BD – Atelier sequins à « La table de Jeanne-Marie » et L’Amac

Je voulais changer un peu et donc mon idée était de faire faire aux jeunes des sequins. J’avais encore pas mal de matériel alors je me suis lancée.
Ce fut une découverte pour tous ces jeunes. C’est un atelier qui va se faire sur deux séances ou trois selon l’avancement de tout un chacun et chacune.
Je trouvais que cet atelier pourrait faire travailler la concentration, mais aussi la créativité. C’est un atelier qui reste très coloré, puisque les couleurs sont omniprésentes. Car il ne suffit pas de piquer des couleurs avec des épingles et les mettre n’importe comment sur la forme choisie, mais de faire apparaître un motif qui ressemble à quelque chose et qui soit harmonieux. Pouvoir aussi positionner les couleurs d’une telle façon qu’une harmonie en apparaîtra. C’était tout un ensemble que je trouvais intéressant.
Une fois toutes les personnes arrivées, nous leur avons demandé M. et moi, de s’installer toutes ensemble autour des tables que nous avions préparées. Il y avait environ 17 personnes. Ce qui commence à faire beaucoup et donc cela demande que l’organisation de l’atelier soit bien cadré.
Une fois le silence obtenu, j’ai pu expliquer l’atelier, mais j’ai aussi fait une démonstration.
Ce qui a plu aux jeunes, c’était le nombre de couleurs qu’ils pourraient utiliser, mais aussi de découvrir autre chose que de la peinture et au total une autre façon de travailler les couleurs.
M. et moi, leur avons fait choisir une forme en polystyrène, puis nous avons préparé dans des assiettes, une panoplie de couleurs « paillettes » et d’épingles.
Nous avons mis les quantités nécessaires dans les assiettes, de manière à éviter les va et viens, et aussi parce que nous voulions éviter que le matériel ne se répande un peu partout sur le sol ou sur les tables. Tout s’est passé dans le calme.
En attendant que tout soit prêt, les jeunes ont pu échanger leurs idées et parler un peu de cette nouveauté et de chose et d’autres.
Comme d’habitude il y a eu des plaisanteries, des taquineries et des rires, qui résonnaient dans la salle.
Un temps rempli de bonne humeur, mais aussi de sérieux et c’est ce que je souhaite. Un temps où les jeunes peuvent poser un peu leurs valises, souffler un peu, car c’est nécessaire pour eux.
La pose de sequins est un atelier qui demande pas mal de patience, car c’est un peu long pour recouvrir l’objet de ses couleurs.
Là, nous avons pu percevoir ce que donnaient les couleurs déposées sur les formes choisies et cet atelier continuera lundi prochain.
Comme d’habitude, nous avons rangé ensemble et terminé par un grand goûter, le tout dans la bonne humeur.

BD – Un visage soit rigolo, soit un peu bizarre, et même difforme…


Atelier, dessin, peinture du mercredi 15 mai  🖌🎨🌈
le thème : Dessiner un visage soit rigolo, soit un peu bizarre, et même difforme…
Il y a eu beaucoup de changements à l’association. Les jeunes personnes migrantes reviennent petit à petit.
Nous avons mis en place, un cahier de liaison, et d’appel. De nouveaux dossiers ont également été crées pour les matières telle que le Français, les maths.
Donc; il y a eu pas mal de chamboulements dans l’organisation.
Avant de commencer mon atelier, j’ai eu un petit moment d’échange avec A, pour voir le début du diaporama des ateliers dessin et Français. Ce diaporama sera utilisé pour les l’anniversaire de “La table de Jeanne-Maire”, au mois de Juin.
Pour en revenir à l’atelier de cet après-midi, j’avais des personnes que je ne connaissais pas beaucoup. Je leur ai donc un peu parlé pour mieux connaître leurs goûts. Beaucoup de ces personnes dessinaient des visages. Je me suis dit que pour un premier contact, faire une approche dans ce sens, serait une bonne idée.
Mon thème a été de dessiner un visage qui soit rigolo, ou un peu bizarre, ou même difforme.
Je voulais mettre un peu d’humour afin que des échanges puissent se faire avec ces nouvelles personnes.
C’est ce qui s’est passé. Dès les premières ébauches, des idées sont venues, et il y a eu des échanges autour des tables. Il y a eu aussi des échanges d’idées, ce qui a permis à ceux qui avaient un peu de mal à trouver des idées, de se mettre à dessiner. C’est dans une bonne humeur et dans le calme que cet atelier s’est déroulé. Plus on avançait dans l’après-midi et plus les dessins prenaient forme avec des couleurs bien gaies et plus on entendait des rires dans la salle.
Certaines personnes essayaient même de raconter des histoires à partir de leur dessin, je trouvais cela sympa car cela faisait également travailler l’imagination. Par moments cela partait dans des délires mais cela restait dans le raisonnable et puis c’était vers la fin de l’atelier alors j’ai laissé faire un peu, tout en surveillant du coin de l’œil !
Comme d’habitude, nous avons rangé ensemble, accroché les dessins sur les tableaux réservés pour les dessins, et nous avons terminé par un goûté.
Pour conclure : c’était un atelier qui a plu, et qui s’est déroulé dans la bonne humeur et dans la détente, tout en restant concentré.