Le « Syndrome d’Aliénation Parentale », un négationnisme de l’inceste validé par les tribunaux français

Logo-Huffington-post

2 réflexions au sujet de « Le « Syndrome d’Aliénation Parentale », un négationnisme de l’inceste validé par les tribunaux français »

  1. Je pense ne pas dire une bêtise en précisant que Gardner n’était PAS psychiatre.
    Les tribunaux en sont à se faire rouler dans la farine par des grands manipulateurs et à condamner des mères qui tentent de se sortir de ces pièges terribles.
    Oui, c’est un fléau qu’il faut dénoncer : les manipulateurs utilisent cette notion empoisonnée et bernent tout le monde !

    Répondre

    1. Merci pour ce commentaire, dans son article Patric Jean écrit « Mentant sur ses titres ». Ce qui veut dire que vous avez bien raison, les tribunaux sont roulés dans la farine par un grand manipulateur.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *