Ffat – 20-21 mars 2010 à Clichy-la-Garenne (92) – 10ème Week-end d’échanges de la Fédération Française des Art-thérapeutes

Couv-Clichy-2010
L’art-thérapie, une profession à part entière Le processus de création artistique comme support du cheminement psychique
Suite à notre précédent colloque et en lien avec notre projet de demander l’officialisation de la profession d’art-thérapeute, il devient essentiel de revisiter ce qu’est l’art-thérapie pour nous :
concepts fondamentaux, pratique, éthique…
Nous situons la spécificité de l’art-thérapie dans le travail à partir de, sur et autour du processus de création artistique, dans ses dimensions psycho-corporelles et avec une visée relationnelle et thérapeutique.
Et cela aussi dans une ouverture d’esprit pour la diversité, car la pluralité des approches possibles permet d’utiliser toutes les facettes de la complexe relation entre l’être humain et l’œuvre d’art : de la contemplation et des formes d’art-thérapie réceptive jusqu’aux actes
créatifs et à la création artistique, suivant les besoins et les capacités de chaque personne prise en charge.
Mais à travers la très grande diversité des orientations et approches possibles en art-thérapie, quels sont les dénominateurs communs ?
En quoi l’art-thérapie est-elle une profession à part entière, même – et surtout ! – si elle se situe au carrefour de plusieurs domaines des sciences humaines : le soin, la relation, l’éducation, la thérapie, la création…
Pourquoi être art-thérapeute requiert des capacités et compétences spécifiques et différentes des autres professionnels utilisant les activités artistiques ?
Pourquoi affirmons-nous : être art-thérapeute, c’est pratiquer une profession autonome et non pas assurer une fonction parmi d’autres qualifications professionnelles qui ont déjà une reconnaissance officielle ?
Comme le veut notre tradition, cette fois-ci encore, le programme de notre colloque est conçu pour articuler apports théoriques et ateliers expérientiels, sans perdre de vue un aspect essentiel : notre emploi.
Nous espérons que la réflexion et les échanges, lors de ce week-end de travail, permettront une avancée dans la précision de notre pensée et dans l’établissement des fondements de nos demandes de reconnaissance officielle de notre métier.

Irina KATZ-MAZILU
Présidente

Logo-FFATBrochure n°10 « L’art-thérapie, une profession à part entière »
Télécharger les premières pages : Couverture – Edito – Titre – Sommaire de la brochure N°10

Livre – Border line – « Je tu(e) il »

dbu_cauta_2009_0border-lineBorder line
« Je tu(e) il »
par Michel Cautaerts
Date de parution 20/01/2010
Editeur De Boeck
Collection Carrefour des psychothérapies
ISBN 978-2-8041-1568-5
EAN 9782804115685
Format Poche
Présentation Broché
Nb. de pages 460
pages Poids 0.73 Kg
Dimensions 16,0 cm × 24,0 cm × 2,5 cm


Résumé

La perversion étonne, trouble, inquiète, fascine, blesse et parfois tue. Mis en sa présence, on n’en croit pas ses yeux ni ses oreilles. Forte est la tentation, pour l’entourage des victimes comme pour les professionnels (médecins, psychothérapeutes, juristes, enseignants…), de minimiser sa dangerosité et de banaliser ses conséquences.

Pour décrire la perversion, il faut en saisir l’origine, située dans la petite enfance, la replacer dans le contexte du développement et la comprendre comme une défense contre la psychose.
L’auteur examine les perversions à la lumière des théories de S. Freud, O. Kernberg, M. Mahler, D. Anzieu, R. Roussillon, mais aussi de C.G. Jung et P. Solié. Il décrit non seulement les avant-plans mais aussi les arrière-plans inconscients à l’oeuvre dans ces pathologies.

Cet ouvrage – Border line – « Je tu(e) il » – précise divers angles menant à la compréhension en profondeur des perversions, leurs formations, leurs conséquences et les traitements, tant des pervers que de leurs victimes. L’ouvrage est destiné non seulement aux spécialistes mais aussi aux personnes cultivées confrontées à ce que l’on peut considérer comme la peste du XXIe siècle.


Au sujet de l’auteur

Michel Cautaerts est médecin psychiatre, psychanalyste et membre didacticien de la Société belge de psychologie analytique dont il a été président. Chercheur, clinicien et conférencier, il propose dans cet ouvrage trente ans d’expérience de psychanalyse, de thérapies de couple, de rencontres avec les familles et les groupes de lectures ou de pratiques des arts. Il organise régulièrement des formations à la psychanalyse et aux théories de C.G. Jung. Il a publié, en 1999, Couples des dieux, couples des hommes aux éditions De Boeck Université.

Pour acquérir le livre, cliquez sur la couv.