Nise da Silveira, le coeur de la folie, Brésil – Film

Film de Roberteo Berliner
avec Gloria Pires
Simone Mazzer, Julio Adrião, Claudio Jaborandy, Fabrício Boliveira, Roney Villela, Flavio Bauraqui, Bernardo Marinho, Augusto Madeira, Felipe Rocha
2016 au Brésil – 14 Mars 2017 – en sous titrages français
105 minutes
(FIFH) Festival international du film sur le handicap à Cannes 2017 : Mention Spéciale Long Métrage Fiction
Après avoir été libéré de prison, Dr. Nise da Silveira est de retour au travail dans un hôpital psychiatrique de la banlieue de Rio de Janeiro. Elle refuse d’employer le nouveau et violent électrochoc dans le traitement de la schizophrénie. Ridiculisée par les médecins, elle est forcée de prendre le Secteur de l’Ergothérapie abandonné, où elle allait commencer une révolution par le biais de peintures, les animaux et l’amour.


Le film NISE DA SILVEIRA: LE COEUR DE LA FOLIE, une histoire basée sur des faits réels, présente le parcours de la psychiatre et psychanalyste brésilienne Nise da Silveira. Interpelée par la découverte freudienne, notamment par la transmission de Carl Gustav JUNG, la jeune psychiatre et psychanalyste se lance dans une énorme bataille marquée par la lutte de la reconnaissance subjective des dits malades mentaux. En s’opposant farouchement aux méthodes psychiatriques et pharmacologiques classiques comme les électrochocs, la lobotomie et l’insulinothérapie, Nise da Silva se tourne vers les dispositifs psychanalytiques et les nouvelles thérapies. En d’autres termes, la psychanalyste commence une révolution régie par l’amour, l’art et la folie.


Nise da Silveira

Née à Maceió dans une famille aisée (son père était journaliste au Jornal de Alagoas1), Nise da Silveira étudie au Colégio Santíssimo Sacramento.
De 1921 à 1926, elle étudie la médecine à Salvador de Bahia et, à la réception de son diplôme, elle est la seule femme au milieu de 157 hommes.
Ensuite, elle déménage à Rio de Janeiro et travaille au Serviço de Assistência a Psicopatas e Profilaxia Mental à l’hôpital de Praia Vermelha en 1933. Une infirmière la dénonce pour être en possession de livres de Karl Marx et elle est emprisonnée.  Par conséquent, elle vit en semi-clandestinité avec son mari, Mário Magalhães da Silveira, médecin lui aussi. Ils resteront ensemble jusqu’à sa mort, en 1986. Il s’ensuit qu’elle écrit les Cartas à Spinoza (Lettres à Spinoza), qu’elle peut publier seulement en 1955.

Création du Musée des images de l’inconscient

Enfin, en 1952, elle fonde le Museu de Imagens do Inconsciente à Rio de Janeiro. C’est un centre de recherches pour conserver les œuvres des patients. Ce sont des documents pouvant améliorer la compréhension du monde intérieur des schizophrènes. Quelques années plus tard, elle met en forme un projet révolutionnaire pour l’époque, la Casa das Palmeiras (Maison des Palmiers). C’est une clinique de réhabilitation pour malades psychiatriques graves. Les malades étaient considérés comme des visiteurs (venant de l’extérieur), faisant des étapes pour se réinsérer complètement dans la société.

« A Casa das Palmeiras è um pequeno território livre. »
« La Maison des Palmiers est un petit territoire libre. »

Elle a été une pionnière de la zoothérapie, pour faciliter la réinsertion sociale des patients atteints de troubles psychiatriques.  Le livre intitulé Gatos, A Emoção de Lidar, publié en 1998 exposé  ses théories.

Pour télécharger le film sur Netflix, cliquez sur l’affiche

Quelle différence entre un diplôme et une certification ?


Différence entre diplôme et certification
Difficile de s’y retrouver depuis quelques années avec la multiplication des offres de formation et l’utilisation du mot « Certification ». Il désigne aussi bien un diplôme d’Etat qu’une certification de qualification professionnelle (CQP). Cette dernière est inscrite ou non au Répertoire Nationale des Certifications Professionnelles (RNCP).

Du diplôme à la certification de qualification professionnelle

Les « diplômes » sont délivrés par l’Etat notamment à travers les différents ministères (Ministère de l’Education National, de l’Agriculture, de l’Industrie, etc.).
Le diplôme d’Etat atteste d’une formation initiale ou professionnelle selon un processus structuré de validation.

La validité du diplôme est permanente.

Chaque diplôme supérieur d’Etat délivré par une université s’accompagne automatiquement d’un grade : licence, master, doctorat.
Le grade est une autre notion qui correspond à un niveau de diplôme dans le cadre de l’harmonisation européenne LMD souhaitée depuis les accords de Bologne. Cela facilite la mobilité dans la formation (i.e. réaliser une licence en France et un master en Allemagne) et la mobilité professionnelle. Un diplôme peut ne pas avoir de grade (i.e. BTS ou DUT).

Tous les diplômes d’Etat sont inscrits de droit au RNCP

Les établissements de formation supérieure comme les écoles peuvent créer des programmes pour lesquels ils peuvent demander une habilitation à l’Etat. Ils délivrent alors un « diplôme » d’établissement reconnu par l’Etat qui confèrent un grade L,M ou D.
La certification de qualification professionnelle (CQP) atteste comme le diplôme d’une formation.

Lorsqu’une formation est inscrite au RNCP, c’est qu’elle a été évaluée, reconnue et donc certifiée par la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP). La commission est composée des représentants des employeurs et des salariés. Les certifications de qualification professionnelle sont classées dans le RNCP par domaine d’activité et par niveau.

La certification d’une formation et son inscription au RNCP s’accompagne de la mention d’un niveau qui n’est pas un grade au sens LMD. Par exemple, une certification de niveau 1 du RNCP n’est pas un diplôme Master, ni un grade Master. Pour qu’elle le soit, il faudrait que l’établissement obtienne une habilitation de l’Etat à conférer le grade Master pour cette formation.

Il est important de noter que l’inscription au RNCP d’une certification de qualification professionnelle n’est jamais définitive. La reconnaissance d’une certification est obtenue pour une durée déterminée et doit être renouvelée, sans garantie qu’elle le soit.

Pour joindre l’article, différence entre diplôme et certification, cliquez sur l’image