« L’intimité est essentielle à l’être humain, mais ses expressions sont sans cesse modifiées par le désir d’extimité. Celui-ci correspond au fait de déposer certains éléments de notre vie intime dans le domaine public afin d’avoir un retour sur leur valeur. Il est différent de l’exhibitionnisme et du conformisme. Il contribue à la fois à la construction de l’estime de soi et à la création d’une intimité plus riche et de liens plus nombreux. Il tient la clé de l’empathie sur Internet, et celle-ci tient à son tour la clé des pratiques pathologiques. »

Serge Tisseron, « Intimité et extimité », Communications, 1/2011 (n° 88), p. 83-91.

Faire un don

Nous contacter par courriel

Thématiques

Archives

Diplôme universitaire – DU Cyberpsychologie

Du 4 octobre 2019 au 26 juin 2020
120 heures de formation réparties sur 20 journées
de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

Pour aller sur le site d'accueil, cliquez sur le logo de l'UFR des études psychanalytiques

Cyberpsychologie

Public visé
Etudiants en Psychologie, en Psychanalyse, en Médecine, en Neurosciences et en Sciences Humaines cliniques
Psychologues cliniciens, Psychiatres, Psychothérapeutes, Médecins et Professionnels de la santé et/ou de l’éducation (éducateur spécialisés, ergothérapeute, etc.) ;
Etudiants et/ou Professionnels des Sciences de l’Information et de la Communication et de l’Ingénierie.
Compétences visées
La compréhension du bouleversement des processus psychiques à l’ère des technologies hypermodernes ;
La prise en charge des pathologies liées aux bouleversements des technologies (nouvelles formes de la dépendance, transformations identitaires avec les technologies, nouvelles formes de sexualités, etc.) ;
La psychopathologie tout au long de la vie (enfant, adolescent, adulte et personne âgée), en regard de ces technologies ;
Les prises en charge spécifique avec l’aide des technologies dans le cadre de troubles psychiatriques (pathologies limites, psychoses, etc.) et dans les fonctionnements subjectifs atypiques (autismes, troubles neuro-développementaux) ;
L’apprentissage des applications possibles, tant en milieu hospitalier qu’en pratique privée ou libérale, du numérique, de la robotique et de la réalité virtuelle

Un protocole de RV pour se sentir bien pendant l’épidémie de la COVID-19

Protocole de RV
Un protocole de RV pour se sentir bien pendant l'épidémie de la COVID-19
Un protocole d’auto-assistance en réalité virtuelle simple pour faire face au stress psychologique dû au coronavirus.

Pour commencer l’expérience d’auto-assistance – avec le Protocole de RV – vous devez avoir :

– Un smartphone avec l’App de YouTube
– Le lien vers la vidéo de RV « Le Jardin Secret  »
– Un casque VR Cardboard. de 10 à 40 euros. Vous pouvez cependant utiliser l’expérience de RV même sans un casque en utilisant le gyroscope sur votre téléphone ou sur votre tablette.
– Le protocole hebdomadaire que vous trouvez ci-dessous
– Un partenaire pour partager l’expérience

La première étape : ouvrir la vidéo de jardin secret dans l’app YOU TUBE et insérer le smartphone dans le casque de réalité virtuelle

Protocole de RV – La deuxième étape : suivre le protocole pendant 7 jours

1 : Combattre la Rumination
2 : Éveiller l’estime de vous même
3 : Éveiller votre mémoire autobiographique
4 : Éveiller votre Sentiment d’Appartenance à une Communauté
5 : Éveiller vos Objectifs et/ou Rêves
6 : Stimuler votre Empathie
7 : Planifier votre changement

Utilisation du Protocole de RV pour une semaine, deux ou plusieurs fois par jour

Ça dépend de votre niveau d’anxiété. L’idée est d’essayer le matin à votre réveil et plus tard encore, avant de vous coucher, comme outil de régulation émotionnelle. Toutefois, s’il y a des moments difficiles pendant la journée, Le Jardin Secret peut devenir un lieu sûr pour réduire le stress émotif et repartir.

Pour joindre le site du protocole, cliquez sur l’image

Au Japon, une armée de robots « Spot et Pepper » remplace les supporters dans les stades vides

Au Japon, une armée de robots remplace les supporters dans les stades vides
Les matchs encore organisés, malgré la pandémie mondiale de Covid-19, remplir les tribunes vides de robots Spot et Pepper

Image : Softbank Hawks
Au Japon, une armée de robots remplace les supporters dans les stades vides
Par Joana Pimenta
Publié le 8 juillet 2020 à 08h06
Pas de supporters dans les stades ? La Softbank a la solution
En raison de la pandémie mondiale de Covid-19, les stades du Japon sont actuellement vidés de leurs supporters. La holding Softbank a néanmoins trouvé une solution originale pour que ses joueurs japonais de baseball se sentent soutenus et encouragés lors de leurs matchs : remplir les tribunes vides de robots Spot et Pepper qui dansent au rythme de la musique.

Softbank remplit les tribunes de robots

La Nippon Professional Baseball (NPB) reste la principale compétition interclubs de baseball au Japon. Les matchs encore organisés, malgré la pandémie mondiale de Covid-19, se jouent dans le cadre de celle-ci. Les tribunes désormais vidées de leurs supporters représentent le seul problème, puisque le pays du Soleil levant interdit encore les grands rassemblements.

Spot et Pepper, deux robots à la pointe de la technologie

Créé par Boston Dynamics, Spot est un robot quadrupède capable de remplir une multitude de missions, en fonction des besoins de ses propriétaires. Il a notamment pu opérer en tant que “chien” de berger en Nouvelle-Zélande. Il a contribué à faire respecter les règles de distanciation sociale à Singapour. Spot effectue des patrouilles sur une plateforme pétrolière en Norvège. Récemment lancé à la vente officiellement aux États-Unis pour le prix de départ de 74 500 dollars, il reste destiné aux entreprises.

Pepper

De son côté, Pepper est un robot humanoïde, développé par la société SoftBank Robotics. Capable de reconnaître les émotions humaines il adapte ses réactions en conséquence. Il est ce que l’on appelle un “robot compagnon“, mais peut aussi se montrer utile pour les entreprises en remplissant des missions relatives à l’accueil des clients. À l’heure actuelle, ce sont plus de 2 000 sociétés à travers le monde qui possèdent un robot Pepper.

Pour aller sur l’article, cliquez sur l’image