RAIVVI – La Relation d’Aide par l’Internet pour les Victimes de Viols par Inceste

L’objet de ce blogue collaboratif

Les interventions/ateliers – écriture des lettres – Exercices pratiques par l’Art-Thérapie – sont complémentaires à tout parcours médical obligatoire et ne peuvent pas le remplacer. Les interventions peuvent être réalisées en collaboration avec les psychologues ou psychiatres, hôpitaux, centres de soins ou préventions…
Nos services accompagnent les praticiens et professionnels de santé dans leur compréhension de la dissociation péri-traumatique.

Livre – Gérer la dissociation d’origine traumatique

Préface française de la Dre Muriel Salmona
page 16 du livre
Et il pallie la méconnaissance, la sous-estimation et l’incompréhension qui entravent l’identification des violences et de leurs conséquences psychotraumatiques. Restituer aux victimes traumatisées une parole, une cohérence, une vérité, une solidarité et des droits dont elles sont privés. Redonner du sens dans ce qui leur arrive, est une nécessité absolue.

Catalogue de l’exposition – samedi 19 mars 2016

Catalogue-p.1
Exposition-témoignage sur une dissociation post-incestuelle : Décomposer pour survivre – Recomposer pour vivre
Le fil rouge de l’exposition est constitué par les travaux artistiques d’une femme qui, victime de viols par inceste et de maltraitances pendant de nombreuses années, a développé une dissociation psychique. La chronologie des dessins et autres créations permet de mesurer d’une part les conséquences de ces maltraitances sur le psychisme, d’autre part de redonner espoir aux personnes dissociées suite à l’exposition prolongée à des situations traumatisantes : il existe des espaces de liberté pour briser le silence et ce faisant, exister et recomposer son identité.

Thématique

Nous contacter par courriel

Adhérer à l’association ATV

N’oubliez pas que derrière des syndromes post-traumatique graves,  il existe une personne qui demande à être regardée telle qu’elle est, comme elle est et qu’elle ne veut pas être regardée comme un rat de laboratoire où comme une personne qui amuse « la galerie ».
N’oubliez pas que cette personne n’a jamais demandé  à subir toutes ces conséquences post-traumatiques tous les jours. Elle n’a pas demandé à être violée, à être battue à mort, à être une chose et j’en passe. Elle ne demande qu’à être elle simplement et à être regardée ainsi, comme toute personne a le droit d’être regardée et respectée.

BD

BMP – Juste un petit moment de répit


Pas de dessin sur la rumination aujourd’hui, pas de dessins sur les punitions. Pas de question tournante dans ma tête.
Juste un petit moment de répit. Juste profiter de ce moment avec la fenêtre ouverte de mon salon laissant entrer le soleil. Juste un petit moment de répit pour me vider la tête. Profitez de ce moment accompagné de mes pinceaux et de la couleur. Il n’y a pas de silence j’observe le mouvement de ma main, je regarde la couleur qui remplit ma feuille petit à petit.
Il n’y a pas de question malsaine dans ma tête et je n’en veux pas non plus. Si par hasard il y en a une qui point de son nez, je tourne mon visage dans la direction de la fenêtre et je regarde les feuilles des arbres bouger. Un petit air chaud est là mais il n’est pas du tout étouffant, il serait plutôt très agréable à sentir sur ma joue, quand je m’approche un peu plus de la fenêtre du salon.
Juste profiter de ce moment de calme ça aussi je l’apprends je pars tellement parfois en vadrouille dans ma tête que j’en oublie qu’il est possible de se poser par moment.
Je n’avais rien de prévu de spécial concernant la forme de mon dessin
Mais je savais juste que je voulais y mettre des couleurs apaisantes, je souhaitais retranscrire ce moment de calme que je suis en train de passer chez moi, seule accompagnée du soleil, de cet air chaud et le bruit des feuilles.
J’ai donc juste laisser aller mon pinceau en y mettant des petits points de couleurs qui ferait naître le fond de mon tableau. Un peu de bleu, de gris, de marron, avec une petite touche de mélange avec toute cette panoplie de couleurs. Voila juste ceci et rien d’autre.
Une fois le fond terminé en l’observant de loin je me suis dit je pourrai en faire apparaître un paysage. Il me suffisait d’y ajouter quelques couleurs plus pétantes pour ramener un peu plus de vie à mon dessin. Le mouvement était déjà là car celui-ci ne quitte jamais ma tête. Et pour terminer j’ai rajouté 3 oiseaux nous n’avons qu’à juste à imaginer leurs chants pendant leurs envolées.
Voilà c’était mon petit moment à moi de ce matin, un moment de calme pour mieux repartir.

Quels matériaux avez-vous utilisés ?

Feuille de format 50 x70 cm à grain fin, aquarelle.

BD – Cours de français

Cours de français du mardi 18 septembre 2018 à la TJM dispensé par Victoire, Béatrice et Damien.
Quand je ne suis pas en train de peindre chez moi 🖌🖍 quand je ne suis pas aux « Blouses roses », quand je ne partage pas mes moments de dessins et peinture et bien j’aide Victoire pour ses cours de français quand il y a beaucoup de monde et c’est ce que j’ai fait pour aujourd’hui cet après-midi après avoir peint chez moi le matin 😉.
Quand je dis j’aide, c’est-à-dire, j’ai un petit groupe de personnes 3 ou 4 qui ne savent pas lire du tout. Je  les aide donc à apprendre les premières syllabes, à faire les premiers pas vers la lecture, et l’écriture dans notre langue française. Première syllabe : ba, me, te, il, ol, ul… je leur fais faire une dictée de mots également comme par exemple, maman,  papa, c’est vraiment vraiment les premiers pas. Et quand ils ont du mal à comprendre un mot,  je leur fais faire un dessin.  Voilà ma « fonction » ne va pas plus loin que ça.
J’ai expliqué à Victoire que je préférais ne pas aller trop  loin dans l’aide concernant en français. Car moi-même ayant quelques difficultés encore et que j’apprends toujours, j’ai trouvé préférable de faire et d’apporter ce que je suis capable de faire. Et de savoir m’arrêter, je reviens à cette situation de limite. Après Victoire prend la relève pour la suite c’est aussi plus son domaine. Moi je suis plus dans le dessin et la peinture 🌈🖌🖍✏ mais si je peux aider je le fais. Mais je me disais que ces premiers pas dans les syllabes étaient importants pour eux.
Ça me rappelle quand j’apprenais à lire à mes enfants j’avais utilisé cette même méthode. La méthode syllabique car l’autre méthode qui est la mémorisation des mots c’est beaucoup moins facile je trouve pour apprendre. Mais apprendre à lire à une personne ce n’est pas toujours simple, mais une fois que l’on sait lire ce qui est super après, c’est pouvoir de voyager en lisant plein de livres. En plus de voyager ça nous apporte beaucoup de vocabulaire etc. et le fait de pouvoir leur apprendre les premières syllabes à toutes ces personnes  pour moi c’est commencé à pouvoir leur donner le début du chemin du voyage. Ça plus le mouvement des pinceaux, il ne reste plus qu’à se laisser bercer.