BMP – Bercée dans la couleur


• Balancement dans la couleur.
• Bercer dans la couleur.
• Cocon de couleur.
• Calme douceur.
Finalement je ne sais que choisir comme titre.
J’aime me lever le matin et ressentir cette lueur de douceur dans ma tête. J’aimerais que cela m’arrive encore plus souvent, comme « un non stop » ! Oui laissez moi rêver un peu avec ce « non stop ».
Par moment, je me dis que de me le répéter à haute voix, pourrait peut-être faire apparaître mon désir.
Je suis cette dame avec laquelle parfois apparaît cette petite fille qui croit aux espoirs mais peut-être aussi aux rêves.
Laissez-moi juste rêver un peu dans ce moment présent, profiter de cet instant de calme.

Comment avez-vous procédé pour la concrétisation de votre esquisse ?

Je me suis installée dehors sur mon grand chevalet, j’attendais ce moment, ça me titillait 🙂
Je voulais retranscrire cette idée générale en une forme. Je souhaitais également faire apparaître ce geste de ce balancement dans une atmosphère de douceur.
A ce moment-là, pour concrétiser mon idée d’esquisse, je ne savais pas encore si c’était la forme que j’aurais trouvée qui expliquerait mon ressenti dans ma tête ou alors si c’était les couleurs qui exprimeraient cela.
J’ai tout de suite pensé à dessiner un corps, à la limite recroquevillé afin que ce que je ressentais en moi ne puisse s’enfuir. Comme pour garder en otage ce bien-être dans ma tête et le laisser m’enivrer encore et encore jusqu’à sans fin.
Ma forme étant faite sur ma feuille, c’est à ce moment-là que dans ma tête je me suis dit que les couleurs que j’emploierais pour concevoir le manteau en aquarelle de mon esquisse devait faire absolument apparaître ce qui se passait dans celle-ci à ce moment présent, ce matin là, à mon réveil.
Donc pour concevoir ce manteau en aquarelle. Je voulais changer un peu, j’ai donc utilisé ma spatule.
Je m’étais fait cette réflexion que ce geste « balançait » apparaîtrait encore plus fort. C’était important en ce qui me concerne que cette situation parle à travers mes couleurs également.
C’était comme si cette petite fille en moi découvrait pour la première fois ce que c’était ce mot douceur et le ressentait en elle et me le faisait comprendre à sa façon. Moi j’aime ça, le fait qu’elle découvre autre chose que cette violence.
Par contre ce geste, ce mouvement je ne voulais pas qu’il étouffe ce corps qui apparaissait dans ce dessin, c’est pourquoi j’ai exprimé le haut de mon dessin d’une autre façon. Cela aussi c’était important, comme pour ne pas détruire ce que ressentait cette petite fille en moi.
Je voulais finalement un dessin doux, calme, mais haut en couleurs.

Matériaux utilisés :

Production faite en peinture aquarelle sur feuille de format de 50 x 70 cm à grain fin.
Finition : crayons couleurs aquarelles.

Que ressentez-vous face à ce dessin ?

En observant mon dessin de loin, j’ai cette impression que les couleurs vont emporter ce corps, qu’une grande vague de couleur est aussi présente.
Je ne ressens pas d’angoisse et je garde cet espoir présent dans ma tête.

BMP – Peinture avec empreinte de laine et de doigts


Une autre petite idée pour terminer cette journée de samedi. J’aime prendre tout ce qui se trouve pas loin de moi, de mes mains, pour en faire naître une peinture.
Mon côté petite sorcière s’exprime, j’aime ces petits moments comme cela en fin de semaine pour lâcher le trop-plein qui parfois s’accumule car il m’arrive encore par moments de ne pas trop savoir quoi en faire.
Donc dans ma tête je me suis dit : aller experimente ton idée en la faisant naître en une forme sur une feuille.
Je avais comment j’allais m’y prendre, mais je ne savais absolument pas ce que cela donnerait à la fin.
Mais mon côté curiosité l’a emporté donc cela ne m’a pas arrêtée pour aller jusqu’au bout de mon idée.

J’ai donc procéder ainsi :

Ma feuille blanche à plat sur la table.
J’ai commencé par couper mes morceaux de laine entre 10 et 15 cm de long.
L’étape suivante : j’ai mis une première couleur dans le fond de mon bol « ocre jaune » puis avec une pince à épiler j’ai trempé mon morceau de laine que j’avais coupé auparavant.
Toujours avec la pince à épiler j’ai disposé délicatement ce bout de laine imbibé de la couleur ocre jaune sur ma feuille.
Ensuite j’ai pris une autre feuille blanche vierge que j’ai déposée délicatement sur mon bout de laine donc le bout dépassait.
Avec mes deux mains j’ai appuyé sur ma feuille en tirant en même temps sur ce morceau de laine qui dépassait.
Une fois ma laine enlevée j’ai rajouté d’autres couleurs dans mon bol et j’ai recommencé la même chose pour effectuer la suite de mon dessin sur toute la feuille. De temps en temps j’ai laissé mon empreinte de doigt. Un petit plus.
J’ai souri en voyant les premières formes apparaître. Car j’avais cette impression en observant la photo 3 d’apercevoir une forme humaine de dos avec le bras en l’air. (Couleur ocre jaune.)
Plus je laissais les empreintes de laine sur ma feuille avec leurs couleurs, plus je voyais un dessin se former, avec des formes mystérieuses.
C’est ainsi et de cette façon que mon dessin est né, rempli de surprise et inattendu.

Matériaux utilisés :

Peinture aquarelle sur feuille de format de 50 x 70 cm à grain fin
Set découverte vitrail – Peinture pour marbre
Couleurs décoratives à l’eau pour supports (bois, plâtre, papier, carton)
Laine, Bol.