comme une espèce de tempête

Tempête
Parfois il m’arrive de faire des gestes compliqués à me rappeler, car il y en a trop qui se suivent les uns après les autres. Cela fait apparaître au final une œuvre unique et inattendue. Mais expliquer comment celle-ci est née reste légèrement difficile.
Ceci, pour dire que mon écrit, risque de paraître bien compliqué.
Je suis toujours dans la découverte de nouveaux produits et donc là je voulais utiliser du nettoyant liquide, de couleur transparente et dont la consistante est assez épaisse.
Le produit étant transparent comme de l’eau, il pourrait donc la remplacer.
Mon idée était toute faite et je n’imaginais pas que je pourrais rencontrer une éventuelle barrière avec ce produit.
Par ailleurs, je n’avais a priori aucune idée concernant la forme de ce dessin, de même pour les couleurs.
Pourtant je savais bien que j’avais besoin de tous ces petits détails pour faire naître une composition.

Comment avez-vous procédé pour la concrétisation de votre production ?

Installée devant la fenêtre de la cuisine, je me suis lancée en déposant d’abord du produit nettoyant liquide, en plein centre de ma feuille ; j’avais comme l’impression que celui-ci glissait, qu’il ne rentrait pas en elle. Il restait en surface.
Je voulais donc observer ce que cela ferait si j’ajoutais un peu de peinture aquarelle. J’ai donc rajouté une petite noisette de couleur orange, celle-ci glissait sur ma feuille et avait du mal à se mélanger avec le produit. Je devais donc appuyer un peu plus fortement sur mon pinceau. Le côté résistant était là.
Mais ce n’était pas grave, car j’avais besoin de rajouter de ce produit encore un peu plus : je pense que je ne voulais pas me laisser faire par son côté résistant. Mais le peu de mélange que je pouvais faire apparaître me plaisait bien, je devais juste rajouter des couleurs un petit peu plus gaies. J’ai donc rajouté du vert, un peu de bleu, du blanc, et du jaune.
Pour apporter un peu plus de mélange à ma création, je me suis servie d’essuie-tout qui j’ai tapoté doucement sur les couleurs, qui elles, avaient toujours du mal à se mélanger avec ce produit nettoyant.
Plus j’avançais vers la fin de ma composition et plus je trouvais que mes couleurs étaient légèrement dégradées par endroit et apportaient un petit plus. C’est cela, qui m’a donné l’idée d’une espèce de tempête de couleurs, comme un vent qui se serait levé subitement et qui nous transporterait par son mouvement à travers toutes ces petites tornades de couleurs. Ce que j’écris là est finalement aussi compliqué que l’explication concernant la naissance de ma production. Mais ce n’est pas grave 🙂 ! Me concernant je me suis posée un peu il y avait longtemps, mais là je dois repartir !
Tout était dans la couleur, dans la gaieté, mais aussi dans l’imprévu du dernier moment. Ce que j’aime aussi c’est que mon dessin n’a pas vraiment de sens. Chacun peut le regarder comme il le souhaite.

Quels matériaux avez-vous utilisés ?

Dessin conçu sur feuille blanche 36 x 48 cm.
Peinture aquarelle, nettoyant liquide