Plus tard, l’art-thérapeute m’a fait travailler sur le dessin d’un arbre-alors que je suis com­plètement profane en art plastiques et m’a demandé d’y insérer une tête d’ani­mal. Après moult essais, assez laborieux, j’ai fait apparaître une panthère, sans même savoir pourquoi. Par la suite, j’ai souvent regardé ce dessin, longuement. Cela peut paraître étrange, un peu éso­térique, mais cette production a dénoué quelque chose en moi, libéré un besoin d ‘aller vers l’extérieur. Je crois que, dans l’acte de créer, on se sculpte soi-même, on se pose dans le monde, on façonne des formes  significatives, comme des miroirs,  qui permettent de s’inscrire dans la réalité. Alors que l’écriture est un cocon, où l’on pense à loisir mais où l’on n’agit pas. L’art-thérapie m’a  permis de chasser les idées noires, de lutter contre l’angoisse, de me désinhiber. En ce moment,  je suis en rémission. ]’ai décidé de reprendre des études de droit.

Sylvie Larangeira

 

Thématiques

Devenir membre d’ATV

Nous contacter par courriel

Le cancer doit disparaître, pas l’équipe du Dr Delépine

ob_a00723_capture-d-ecran-2014-07-04-a-08-39Blog de soutien des parents et amis pour l’équipe du Dr Delépine spécialisée en traitements individualisés de l’hôpital Raymond Poincaré de Garches. Parce que le seul désir de nos enfants atteints de cancers est de GUÉRIR, nous ferons tout notre possible pour que l’équipe du Dr Delépine CONTINUE DE LES SOIGNER avec les meilleurs traitements connus. Rejoignez notre mobilisation pour la LIBERTÉ DE SOIGNER.

Sauvonslesenfantsdegarches @sauvonslunite

L’humanité : Les enfants de Garches ignorés par l’hôpital public

Pour aller sur le blog, cliquez sur le portrait de l’enfant