BD – Premier moment de partage  d’arts plastiques à la CSF

La CSF JOUE LES TOURS 10 Rue Gay Lussac, 37300 Joué-lès-Tours
CSF

Il y a quelques jours j’ai fait la connaissance de cette nouvelle association par le biais d’une personne qui fait partie de l’harmonie de Tours. Cette même personne était venue à l’exposition à la Galerie Neuve au Sanitas en novembre l’année dernière.

L’association CSF

Elle a déjà mis en place une aide aux devoirs. Mais aussi une aide pour les personnes étrangères afin qu’elles puissent apprendre le français. Cette association travaille également avec l’association Mouvement vie libre. Une association qui aide les personnes contre l’alcoolisme etc…
Peut-être qu’un partenariat va se faire avec l’association La Table de Jeanne-Marie. Je dois donc voir cela avec la présidente.

Les vendredis

Donc on m’a demandé si j’étais d’accord de venir tous les vendredis partager des moments d’arts plastiques avec des enfants ou des adultes. Pourquoi pas ? je vais essayer. J’ai été accueillie par N. et T.
Ça ne change rien concernant ma présence auprès du centre social Plurielles du Sanitas, de la Table de Jeanne-Marie et l’Amac, même s’il y a eu quelques changements depuis peu…
Ces ateliers commenceront à partir de 17h30 jusqu’à 19h tous les vendredis.


Donc hier j’ai eu mon premier petit groupe, il y avait 8 enfants entre 9 ans et 14 ans. Un mélange de personnes françaises et étrangères.
Nous avons appris à nous connaître avec des premiers échanges. Ensuite je leur ai demandé ce qu’ils souhaitaient faire pour le premier atelier. Ils m’ont répondu : le modelage.
Certaines personnes connaissaient et d’autres non. Dans ce petit groupe tout le monde se connaissait, ce qui était déjà important. L’aide mutuelle pouvait se mettre en place tout de suite.
Pour cet atelier je suis accompagnée par M. mon aide qui est présente avec moi à la Table de Jeanne-Marie. Je lui avais proposé de m’accompagner elle m’a dit oui. Je pensais que c’était une chouette idée.

L’atelier argile

Une fois les morceaux d’argile distribués à chaque personne, j’ai fait une démonstration.
Comment travailler ce morceau d’argile ?
Tout le  groupe était  bien concentré et posait beaucoup de questions. Ce n’est qu’après cette démonstration que j’ai vu naître les premières formes.
Pour ma part, comme je le fais à chaque fois, je passe voir chaque personne. Je trouve toujours qu’il est important de les accompagner surtout quand c’est une première découverte.
J’ai également posé les règles afin que cet atelier se passe dans de bonnes conditions à chaque fois. C’est-à-dire qu’il fallait faire attention au matériel, qu’il fallait s’écouter les uns et les autres, qu’il fallait éviter de parler tous en même temps, qu’il fallait se respecter, mais aussi respecter les idées des uns et des autres. Pas de mots vulgaires ou d’attitude raciste. Pas de bagarres et pour finir qu’il fallait également participer au nettoyage et au rangement.
Mettre des règles, je trouve que c’est rendre responsable la personne dans sa façon d’être mais aussi être responsable de ses dires.
Ce fut un moment de partage qui s’est passé dans une bonne ambiance. À la fin de l’atelier nous avons pris un petit moment pour échanger. Je voulais entendre les divers avis des personnes par rapport à leurs ressentis à cet atelier et je voulais aussi entendre leurs propositions d’ateliers pour la suite, leurs préférences mais aussi ce qu’elles aimeraient découvrir.
Nous avons terminé cette soirée par un petit en-cas préparé par les parents.

BD – Confection des couronnes de la galette des rois pour les personnes migrantes à Tours

Galette des rois
En ce lundi après-midi 20 janvier 2020 puisque nous sommes encore dans la période des galettes des rois, il fallait bien proposer un atelier autour de la confection des couronnes.
Il y avait beaucoup de monde autour des tables et une atmosphère de sérieux. J’avais avec moi deux stagiaires qui devaient découvrir l’atelier, mais aussi le fonctionnement de la préparation du repas et du service.
Avant de commencer l’atelier, M. et moi avons expliqué, avec l’aide d’un texte, ce que c’est et d’ou vient la galette frangipane, sa signification etc.
Ensuite, chacun à donc pu dessiner sa propre couronne, puis la découper et la recouvrir de belles couleurs, ce qui a procuré beaucoup de joie aux unes et aux autres.
Nous avons eu le plaisir de voir la création de motifs différents sur ces couronnes.
Ce fut un atelier qui s’est passé dans une ambiance à la fois concentrée et joyeuse. La musique de fond y étant pour beaucoup.
Comme d’habitude, nous avons nettoyé le matériel ensemble et rangé.
Nous avons terminé cet après-midi en dégustant des galettes à la frangipane.