Pourquoi les “5 étapes du deuil” d’Elisabeth Kübler-Ross ne sont pas toujours pertinentes ?


Le modèle le plus connu est, sans doute, celui d’Elisabeth Kübler-Ross, une psychiatre pionnière dans le mouvement des soins palliatifs. En 1969, elle décrit pour la première fois, un processus psychologique qui passe par 5 étapes différentes : 1) le déni, 2) la colère, 3) la négociation, 4) la dépression, 5) l’acceptation.

Mais à l’origine, Kübler-Ross décrit ce qui se passe chez la personne en fin de vie, c’est-à-dire chez une personne qui fait face à l’annonce de sa propre mort, de sa propre fin. C’est une situation différente pour celui ou celle, qui apprend la mort de son conjoint ou de son enfant… Cette personne va devoir apprendre à composer avec l’absence de l’être aimé et avec le trou béant laissé dans sa vie. Bien sûr, il peut exister des similitudes : le choc de la nouvelle, la présence de colère, le vécu dépressif, …

Pour lire l’article, cliquez sur l’image des étapes du deuil

Leave a comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.