BMP – Pleurs… en dessin

Je ne vais pas bien du tout. Beaucoup de situations n’accumulent et me font souffrir et m’angoissent, j’ai des idées pas très bonnes. Et je ne dois pas en avoir. J’ai deux enfants à charge maintenant et je dois penser à leur bien-être.
Il y a aussi le fait que je ne veux pas devenir une personne malfaisante, manipulatrice ou quoique se soit d’autre envers vous tous sur les blogues : sur celui de Maud ou sur le mien. C’est une situation qui est importante pour moi.
Béatrice adulte est une personne compréhensive, douce, attentionnée…. même si elle à du mal à l’admettre !
Mais comme me l’a dit Emmanuelle ce matin mes parties émotionnelles me causent des soucis, mais aussi envers vous tous. Et ça je ne le veux pas. Ces blogues sont une aide et non pour faire souffrir.
Je reviens vite promis, car ce blog m’aide énormément. J’ai plein de dessins de faits et je dois encore évoluer et il y a ces mots « exemple » et réussite » et il y a aussi le fait que vous compter beaucoup pour moi.
Mais là personne ne peut m’aider en ce moment. Emmanuelle rien de mal, et je ne sais même pas si le Dr L. lui le pourra.
Mais je vous promets que demain j’irais à mon rdv au centre de cancérologie pour voir ce que va décider le médecin pour une biopsie aux cervicales.
Je vous promets que je vais aussi faire ma ponction pour la thyroïde le 19.
Et mes promesses je les tiens jusqu’au bout même si je dois les affronter seule.
Je sais aussi que ce blogue est ouvert 24h sur 24 alors c’est important pour moi, je sais que je peux tout y dire quand j’en ai besoin c’est mon jardin secret.

Comment avez-vous dessiné ?

Je me suis dit pleurer oui, parce que ce qui m’arrive me fait beaucoup pleurer, mais malgré tout, arriver à réaliser un dessin original ça m’aide.
Et là j’ai eu l’idée cette dessiner la personne pleurant directement dans l’œil du personnage.
Et sur le moment ce sont les pieds qui étaient présents pas les mains.
Mon esquisse à ce moment là, représentait la violence. Il y a aussi ma colère et de ce fait la frayeur qui arrive automatiquement en moi dès que je me sens en colère. Mais là je voulais vraiment que la violence s’exprime.
Pour le manteau aucune couleur : rien. Le seul mot sombre était là. Lui seul me convenait.
Donc ce desssin a été recouvert à la mine de plomb étude.

Matériaux utilisés :

Dessin réalisé sur feuille de format de 50 x 70 cm à grain fin.
Dessin réalisé à la mines de plomb étude, et crayon HB

Qu’avez-vous ressenti ?

De la peine,  il y avait des questions qui fusaient partout, qui m’assaillaient, sans je ne puisse trouver les réponses.
De la souffrance, des périodes de dissociations fortes.
Je ne suis pas capable d’en dire plus…
De la colère certes, mais cette colère me faisait peur dans ma tête, comme un volcan qui se rependait comme de la larve en fusion.

Que ressentez-vous face à ce dessin ?

J’ai envie de me cacher et une grande angoisse est là. Et cette angoisse je ne suis pas capable de la mettre dans mon bocal. Et je n’arrive pas non plus à y mettre mon mal être.

BD – Pulsion contre le bleu

BD-– Aquarelle-n°-351-–-Pulsion-sans-bleu
Je voulais mettre du bleu foncé. Le clair je n’y arrive pas et je voulais mettre du noir mais instable devant. Une pulsion dans ma tête de rouge était là. Je ne comprends pas quand je ressens ça dans ma tête. C’est trop fort et incontrôlable.
Quand je suis comme ça, on dirait une cinglée et ça m’effraie 🙁