Psychothérapie d’enfants victimes de maltraitance au sein de la famille

Psychothérapie d’enfants victimes de maltraitance au sein de la famille et travail du secret
Par Tiphany Perpete
07/08/2015
Dans la pratique psychothérapique auprès d’enfants victimes de maltraitances, le thérapeute se voit régulièrement confronté à la question du secret. Conflit de loyauté, emprise parentale…

L’alliance dans la néoréalité

Différents acteurs du champ médico-social traitent ces notions. De son côté, l’alliance dans la néoréalité impliquée par le rapport déviant à la loi ne s’arrête pas aux murs du domicile parental. Elle ne s’arrête pas non plus aux relations des uns avec les autres ni à ce que l’enfant pourra, lui-même, proposer à ses pairs lorsqu’il les rencontrera. L’alliance s’enkyste au plus profond des liens familiaux. Elle vient définir l’histoire en elle-même. Les naissances et le développement des enfants prennent place et s’élaborent au milieu de tissus dont on ignore toujours la consistance exacte.

Le secret y est fondamental

Or, à l’heure des « bonnes pratiques » recommandées par la Haute Autorité de santé autour des révélations de maltraitances [1 ] où se trouve la réflexion quant à leur impact sur l’enfant ?
Que deviennent les mots prononcés par l’enfant ?
Dans une société où les mots prennent et perdent leur sens à l’instant même où ils sont prononcés, quelle valeur a le dire de l’enfant dans la durée ?
Celui de l’adulte ?
Par ailleurs, dans quel cadre sommes-nous invités à tout dire ?
Enfin, sommes-nous bien certains d’être au moins un peu « au clair avec ça » ?
Ainsi, et c’est là l’objet de ce texte, il importe de s’intéresser aux bénéfices du « dire le secret » pour un enfant intégré à un dispositif de soin psychothérapique, mais aussi de s’inquiéter des conséquences probables de la libération de la parole, notamment sur la place de l’enfant dans sa famille.


[1] Haute Autorité de santé (has), « Maltraitance chez l’enfant :…,
Perpete, T. (2015). Psychothérapie d’enfants victimes de maltraitance au sein de la famille et travail du secret. Dialogue, 209(3), 109-120. doi:10.3917/dia.209.0109.

Pour joindre l’article, cliquez sur le logo de cairn info

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *