Du rêve à l’art-thérapie par Sonia Robertson

Sonia Robertson

Sonia Robertson propose un remarquable travail de création et d’intégration. Son point de départ, sa source d’inspiration, c’est un objet de culture amérindienne que les autochtones appellent l’attrapeur de rêves.

https://www.lafabriqueculturelle.tv/capsules/11746/du-reve-a-l-art-therapie-sonia-robertson

6 avril 2019
Crédits
Coordination : Télé-Québec Saguenay–Lac-Saint-Jean | Jocelyn Robert
Réalisation, caméra et montage : Sylvie Gravel
Technicienne de production : Julie Pelletier
Remerciements aux participantes de Kamishkak’Arts.

Dans une rencontre récente avec l’équipe de La Fabrique culturelle au Saguenay–Lac-Saint-Jean, l’artiste, commissaire, entrepreneure et art-thérapeute de Mashteuiatsh, Sonia Robertson, nous parle de l’importance du rêve et de la création artistique.
Levier social, outil de survie, moyen de guérison : l’art a toute son importance pour les Premières Nations et ce, depuis longtemps. L’art permet de s’exprimer, de se connecter avec le monde imaginaire, pour ainsi, dit-on, se rapprocher de notre être intérieur et faire plus de place au « Grand homme » (Mishtapeu) ou à la « Grande femme » (Mishtaskueu) » qui nous habite.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *