BMP – Un visage qui forme deux visages

BMP – Un visage qui orme deux visages
Je souhaitais m’amuser avec les formes des visages. Deux visages encastrés l’un dans l’autre, pour ne faire finalement qu’un. Ce que j’apprécie, c’est la complexité. Parce que parfois quand il y a beaucoup de traits qui sont mélangés les uns dans les autres on s’y perd un peu et le but, c’est de s’y retrouver.

Comment avez-vous concrétisé votre esquisse ?

L’idée était de faire le plus de mélange possible avec les traits, tout en essayant de faire apparaître deux visages qui ne feraient finalement qu’un seul. Un visage peut-être légèrement déformé par rapport à la position de son nez et légèrement allongé sur les côtés. Seuls les yeux seraient dans la bonne position. J’aime bien dans cette complexité, il y a toujours de l’amusement. Alors me voilà partie à faire apparaître plusieurs traits sur ma feuille. Je ne devais pas perdre mon idée. La première chose que j’ai faite, a été de positionner les deux yeux, le point de départ pour faire naître cette esquisse. Puis en remontant vers le haut de la feuille, j’ai fait apparaître une rayure, qui animerait le trait du milieu et le début de la chevelure. Plus bas, j’ai fait apparaître un nez de profil qui appartiendrait au premier visage que j’ai terminé  en faisant la bouche, le menton dont la forme est un peu plus imposante et arrondie. Le premier visage était fini. Il me manquait plus qu’à faire apparaître une oreille pour mon deuxième visage et terminer le tracé qui formerait la finition complète du visage où on pourrait y voir incorporé l’autre moitié du visage de profil. Pour le deuxième visage, d’après les mouvements de mes traits, il y avait un bouc au niveau du menton.
Pour les couleurs, je suis restée dans l’idée du mélange. J’ai donc déposé sur mon pinceau deux ou trois couleurs à la fois avec une goutte d’eau et je les ai déposées sur mon ébauche tout en tournant doucement mon pinceau afin d’y déposer toutes les couleurs qui se trouvaient dessus.
Une fois terminé quelques finitions ont été faites au feutre à pointe fine.

Quels matériaux avez-vous utilisé  ?

Cette création a été conçue sur une feuille blanche de format 36 x 46 cm. Comme médium : de la peinture aquarelle, des feutres à pointe fine et un crayon HB pour faire apparaître mon esquisse.

Que ressentez-vous en regardant votre création  ?

J’aime bien faire apparaître ce genre de dessin. Ça fait travailler la concentration. D’autant plus que ça fait jouer avec les couleurs. Même si, par moment, j’ai du mal à me retrouver dans ma forme, j’ai beaucoup plus de mal en ce moment.
Mais je prends toujours du plaisir et ça j’en profite.

BMP – Les pommes

BMP – Les pommes
Il faut manger des pommes, c’est bon pour la santé ! Quelle sont belles nos pommes, avec leur dégradé de couleur, elles vont bien avec les tons du printemps ! Chaque goût est différent pour chaque sorte de pommes. On peut passer d’une chair bien sucrée à une chair acidulée. L’idée de ce dessin m’est venue en mangeant une pomme bien rouge. Une pomme couleur sang, comme mes crayons sanguins, de la peinture aquarelle, ou encore le rouge d’une tomate bien mûre !
Saviez-vous que les Anglais disent depuis longtemps : « An apple a day keep the doctor away », c’est-à-dire  « une pomme par jour éloigne le médecin » !
Voilà pourquoi il est important de manger des pommes, car elles nous apportent beaucoup de bienfaits pour notre corps :

En effet, la pomme est très intéressante au niveau nutritionnel puisque sa consommation régulière influe sur le taux de cholestérol, la glycémie et le diabète. Elle a une teneur importante en vitamine C (variable selon les variétés), ainsi qu’en vitamines B et E. Riche en fibres, elle contient aussi beaucoup de potassium, du phosphore, du calcium, du magnésium, des oligoéléments et des polyphénols, notamment la quercétine qui contribuerait à limiter le développement des cellules cancéreuses.

Il existe plusieurs variétés de pommes, que je découvre.

Voici un lien avec quelque noms de pommes : https://farmlux.biz/sad/derevia/yabloki/sorta-ya/luchsie-sorta.html

Pour accompagner mon idée et mon écrit, je vais donc faire naître une production sur la pomme.

Comment avez-vous concrétisé votre esquisse ?

L’idée était de dessiner une pomme comme si celle-ci était coupée en mode tortillons, mais malgré tout en un seul morceau. Je jouerais aussi avec les couleurs : rouge, orangé et jaune. A l’intérieur de cette pomme, je dessinerai une personne assise, pour rappeler que c’est bon pour la personne de manger de ce fruit durant toute l’année. Si j’arrive à faire apparaître un mouvement en harmonie, l’idée devrait être sympa.
J’ai donc commencé par dessiner sur ma feuille le haut de la pomme, puis le personnage assis. J’ai continué en essayant de ne pas me perdre dans le mouvement à faire apparaître le reste de la pomme en forme de tortillons. Ceci devait nous apporter une impression de réalité. C’est pour cela que je devais faire attention lors de la naissance de mon ébauche. Voilà mon esquisse au crayon était terminée, je devais donc par la suite apporter de la couleur à ce fruit. Je me suis donc promenée dans les tons ; orange, rouge, jaune et marron. Pour le corps, j’y ai déposé du beige clair. Tous les contours de ma pomme en entière, je les ai faits aux feutres pour apporter une finition plus propre.

Quels matériaux avez-vous utilisés ?

Dessin conçu sur feuille blanche 36 x 48 cm. Comme médium, la peinture aquarelle. Un crayon HB pour l’esquisse et des feutres à pointes fines.

Que ressentez-vous face à votre production ?

J’observe ma production, dans ma tête j’ai à la fois le goût de la pomme et son odeur que je trouve fruitée. J’en salive de gourmandise. Dans mon corps, je sens mon pouls taper un peu partout. Je me suis amusée à faire naître cette production et surtout à ne pas me perdre dans sa naissance.