Bansky


“Il y a quelques années, j’avais en secret incorporé une déchiqueteuse à papier dans la peinture, pour le cas où elle serait mise aux enchères”, dévoile-t-il dans un texte superposé aux images d’un homme insérant l’appareil dans les dorures du cadre. La vidéo, qui montre ensuite la scène de la fin de la vente chez d’art contemporain chez Sotheby’s, est accompagnée d’une citation attribuée à Picasso :

“Quel plaisir que de détruire pour recommencer”.

Depuis les débuts de sa carrière, il utilise une combinaison originale de pochoirs et d’écrits, spécifiant apparemment lui-même qu’il n’est pas à son meilleur avec la bombe aérosol habituelle.
Ses œuvres sont à la fois graves et décalées.
Dans le cadre d’une entrevue, Banksy dit de ses techniques :
“J’utilise ce qui est nécessaire. Parfois, il s’agit simplement de dessiner une moustache sur le visage d’une jeune femme sur une affiche alors que dans d’autres cas, je dois m’échiner à travailler durant des jours afin de peaufiner un dessin plus élaboré. L’efficacité est en fait la clé !”.

Ses pochoirs sont habituellement dessinés et imprimés sur des acétates ou sur du carton, avant d’être découpés à la main.

Leave a comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.