Sainte-Anne expose 150 ans d’œuvres de patients

Ajoutée le 14 oct. 2017

L’hôpital Sainte-Anne, institution de la psychiatrie française et pionnière de l’art-thérapie, expose 150 d’œuvres d’art, réalisées par des patients. Durée: 01:35

Elle était une fois est une exposition qui se déroule en deux actes successifs qui ont pour but de rendre compte de l’histoire de la constitution de la Collection Sainte-Anne et de son musée le MAHHSA ( Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne ). Cette Collection et ses projets ont reçu l’appellation Musée de France en 2016. Les oeuvres présentées dans le premier Acte sont celles des origines, parfois fort anciennes et exceptionnelles par leurs provenances et par la multiplicité de leurs styles. Le deuxième Acte se focalise sur les années 1949 et 1950, époque à laquelle Dubuffet d’une part, et Volmat d’autre part, confrontent leurs conceptions respectives de l’Art et de la folie au travers de deux expositions.

Elle était une fois : Acte I, les origines de la Collection Sainte-Anne, aura lieu du 15 septembre au 26 novembre 2017. Elle rappellera les prémices de l’histoire de la Collection en montrant les oeuvres les plus anciennes qui sont en son sein – celles qui furent réalisées entre 1858 et 1949. Seront exposées tant des œuvres d’artistes qui ont témoigné de la vie asilaire à la fin du XIXème siècle, que des productions spontanées de malades qui se sont progressivement inscrites dans une démarche – et parfois dans une passion – créatrice. Le parti pris est de regrouper les cent vingt oeuvres choisies, de façon à rendre compte de la préfiguration du futur Musée lorsqu’il sera installé dans ses nouveaux locaux, à savoir la chapelle de l’hôpital.

Elle était une fois : Acte II, Autour de 1950, s’inscrira dans la continuité de la précédente du 30 novembre 2017 au 28 février 2018. Son propos est davantage axé sur la particularité de l’existence de cette Collection. L’accent sera mis sur l’importance de l’exposition présentée à Sainte-Anne en 1950, à l’occasion du Premier Congrès Mondial de Psychiatrie. Cette exposition qui montra au public près de 2000 oeuvres de patients-artistes, marqua la réelle naissance de la Collection en tant que corpus défini, protégé et valorisé. C’est à ce moment-là qu’eurent lieu de nombreux dons internationaux.


Si vous aimez cet article, cliquez sur j’aime.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire