« L’attention est fixée sur le théâtre comme instrument capable de développer les compétences et les ressources individuelles dans un contexte collectif et dans des setting particuliers, comme les ateliers, où il est possible d’optimiser la corrélation dans sa dimension physique, mentale et sociale. En effet, le modèle auquel faire référence et l’individu entendu comme être bio-psycho-social, c’est-à-dire l’individu dans le contexte du corps, du psychisme et dans son rapport avec les autres. L’objectif est de créer des gestes et des actions capables de développer l’énorme potentiel expressif des forces intérieures et de conduire à une meilleure connaissance de soi. »

Walter Orioli, Théâtre et thérapie, Introduction, p.19

Nous contacter par courriel

Adhérer à l’association ATV

Thématique

France culture – Théâtres solidaires – pour les personnes migrantes


Une représentation du Good Chance Theatre• Crédits : © Good Chance Theatre
13/08/2018
Deux théâtres solidaires, le Good Chance Theatre et l’Ecole des actes à Aubervilliers, accueillent et travaillent avec des migrants, des réfugiés et des primo-arrivants. Ensemble, ils tissent des aventures artistiques et placent le social au coeur du théâtre. 2ème partie : le clown Bonaventure Gacon.

Avec Louise Bernard, directrice du Good Chance Theatre, premier centre de création dédié aux migrants arrivant à Paris, proposant un programme artistique incluant théâtre, musique, danse, poésie, marionnettes… Le Good Chance Theatre est installé place des Fêtes à Paris dans l’espace Jean Quarré, Centre d’Hébergement d’Urgence, jusqu’au 18 août.

Altayeb Abdallah, résident du Centre d’Hébergement d’Urgence Emmaüs Solidarité Jean Quarré à Paris, il participe au Good Chance Theatre. Altayeb Abdallah a 25 ans, originaire du Darfour au Soudan, il est en France depuis deux ans et voudrait suivre une formation de mécanicien.

Emilie Heriteau, dramaturge, membre de L’Ecole des Actes fondée en 2016 par le Théâtre de la Commune à Aubervilliers, qui tisse des projets artistiques avec des migrants dans le cadre de Pièce d’actualité.

et Mohamed Gaye qui travaille avec L’Ecole des Actes et joue dans la pièce Sur la grand route d’Anton Tchekov qu’Emilie Heriteau met en scène et qui se jouera du 20 au 25 novembre 2018 à la Commune d’Aubervilliers. Mohamed Gaye a 18 ans. Mineur isolé, il a obtenu ses papiers il y a peu de temps.

Pour joindre le site de France culture, cliquez sur l’image