Le viol du silence : Eva Thomas – 1986

Broché

Paru le : 01/12/1986
Editeur : Aubier

ISBN : 2-7007-2619-7
EAN : 9782700726190
Poids : 296 g

A toutes celles qui ont connu l’inceste pour que nos voix se mêlent.

 

L’auteur raconte l’inceste dont elle a été victime trente ans auparavant. Après un long parcours de thérapies diverses elle raconte la brisure, la sorte de ‘mort intérieure’ provoquée par l’inceste. Elle fait ce récit après que son chemin personnel lui ait donné des clés pour comprendre et explique pourquoi les pères incestueux ne se sentent pas coupables.Devenue éducatrice, elle s’occupe d’enfants en difficulté et raconte comment elle a apprivoisé un enfant violent en s’intéressant à lui-même et pas à sa violence, celle-ci étant un symptôme de sa souffrance, un épiphénomène non constitutif de sa personnalité.Extraits »Le père, c’est la loi qui vous commande. Son autorité naturelle ajoutée à son désir d’homme vous dessaisit de vous même, de votre volonté comme s’il avait déconnecté l’accès à votre cerveau…Le papa qu’on aime n’a pas besoin d’être brutal, les chaînes de l’amour posées sur sa fille dès la naissance sont les plus solides, les plus difficiles à arracher, elles sont dans le corps même de son être. Il n’a qu’à être tendre comme d’habitude, puis lentement ou brusquement déraper avec son désir fou…  »

—————————
Dans le silence de la nuit, Marie est violée par son père. Proie facile, sans défense, victime rêvée, elle reste prisonnière du désir de l’homme, son père. Après le viol, les mots-mensonges. Qui osera dénoncer l’Interdit ? Fille de l’inceste, Marie avance, murée dans sa forteresse de silence.
Trente ans durant, elle vit l’horreur de cette nuit-là. Un rapt. Une déportation. Une jeune fille morte à la vie. La violence qui l’habite en secret, Marie l’expose aux regard. Elle se consume lentement, perd l’appétit, la parole, le sens de la vie.
Jusqu’au jour où, après mille révoltes, elle ose parler, nommer le mal, le décrire, dénouer les liens qui l’ont rendue muette… Un témoignage bouleversant.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *