Quotidien avec Yann Barthès – L’art thérapie, soigner les maux par l’art

Quotidien avec Yann Barthès – L’art thérapie, soigner les maux par l’art

La Bac : l’art thérapie, soigner les maux par l’art

Emission Quotidien du 03 septembre 2020 à 20:00

L’art n’est pas que quelque chose que l’on peut voir, écouter, toucher ou ressentir. Depuis des années, les psychologues s’intéressent à « l’art thérapie ». En d’autres termes, comment soigner ses blessures en libérant sa créativité et son sens artistique ? On l’a beaucoup vu après les attaques de Charlie Hebdo et du 13 novembre. De nombreux artistes ont ressenti le besoin de coucher sur le papier, en musique, en peinture ou en dessin leur traumatisme. Une sorte de catharsis que nous explique Ambre Chalumeau.


Qui est Ambre Chalumeau, la nouvelle recrue de “Quotidien” ?
Femme Actuelle Le 29 août 2020

Cette ancienne étudiante du Celsa décodera dans Quotidien les produits, les tendances et les oeuvres de l’actualité culturelle, “qu’elle soit grand public ou pointue” précise le communiqué. La jeune femme a notamment été reporter pour Radio Nova. Elle a participé au magazine culturel Rayon Cult présenté sur Paris Première par Daphné Roulier. Elle a collaboré aux magazines Society et RollingStone, où elle a écrit de nombreux articles sur la musique et le cinéma.

Programme : Quotidien avec Yann Barthès
Episode : Quotidien, première partie du 3 septembre 2020
Dernière diffusion : le 03 septembre 2020
Heure de début : 19h26
Durée : 29 min


Logo de l'OMS bureau EuropePouvez-vous danser pour améliorer votre santé et votre bien-être ? Pour la première fois, l’OMS étudie le lien entre les arts et la santé
Copenhagen, Helsinki, 11 November 2019
S’engager dans les arts peut être bénéfique à la fois pour la santé mentale et physique. C’est l’une des principales conclusions d’un nouveau rapport du Bureau régional de l’OMS pour l’Europe, qui analyse les données probantes tirées de plus de 900 publications mondiales – l’examen le plus complet des données probantes sur les arts et la santé à ce jour.

Cliquez sur les images pour aller sur les liens extérieurs ou voir la vidéo de l’émission

Rémunération de l’art-thérapeute


En ce qui concerne la rémunération de l’art-thérapeute, un/e art-thérapeute titulaire d’un titre inscrit au RNPC (ou validé par la CPNE) est rattaché/ée au Coefficient 279 en début de carrière, 283 en fin.

Convention collective – HOSPITALISATION PRIVEE

Cependant, la certification professionnelle d’art-thérapeute (RNCP) est de Niveau II.
Pour le Master, elle est de Niveau I.

Pour tous les étudiants, lorsqu’une école (RNCP) vous vend, un niveau Master c’est faux.
La formation universitaire dispense un diplôme professionnel équivalent au (RNCP) et un diplôme de recherche pour aller vers un doctorat. Le statut du Master en art-thérapie est celui de cadre.

La plupart du temps, La profession est liée à la fonction de Technicien :

“Niveau technicien

Article 91.2.2.1 bis, niveau I : emploi consistant à exécuter et/ou élaborer une ou plusieurs opérations ou tâches. Celles-ci s’effectuent, sous contrôle de l’employeur ou d’un personnel hiérarchiquement supérieur (agent de maîtrise ou cadre),

En outre, ces tâches doivent répondre à des exigences de technicité et de conformité impliquant une formation sanctionnée par un diplôme correspondant au niveau III ou IV de l’éducation nationale. De même qu’une expérience professionnelle équivalente d’au moins 3 ans dans la spécialité est souhaitable.

Le titulaire du poste est amené à exécuter des prescriptions médicales et des soins, sous le contrôle de l’autorité médicale. De plus, il participe, en raison de ses compétences et sur le plan technique, uniquement à la réalisation d’examens ou de traitements médicaux.

Le coefficient 279 est maintenu pour la rémunération de l’art-thérapeute.

Le coefficient 283 est maintenu et les conditions d’accès à ce coefficient intermédiaire sont : le technicien doit mener à son terme une ou plusieurs actions de formation complémentaire en lien avec son emploi repère d’au minimum 180 heures.

Ces formations sont réalisées à l’initiative du salarié ou de l’employeur. Par ailleurs, dans tous les cas, elles devront faire l’objet d’un accord de prise en charge par les dispositifs de financement de la formation professionnelle. Le plan annuel de formation de l’entreprise peuvent les prévoir.

Afin de prendre en compte les évolutions des niveaux de diplômes, induites par l’uniformisation de certains diplômes au sein de l’Union européenne, et notamment ceux relatifs aux soins apportés à la personne, les partenaires sociaux ont souhaité, au sein du niveau technicien, différencier le technicien du technicien spécialisé.”

Le salaire mensuel brut d’un technicien, au début de sa carrière, est donc de 1945 €, brut annuel 24666€. En fin de carrière, son salaire mensuel brut sera de 1973 €, brut annuel 25019 €.