BMP –  Le plaisir de faire naître une oeuvre


Voilà quelque chose que j’aime, que j’apprécie c’est de prendre plaisir à faire naître une oeuvre de A à Z du premier trait qui fait apparaître le premier mouvement, jusqu’aux finitions, ces détails qui sont importants, de manière à faire naître une oeuvre et de la mettre en valeur.
Si je précise un peu, voilà ce qui est important pour moi 🌝
– Prendre plaisir au toucher du matériel, à une texture.
– Prendre plaisir à chercher des idées, à découvrir, à imaginer.
– Prendre plaisir également à redonner une deuxième vie à une texture par exemple dans un collage, redonner vie à une fleur que l’on ramasse en l’incorporant dans un dessin.
– Prendre plaisir à ce temps qui nous appartient, savourer cet instant présent. Être en relation juste avec mon œuvre et soi, comme une symbiose qui se fait à ce moment là précis.
– Prendre plaisir à essayer de sentir en nous dans notre corps et à essayer d’observer ce qui se passe, même si c’est infime.
– Prendre plaisir à ne pas se poser des questions le temps de ce moment de création, même cela je l’écris, mais y arriver ce n’est pas facile, mais il faut toujours essayer.
– Prendre plaisir à prendre son pinceau et faire des mouvements avec des couleurs, les faire danser sur notre feuille.
– Prendre plaisir parfois à mettre les mains dans la peinture sans se demander si c’est bien ou pas.
– Prendre plaisir à faire vivre que l’on fait naître en création, tout comme la laisser s’exprimer quand celle-ci est finie.
– Prendre plaisir à prendre soin de nos œuvres.
– Prendre plaisir à partager avec les autres.
– Prendre plaisir et ce donner le droit de lâcher prise peu à peu et doucement sans avoir une frayeur, cela aussi s’apprend doucement.
Voilà quelques exemples de ce que je veux dire quand j’écris : « prendre le plaisir de faire naitre une oeuvre avec notre patte, notre empreinte.
L’art-thérapie, la vraie de A a Z. Aller chercher le premier souffle de vie, le faire naître, le faire grandir, lui donner de la force pour arriver à une oeuvre avec un manteau de couleur ou pas ✏🖌🌈✏ Prendre plaisir. Faire danser les matières, les couleurs 🌈 les pinceaux 🖌.
Et non le remplissage de formes toutes faites ! Ou quand j’ai essayée j’avais cette impression de ressembler à un robot, rien n’était en mouvement.

Comment avez-vous procédé pour la concrétisation de votre esquisse ?

Je souhaitais trouver une forme qui ferait apparaître cette sensation de plaisir, quelque chose qui expliquerait que nous sommes emportés. Que ce que l’on ressent en nous est profond, que ce n’est pas superficiel ou bâclé. Alors pour faire apparaître tout cela, j’ai pensé à une forme de cœur. Je trouvais  que cela serait le plus expressif, pour montrer et exprimer, que quand je crée, cela vient du plus profond de moi, de mes tripes.
Pour la suite de mon esquisse, je me suis dit qu’à l’intérieur de ce cœur je pourrais faire apparaître des pinceaux, des crayons ✏🖌 pour retranscrire avec quoi je crée pour faire naître une forme, une esquisse, un dessin etc. Pour faire parler l’art-thérapie.
Et pour terminer je devais dessiner un visage avec une émotion de bien-être, pour montrer que dans ces moments, je suis transportée loin avec les sensations etc. liées au fait de créer mais aussi de profiter de ce moment.
Pour concrétiser le manteau en aquarelle, je devais mettre des couleurs vives mais aussi faire apparaître un espèce de cocon de bien-être. Je devais modérer mon geste pour rester dans la légèreté. Sans oublier le mouvement, et mon côté légèrement dissocié, car quand je peins je me dissocie par moment. Donc cette patte fait aussi partie de mes dessins en couleurs ou en noir. Je ne voulais pas non plus y mettre de la couleur noire dans mon dessin non pas sur ce moment présent. Je voulais transmettre ce que je ressentais quand je suis BMP, mais aussi Béatrice adulte.

Quels matériaux avez-vous utilisés ?

Feuille de format 50 x 70 cm à grain fin. Crayons de papiers 6B, 2B, 4B.
Peinture aquarelle.
Crayons de couleurs pour les finitions.

Que ressentez-vous face à ce dessin ?

En observant mon dessin, je trouvais celui-ci rempli de mouvements. L’envie de bien-être est bien présente. Mais je me pose cette question : est-ce que ce tableau n’est pas étouffant avec toutes ces couleurs ? Donnerait-il envie à des personnes d’essayer l’art-thérapie ? j’en reviens à ce bienfait 😊
Pour finir j’ai envie de dire laissons tomber les questions et je laisse place à ce bien-être d’avoir fait naître une œuvre 😉

BD – Match de foot à la TJM du samedi 22 septembre : un succès certain

Le match de football entre adhérents de « La Table de Jeanne-Marie », tenu au Sanitas le samedi 22 septembre 2018, a connu un succès certain.
Une trentaine de participants y ont pris part dès 15h30. Parmi eux, une majorité de Mineurs Non Accompagnés qui ont reçu les encouragements de Marine d’Utopia 56 venue auparavant à la TJM à cet effet.
Plusieurs matchs à élimination directe ont été joués avec engouement et enthousiasme.
Victoire et Béatrice, animatrices d’ateliers à la TJM, ont tenu tête à leurs « protégés » en montrant leurs talents de footballeuses.

Omar.

Non mais sans rire, on m’aurait dit : « Béatrice tu vas jouer au foot j’aurais bien ri ! » J‘aurais répondu : non mais tu sais l’âge que j’ai ? 🤣
Et pourtant… Nous n’étions que deux filles : Victoire qui anime le cours de français et moi. Devant ces grands garçons qui quand ils jouent au foot ne le font pas à moitié ! 😉 On ne rigole pas, c’est du sérieux, c’était bien chaud du point de vue ambiance et là il n’y avait plus de copains qui comptaient !😄
On ne pouvaient pas se laisser moquer gentiment par ces messieurs, qui nous faisaient comprendre qu’on ne faisait pas le poids devant eux 😋🙃 Mais, entre nous, nous n’étions pas très enthousiastes pour nous frotter à eux…
Mais, malgré tout, tous ces « footballeurs «  ont bien pris soin de nous et ils étaient bien contents de nous voir participer 😊
Bon je n’ai pas joué tous les matchs, il ne faut pas trop « abuser » je n’en ai fait qu’un, mais avoir pu partager quelques passes avec eux, partager ce moment avec eux pour mieux les connaître en dehors des ateliers a été sympa. 😀Je me dis que c’est aussi important d’avoir un autre regard quand ils sont plus détendus.
Ce matin je suis légèrement en morceaux avec quelques bleus, mais je suis toujours debout et je peux encore prendre mes pinceaux 🖌🖌🌈 donc ça va.
Victoire et moi avons également soigné les petits bobos au cours des matchs et à la fin.
Pour terminer un goûter a eu lieu avec des gâteaux fait maison.
Les joueurs ont porté un maillot avec le logo de « La Table de Jeanne-Marie ».
L’assurance était à jour en cas d’incident etc. plus la trousse de secours sur les lieux.
Ce fut un agréable moment de détente, de convivialité et de partage 😉
Maintenant pendant deux samedis de suite je vais me réserver aux « Blouses roses » : chacun son tour, pour le week-end des associations et la journée du ruban rose contre le cancer 😉😊