RAIVVI – La Relation d’Aide par l’Internet pour les Victimes de Viols par Inceste

Les interventions/ateliers – écriture des lettres – Exercices pratiques par l’Art-Thérapie – sont complémentaires à tout parcours médical obligatoire et ne peuvent pas le remplacer. Les interventions peuvent être réalisées en collaboration avec les psychologues ou psychiatres, hôpitaux, centres de soins ou préventions…
Nos services accompagnent les praticiens et professionnels de santé dans leur compréhension de la dissociation péri-traumatique.

Avertissement

Il n’y aurait que moi je mettrais mes dessins en privé, mais bon à l’art-thérapeute de voir. Les personnes ne respectent pas la règle du blogue : ne pas copier, collé.
Je veux bien servir d’exemple mais je ne veux pas servir de jouet ou je ne sais quoi d’autre. Les personnes ne me connaissent même pas et ne s’occupent pas de ce que je peux ressentir !

Peut-être serait-il nécessaire de rappeler les règles de ce blogue, ça fait partie des limites ça non ! Bonne journée.

L’art-thérapeute décide de mettre les dessins en privé car en ce moment nous travaillons sur les limites et elles doivent être respectées. Avis au copilleurs !
Si la personne qui pille est la même que celle qui pique les ateliers des consœurs sur Facebook, attention nous allons porter plainte.

« Nous vous rappelons que le téléchargement des travaux présentés sur le site Art-Thérapie Virtus est destiné à un usage strictement privé.
Toute reproduction desdits travaux pour un usage autre que privé effectuée sans le consentement de l’auteur constitue une contrefaçon susceptible d’entraîner des sanctions à votre encontre.
(articles L.122-4, L.122-5, L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle). »

livre gérer la dissociation

BMP est lauréate EgArt – Découvrez les lauréat.e.s 2020 et choisissez une œuvre

Thématique

Nous écrire

Préface française de la Dre Muriel Salmona
page 16 du livre
Et il pallie la méconnaissance, la sous-estimation et l’incompréhension qui entravent l’identification des violences et de leurs conséquences psychotraumatiques. Restituer aux victimes traumatisées une parole, une cohérence, une vérité, une solidarité et des droits dont elles sont privés. Redonner du sens dans ce qui leur arrive, est une nécessité absolue.

N’oubliez pas que derrière des syndromes post-traumatique graves,  il existe une personne qui demande à être regardée telle qu’elle est, comme elle est et qu’elle ne veut pas être regardée comme un rat de laboratoire où comme une personne qui amuse « la galerie ».
N’oubliez pas que cette personne n’a jamais demandé  à subir toutes ces conséquences post-traumatiques tous les jours. Elle n’a pas demandé à être violée, à être battue à mort, à être une chose et j’en passe. Elle ne demande qu’à être elle simplement et à être regardée ainsi, comme toute personne a le droit d’être regardée et respectée.

BD

BMP – Illustrations florales sur des rouleaux de suspension

BMP – Illustrations florales sur des rouleaux de suspension

Ce qui m’intéressait dans ce travail était de trouver un support différent de ceux que j’utilise habituellement.
En effet, je n’aime pas la routine, j’ai besoin d’explorer d’autres modes. Je savais que pour moi, c’était le moment pour me lancer et donc j’ai commencé avec ce nouveau support : des rouleaux de suspension en papier vintage. Ce support rappellerait la Chine avec ses motifs en noir et blanc.

Comment avez-vous fait naître vos esquisses ?

Je voulais à nouveau travailler dans le monde des roses, avec des courbes, des traits qui s’entrecroisent, et jouer avec les couleurs. Ceci ayant pour but de créer de la douceur et de l’émotion esthétique.
Je commence donc par dessiner toutes mes ébauches au crayon papier sans trop appuyer sur le support. On y trouvera des visages, des corps, des courbes.
On y trouvera des visages, des corps, des courbes.
Pour les couleurs, j’ai utilisé le médium peinture aquarelle métallique et naturelle, mélangée occasionnellement avec des feutres acryliques. Quelques mélanges sont apparus en court de création.

Quels matériaux avez-vous utilisés ?
  • Des rouleaux de suspension en papier vintage. Des rouleaux de montage mural. 70 cm de long sur 33 cm de large.
  • Peinture aquarelle métallique et naturelle.
  • Feutres acryliques.
  • Crayon papier HB
Que ressentez-vous devant vos créations ?

Dans ma tête, les couleurs m’attirent. Travailler sur ce support m’a plu et j’ai apprécié l’originalité. Tout comme j’ai passé un moment agréable avec les médiums !

 

 

BMP – Essai de broderie sur feuilles trouvées dans mon jardin

               
Comme vous le savez : essayer, découvrir c’est ce que j’aime. Là je me suis lancée dans l’idée de faire de la broderie sur un feuille d’arbre, une vraie feuille, pleine de vie, toute neuve, puisque c’est le printemps.
Comme je le mets dans le titre, c’est un essai, parce que c’est vraiment nouveau pour moi. J’ai une petite expérience du crochet, puisque j’ai fait des napperons et que j’ai une nappe en cours aux points de croix dont le motif a été fait par moi-même.
Ce que j’aime, c’est la finesse de travail, la minutie que cela demande, l’impression d’une certaine fragilité avec ces mailles, et pourtant au-delà de la fragilité, je peux deviner la solidité.

Comment avez-vous procédé pour donner naissance à votre création ?

Tout d’abord, je devais choisir mes feuilles. Je suis donc allée les choisir dans mon jardinet. Il y a une feuille de lierre terrestre et une feuille de Dracaena Marginata.
J’ai commencé par bien observer les feuilles, comme pour les mettre en moi, peut-être faire un avec elles. Puis je me suis lancée dans les premiers points de broderie avec un crochet et des fils de coton de couleur.
Dès les premiers points, je sentais bien que je partais à l’aventure. Comme ce n’est qu’un essai, je me disais : « Fais de ton mieux, après, tu te feras un point pour pouvoir voir où tu dois t’améliorer. »
Me dire cela, m’a rassurée et m’a permis de fuir un peu mes angoisses. Je voulais que cette découverte reste un moment agréable et de détente.
Ainsi, j’ai continué cette aventure. Sans trop me poser de questions pour les points de broderie, j’ai laissé mon instinct me guider, en utilisant ce que je sais faire, dans ce moment précis et dans le temps présent. Il ne fallait surtout pas déchirer les feuilles, donc douceur dans mes gestes.
Et puis, je me disais que moche ou beau, cela n’avait pas d’importance et cela m’a redonné le sourire.
J’avais hâte d’arriver au bout pour voir la feuille enveloppée dans son cocon de couleur, en espérant donner ainsi naissance à une émotion esthétique. Je m’amusais !

Quels matériaux avez-vous utilisés ?
  • Crochet numéro 3 mm
  • Fils de coton colorés.
  • Feuilles de lierre terrestre et une feuille de Dracaena Marginata.
Que ressentez-vous devant vos compositions ?

Ma première réaction a été une petite déception, mais l’important était d’avoir essayé, d’avoir passé un agréable moment et de me dire que je suis tout à fait capable de m’améliorer.