Ce blogue  13 OR DE VIE est un outil collaboratif pour les ateliers d’Art-Thérapie  à l’intention des victimes du terrorisme . Il est aussi une revue de presse documentaire sur les attentats du 13-Novembre  orientée vers le traumatisme observé à travers les témoignages les études et les soins  dans l’entourage des victimes

Nous ne sommes pas un paquet de gens à soigner, nous sommes des êtres humains. Un médecin ne doit savoir compter que jusqu’à un, l’unicité de son malade, la valeur unique, singulière, qui fait qu’aucun malade ne ressemble à un autre… et que tous doivent être aidés. Encore faut-il que la victime en ait l’envie et la possibilité.

Patrick PellouxL’instinct de vie

Maintenant, quand je repense au Bataclan­­, je vois ma BD. Je vois ce que moi j’en ai reconstruit. Je ne vois quasiment plus les vraies images. Ce que j’ai retranscrit, c’est vraiment pour moi une réappropriation. J’ai fait de ce Bataclan, de cette horreur, « mon » Bataclan, « mon » horreur, avec ma représentation.

Fred Dewilde – Auteur de la bande dessinée « Mon Bataclan »

S’inscrire aux ateliers d’Art-Thérapie

Prévoir un temps de rencontre avant le premier atelier

13ordevie

Les art-thérapeutes de 13 or de vie recevront les personnes désirant s’inscrire ou simplement en savoir plus sur les ateliers.

Pour nous joindre et avoir l’adresse : mailto:contact@13ordevie.org

Les art-thérapeutes

Propositions d’ateliers d’Art-Thérapie

peinture-plume-sonia

Pèle mêle 13 or de vie

les-mains-21

Soutenez 13 or de viebouton-faire-un-don

Calendrier des ateliers 2016

size_4_presse

13ordevie  Qu’est-ce que l’Art-Thérapie ?

L’art thérapie est une approche centrée sur un processus créatif en tant que modalité thérapeutique. Cette pratique propose une expérience artistique, sensorielle et ludique à travers différents procédés : peinture, dessin, collage, modelage… Les images créées servent de point de départ et de référence pour nourrir la relation avec soi-même et les autres.

Le dispositif mis en place permet à l’activité de se dérouler dans un cadre bienveillant, sécurisant, sans que n’interviennent de jugement de valeur, d’incitation et d’interprétation intrusive. L’art thérapie contribue à apaiser et transformer les souffrances physiques et psychiques pour aller vers du soulagement et envisager l’avenir plus tranquillement.

13ordevie  Pourquoi l’Art Thérapie ?

« La confrontation à des événements traumatiques est une violence indicible qui peut conduire à des blessures psychiques plus ou moins visibles. Pour les rescapés de tels drames il est alors souvent bien difficile de s’en libérer sans aucun soutien. Mettre des mots sur l‘innommable, parvenir à ne plus être submergé par les reviviscences et par ses émotions, nécessitent du temps et pour certains toute une vie n’y suffira pas. L’Art-thérapie est un support de médiation qui permet d’apprivoiser ce qui ne peut pas s’exprimer par des mots et qui permet aux blessés psychiques d’apprivoiser peu à peu leurs ressentis et de ne plus y être soumis. Dans un contexte de prise en charge post-attentat, c’est un relais des plus précieux pour permettre aux impliqués de redevenir acteurs de leur vie en faisant de ce qu’ils ont vécu un temps de créativité qui les aidera à dépasser cette épreuve » Hélène Romano – Dr en Psychopathologie-HDR
Les personnes présentent sur les photos des ateliers qui sont publiées sur le blogue sont celles des Art-thérapeutes et stagiaires avec leur autorisation. En aucun cas il ne s’agit de victimes des attentats.

Les spécificités des traumatismes de l’attentat de Nice

14-juillet 2016 : Deux psychiatres expliquent les spécificités des traumatismes de l’attentat de Nice
Cet attentat a marqué un tournant dans l’horreur

Benedicte MagnierJournaliste vidéo
…/…
Cet attentat sanglant est aussi chargé de symboles. Virginie Buissé, psychiatre sur la cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP) de Nice et Didier Cremniter, psychiatre référent de la CUMP de Paris au moment des attentats du 13 novembre 2015 nous ont expliqué pourquoi.
…/…
Pour les victimes du 14 juillet 2016, le choc psychologique engendré par cette attaque est aussi porteur de l’impression que « personne n’est à l’abri ».
…/…
Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a pris le volant d’un camion de 19 tonnes et s’est lancé à toute vitesse sur la foule de la baie des Anges, fauchant plus de 500 personnes. Bilan: 86 morts, dont des enfants, et plus de 450 blessés. L’attaque, revendiquée par Daech, suit les consignes données par le groupe terroriste depuis 2014.
…/…
Le fait que l’attaque se soit déroulée dans un lieu ouvert implique aussi que de très nombreuses personnes ont assisté à ce spectacle insoutenable, rendant l’identification des personnes atteintes psychologiquement extrêmement compliquée. De plus, cette attaque menée avec un véhicule aussi commun rendrait plus difficile la guérison pour certains patients, qui voient l’objet de leur plus grande peur presque tous les jours, rappelle Virginie Buissé. Contrairement aux armes à feu, tout aussi destructrices mais plus facilement assimilables aux meurtres, et que l’on ne voit pas au quotidien renchérit Didier Cremniter.

Pour lire l’article, cliquez sur le logo du Huffingtonpost

Comment l’art thérapie peut aider les traumatisés de l’attentat de Nice à se reconstruire

Comment l’art thérapie peut aider les traumatisés de l’attentat de Nice à se reconstruire

14/07/2017
Art-thérapie Nice
Trois artistes ont rendu hommage mercredi aux victimes des attentats de Nice. Lors de cette rencontre sur l’art thérapie comme moyen de résilience, Esteban Pena Villargan et Federica Fratagnoli ont présenté au public le film-dansé Le Souffle de la vie et Fiorenza Menini son texte « Ode à la fureur ».

Près de la rue Vernier, des passants s’engouffrent dans l’entrée du Zonmé. Une quarantaine de niçois sont venus assister à une rencontre sur l’art thérapie comme moyen de résilience et à la projection du Souffle de la vie. La démarche est avant tout thérapeutique ! Pour le public comme pour les…

Programme

19h00 Ouverture du lieu
20h00 Projection du court-métrage « Le souffle de la vie » (2017)
Réalisation et musique : Silvia Paggi ; chorégraphie : Federica Fratagnoli et Esteban Peña Villagran
20h15 Lecture performative « Ode à la fureur » de Fiorenza Menini
20h30 Débat avec les invités
21h00 Concert duo acoustique «Loveland» avec Joris Lombardo et Alexandra Mascarello
Restauration et boissons sur place.

Pour lire la suite de l’article, cliquez sur le logo de Nice matin


Federica Fratagnoli et Esteban Peña Villagran étaient présents sur la Promenade des Anglais la nuit de l’attentat du 14 juillet 2016. A l’issue, ils sont senti le besoin de s’engager dans un acte artistique. Exprimer, sortir leurs émotions, agir aussi à leur façon. Danseurs, ils ont choisi le pas et le mouvement. Comme un acte de résistance.

De leur art est né une vidéo « Le souffle de la vie ». Un court-métrage de 13 minutes. Il sera le point de départ d’une réflexion avec des invités et le public sur la place de l’art et de la création comme moyen de transformation et en tant que moteurs de la résilience ce mercredi 12 juillet à 19 heures au Zonmé à Nice.