Parler quand on n’a plus les mots… l’Art-thérapie et la maladie d’Alzheimer

Portrait-Cécile-RogerPar Cécile Roger
Art-thérapeute, artiste plasticienne et docteur en pharmacie, Cécile Roger accompagne les personnes de tout âge avec la peinture, le dessin, le collage, le modelage et les marionnettes, au sein de son atelier d’Art-thérapie et d’expression plastique, L’Art et la Matière  à Sèvres. Elle intervient aussi dans les maisons de retraites et hôpitaux de jour, particulièrement auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Lorsque les mots s’effacent.
D’abord leur signification. Puis les syllabes, une par une. Jusqu’à disparaitre.
Quand on n’a plus les mots, il devient difficile de s’exprimer…
Et c’est le vide.

Chaque jour des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer perdent petit à petit l’usage des mots. Le lien à l’autre, la possibilité d’échanger avec le monde s’étiolent. Ces femmes et ces hommes se retrouvent alors perdus, enfermés dans leur chaos interne.
Ne plus rien comprendre. Ne plus savoir où l’on est. Qui on connait. S’en rendre compte.
Et tout ressentir.

Si la mémoire s’efface, les émotions et les sensations restent présentes. La personne se retrouve alors avec un vécu émotionnel de plus en plus difficile à transmettre. Il n’est plus décodé et de ce fait ne peut plus être parlé, trouver une voie de sortie vers le monde extérieur.
Rajoutons à cela que, comme pour toute personne avançant en âge, les personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer vont devoir aussi composer avec la diminution de leurs capacités motrices, la réduction de leur espace physique et psychique.

La vieillesse est une succession de deuils. C’est aussi un retour sur soi, un moment à part où l’être est mis face au bilan de sa vie, sans les promesses de la jeunesse. C’est un moment de grande importance, car c’est le lieu des dernières possibilités de résolution de conflits internes avant d’aller vers l’inconnu : la mort. Et ce passage se fait plus ou moins facilement en fonction de l’histoire de chacun et des maladies dont il est atteint.

La mise en place d’ateliers d’Art-thérapie pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer fait partie des solutions d’amélioration de leur qualité de vie.
Ces ateliers les accompagnent sur ce chemin et nourrissent leur énergie de vie encore présente.

La parole plastique , une autre forme d’expression. L’atelier d’Art-thérapie, un espace de soin de l’être
Puisque s’exprimer avec les mots n’est presque plus possible, l’Art-thérapie propose de parler avec les couleurs, les matières, les formes. C’est une façon de ré-exister par la trace qui s’inscrit sur le papier ou tout autre support. C’est un autre langage. Il prend le relais de l’expression verbale, le mot est remplacé par la couleur ou le trait. Il permet à l’individu de continuer à être et à se transformer en suivant le chemin de son inspiration, de son processus créatif.

Pour lire la suite de l’article, cliquez sur le portrait de Cécile Roger

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire