Demande à tous – Contre le pillage

Il nous arrive de ne pas être d’accord sur toutes les situations.

Mais là, je m’adresse à toutes les personnes. Je vous demande de respecter ce travail qui est sur ce blog. Ne le volez pas. Ne vous en servez pas pour votre travail personnel. Demander c’est la moindre des choses. C’est une question de politesse, de limite concernant toutes les personnes qui se trouvent sur ce blog.

Ne nous privez pas de cette possibilité de suivre ce travail. Laissez-nous admirer toutes les productions et tout ce travail qui est fait sur ce blog.

Merci.

BMP – Création avec ce que j’ai sous la main

De toute façon, si on  essaie de le reproduire, il n’y aura jamais cette touche de sincérité et donc il n’y aura pas d »émotions vraies.  Ou alors elles seront fausses ! et donc cette composition ne sera pas vivante. Quand on manque de respect à ce blogue et qu’on fait n’importe quoi de ce travail qui s’y trouve , celui-ci sort les griffes ! Et c’est ce qu’on va faire  car on doit prendre soin de toutes ces empreintes ! et de cet avancement sur la recherche  tant que je respirais et que je serais dessus !


BMP – Création avec ce que j’ai sous la main
Un peu de mayonnaise, un peu de peinture aquarelle, un mouvement d’un rouleau pour enlever les poussières, un petit peu de vinaigre d’alcool et voilà une composition qui surgit.
Je voulais juste finir la journée de ce samedi 8 février, avec une note de couleur, juste pour essayer de donner un peu de paix à l’intérieur de ma tête.
J’aime bien créer ainsi, surtout quand les journées sont longues.

Comment avez-vous procédé pour la concrétisation de votre création ?

Pour concrétiser ma composition, j’ai pris des produits qui étaient là. Il n’y a pas eu de recherche. J’ai ouvert le frigidaire. Mes yeux tombent sur la mayonnaise et de l’alcool en spray, l’idée étant de les mélanger.
Cela donnait une base. A moi ensuite d’en faire quelque chose en le mélangeant avec la peinture aquarelle.
Je voulais juste passer un agréable moment en étant une petite sorcière, ou pas.
Mais ce qui est certain c’est que j’étais bien dans le présent quand j’ai pris les produits pour faire naître une composition.
J’ai commencé par déposer de la mayonnaise sur ma feuille et avec un pinceau assez gros je l’ai étalée. Puis j’ai rajouté de la peinture aquarelle, diverses couleurs, que j’ai mélangées à la mayonnaise.
Par moments je rajoutais un peu de spray d’alcool directement sur la peinture aquarelle et par moment je visais à côté. Comme si j’attendais d’observer une autre découverte.
Parfois, je tenais ma feuille et je la tournais dans tous les sens. Le surplus en eau et en aquarelle glissait sur celle-ci, ce qui créait des mélanges de couleur. Ce n’est qu’après que je les retravaille si cela ne me plaît pas vraiment, car là je sais qu’on ne me dira rien !
Une fois ma feuille remplie de toutes les couleurs, j’ai donc pris le rouleau qui sert à enlever les peluches et je l’ai passé sur ma feuille, en appuyant légèrement sur le côté. Ceci a fait apparaître des traits qui m’ont permis de faire évoluer ma création. Je travaillais dans le présent, sans trop savoir ou j’allais exactement.
Une fois mes traits terminés j’ai donc continué en faisant évoluer ma production en une composition fleurie. Les couleurs présentes faisant penser à cela.
Par moment j’avais l’impression que on ne peut pas mettre de fin, que j’étais dans un monde infini. Ou rien ne peut venir m’ennuyer.
Voilà, j’ai passé un agréable moment et c’est ce que je voulais.
Quant au dessin lui-même, il est dû au hasard des produits choisis, des mélanges qui en sont nés, du mouvement du pinceau, du mouvement de mon poignet.
Pour le reste c’est le temps présent qui me l’a offert. Je préfère écrire le temps présent !

Quels matériaux avez-vous utilisés ?

Dessin fait sur feuille de format de 50 x 70 cm à grain fin.
Peinture aquarelle, rouleau contre les pluches.
Mayonnaise de couleur jaune pale.
Spray au vinaigre d’alcool.