Feuille de travail à domicile 17.1 – Identifier et comprendre les émotions

Page 274 du livre Gérer la dissociation d’origine traumatique
1. Vérifiez si vous pouvez identifier chez vous et/ou chez autrui les huit émotions de base
Mettez un oui ou non dans la colonne de droite et essayer de faire un dessin correspondant à l’émotion de votre choix.

   
1. légère

Intérêt

 
1. Intense

Passion

 
2. légère

Plaisir

 
2. Intense

Joie

 
3. légère

Surprise

 
3. Intense

Frayeur

 
4. légère

Tristesse

 
4. Intense

Mélancolie

 
5. légère

Colère

 
5. Intense

Fureur

 
6. légère

Peur

 
6. Intense

Terreur

 
7. légère

Honte

 
7. Intense

Humiliation

 
8. légère

Aversion

 
8. Intense

Dégoût

 

Le rouge : couleur multiple avec Michel Pastoureau

Ajoutée le 15 nov. 2016
Dans quelques jours surgira le Père Noël, tout de rouge vêtu. L’émission de ce matin étant consacrée à cette couleur, je sens bien que vous trouverez peut-être, chers auditeurs et chères auditrices, que pour une fois le lien avec notre actualité est quelque peu ténu. Heureusement j’ai mieux à proposer, à l’occasion de l’anniversaire de la Nativité. Mon invité, Michel Pastoureau , admirable historien – entre autres – de toute la diversité de l’arc-en-ciel, a fait un sort, dans l’un de ses livres, à l’épisode de Jésus Christ placé, encore enfant, chez un maître teinturier. Un épisode rapporté par les Evangiles qui sont dits apocryphes, remontant au IIe et IIIe siècles, et qui eurent une grande influence sur l’iconographie du Moyen Âge. Jésus aurait été un beau jour chargé de colorer de diverse façon des étoffes somptueuses. Mais, pressé de rejoindre ses parents, Joseph et Marie, il aurait plongé toutes ces étoffes dans le même bain, provoquant la colère du teinturier. Sur quoi Jésus lui aurait dit : « Ne t’inquiète pas, maître, je vais rendre à chaque étoffe la couleur qui doit être la sienne ». Et il les replongea toutes dans la cuve puis il les ressortit une à une, chacune dotée – miracle ! – de la couleur souhaitée. Avec, assurément, le rouge avant toute autre. Ce rouge qui fut longtemps, pour le christianisme, la première des couleurs, celle de la Pentecôte et de l’Esprit saint, mais aussi, satanique, celle des flammes de l’enfer. Une couleur déclinée selon un magnifique éventail : écarlate, pourpre, cramoisi, améthyste ou carmin… Jean-Noël Jeanneney