Regards sur Serge Tisseron. De la tintinologie à la robotique

Tisseron
Tisseron en quête de Serge
Photo de la publication de BnF – Bibliothèque nationale de France dans Regards sur Serge Tisseron. De la tintinologie à la robotique
Photo : © Julien Faure Leextra/Leemage
Psychiatre, psychanalyste, docteur en psychologie. Serge Tisseron est habilité à diriger des thèses et membre de l’Académie des technologies, Serge Tisseron est aussi dessinateur et photographe.

Dès la présentation de sa thèse de médecine sous forme de bande dessinée, il s’est attaché à montrer que les images sont une forme de symbolisation du monde à part entière, au même titre que le langage parlé ou écrit. Après avoir travaillé sur les secrets de famille et nos relations aux images, ses recherches portent actuellement sur les bouleversements psychiques et sociaux entraînés par les technologies numériques et robotiques. Il a créé en 2013, l’Institut pour l’Étude de la relation Homme-Robot.


Samedi 30 novembre 2019 de 13h30 à 19h30

Bibliothèque François-Mitterrand
Petit auditorium
Entrée libre et gratuite

En 2018, il a fait don de ses archives à la BnF qui a souhaité rendre hommage à cet intellectuel éclectique, transdisciplinaire, inclassable et visionnaire, en lui consacrant une journée d’études.
Tisseron en quête de Serge…
« Regards sur Serge Tisseron. De la tintinologie à la robotique. »
Samedi 30 novembre 2019 de 13h30 à 19h30.
Entrée libre et gratuite.

En partenariat avec les Éditions Albin Michel, les Editions Dunod, et l’Académie des technologies.

14 h-19 h Dans le foyer du Petit auditorium

– Vitrines de manuscrits issus du don et conservés au département des Manuscrits
– Vitrine d’objets issus de la collection de Serge Tisseron
– Exposition de photos issues du don et conservées au département des Estampes et de la photographie
18 heures – Projection en avant-première du film Tisseron en quête de Serge, en partenariat avec la BnF

Pour obtenir des informations sur le programme de l’après-midi, cliquez sur l’image

Le robot humanoïde Atlas sait désormais faire des saltos arrière

Dans une nouvelle vidéo, Boston Dynamics montre les progrès stupéfiants de son robot humanoïde bipède Atlas en matière de gestion de l’équilibre.
Par Erwan Lecomte le 17.11.2017

Le robot Atlas en pleine réalisation d’un salto arrière ©Boston Dynamics
L’entreprise Boston Dynamics le présente comme « l’humanoïde le plus dynamique du monde ». Une nouvelle vidéo publiée par cette entreprise américaine située à Waltham dans le Massachusetts vient d’en donner une démonstration éclatante.
Son robot Atlas, que nous vous avions déjà présenté par le passé, avait déjà fait preuve d’un sens de l’équilibre surprenant . Il marchait, sans grande difficulté, sur des terrains rocheux ou un sol recouvert de neige. Boston Dynamics a été rachetée en 2013 par Google puis revendue en 2017 au groupe japonais Softbank . Mais cette fois, Boston Dynamics va beaucoup plus loin.

Plus léger, le robot bipède de Boston Dynamics peut se relever

Dans cette nouvelle séquence, on voit son monstre mécanique effectuer une série de sauts de plus en plus hauts et de plus en plus techniques. Nous allons jusqu’au final assez stupéfiant. La machine exécute un salto arrière et se réceptionne parfaitement sur ses deux pieds, comme l’aurait fait un gymnaste.
La gestion efficace de la bipédie est l’un des domaines les plus délicats de la robotique. Pour que la machine conserve son équilibre, elle doit gérer en temps réel toutes les informations de ses capteurs gyroscopiques. Elle doit effectuer sans cesse des corrections dans la répartition de son poids et réagir en une fraction de seconde au moindre déséquilibre. C’est autant d’actions que nous effectuons naturellement, mais qu’il nous a fallu apprendre durant de longs mois au début de notre vie.
Avec cette nouvelle vidéo, Boston Dynamics nous montre que la robotique humanoïde bipède est en train de quitter le stade de la petite enfance. Désormais, elle entre dans son adolescence.

Pour aller sur l’article, cliquez sur la photo