Psychothérapie d’enfants victimes de maltraitance au sein de la famille

Psychothérapie d’enfants victimes de maltraitance au sein de la famille et travail du secret
Par Tiphany Perpete
07/08/2015
Dans la pratique psychothérapique auprès d’enfants victimes de maltraitances, le thérapeute se voit régulièrement confronté à la question du secret. Conflit de loyauté, emprise parentale…

L’alliance dans la néoréalité

Différents acteurs du champ médico-social traitent ces notions. De son côté, l’alliance dans la néoréalité impliquée par le rapport déviant à la loi ne s’arrête pas aux murs du domicile parental. Elle ne s’arrête pas non plus aux relations des uns avec les autres ni à ce que l’enfant pourra, lui-même, proposer à ses pairs lorsqu’il les rencontrera. L’alliance s’enkyste au plus profond des liens familiaux. Elle vient définir l’histoire en elle-même. Les naissances et le développement des enfants prennent place et s’élaborent au milieu de tissus dont on ignore toujours la consistance exacte.

Le secret y est fondamental

Or, à l’heure des « bonnes pratiques » recommandées par la Haute Autorité de santé autour des révélations de maltraitances [1 ] où se trouve la réflexion quant à leur impact sur l’enfant ?
Que deviennent les mots prononcés par l’enfant ?
Dans une société où les mots prennent et perdent leur sens à l’instant même où ils sont prononcés, quelle valeur a le dire de l’enfant dans la durée ?
Celui de l’adulte ?
Par ailleurs, dans quel cadre sommes-nous invités à tout dire ?
Enfin, sommes-nous bien certains d’être au moins un peu « au clair avec ça » ?
Ainsi, et c’est là l’objet de ce texte, il importe de s’intéresser aux bénéfices du « dire le secret » pour un enfant intégré à un dispositif de soin psychothérapique, mais aussi de s’inquiéter des conséquences probables de la libération de la parole, notamment sur la place de l’enfant dans sa famille.


[1] Haute Autorité de santé (has), « Maltraitance chez l’enfant :…,
Perpete, T. (2015). Psychothérapie d’enfants victimes de maltraitance au sein de la famille et travail du secret. Dialogue, 209(3), 109-120. doi:10.3917/dia.209.0109.

Pour joindre l’article, cliquez sur le logo de cairn info

Livre – Derrière la porte : L’inceste, survivre et renaitre

Livre – Derrière la porte : L’inceste, survivre et renaitre

Claudia Robert
Broché: 178 pages
Editeur : Lierre & Coudrier éditeur (8 novembre 2018)
Collection : Collection Tmoins
Langue : Français
ISBN-10: 2900229030
ISBN-13: 978-2900229033
Dimensions du produit: 15,2 x 1 x 22,9 cm


Née en 1971 à Villecresnes (Val de Marne), Claudia Robert grandi en région parisienne dans une famille de 4 enfants. Victime d’inceste de quatre à seize ans, elle commence très tôt à écrire ses pensées, ses peurs, ses larmes et ses interrogations qu’elle transforme en poésies. Sélectionnée au concours Arthur Rimbaud en 1995, elle publie ses premiers poèmes dans un recueil collectif intitulé « La Fleur de l’âge » aux Editions La Maison de Poésie, puis en 1999, contactée par les Editions Hachette, dans « Les poètes de l’an 2000 » sous la direction de Jacques Charpentreau.

Elle nous présente aujourd’hui le Livre – Derrière la porte, un ouvrage bouleversant sur le drame d’une vie mise à sac, pendant douze ans. Un récit à fleur de peau où l’auteure hurle des vérités qu’elle lance comme des bouteilles à la mer dans l’espoir de lever le voile sur l’inceste afin que la société cesse de minimiser l’impact psychologique sur ses victimes.
Dans ces pages, le traumatisme enseveli se revit au présent. Le futur n’est qu’un conditionnel suspendu au désir bestial de ses prédateurs. Un témoignage choc, percutant, parfois dérangeant aux allures de thriller où se côtoient sans pudeur la violence de l’inceste et l’érotisme des mots dans un marathon incessant vers une construction identitaire. Un combat contre l’inceste sous forme de confidences qu’elle transmet comme un véritable message d’espoir qu’elle désigne en un mot « Renaître ».

Cliquez sur la couv. pour acquérir le Livre – Derrière la porte

Crée en 1987 Lierre et Coudrier Éditeur est longtemps resté en sommeil après la grande disparition des petits éditeurs survenue courant 1990…
Voilà donc un retour, fondé sur les mêmes bases, la même philosophie avec des anciens.es mais aussi des nouveaux, auteur.es, collaborateurs.trices.
Lierre et Coudrier éditeur se veut le témoin d’un monde en mutation, là où se voile la grande lumière médiatique. À l’envers des feuilles.