Dramathérapie et stress post-traumatique par Claudia Cavicchia


Dramathérapie et stress post-traumatique

Le principe de la méthode de Robert Landy, fondateur de la dramathérapie à l’Université de New York, est que chaque être humain exprime des tendances contradictoires dans ses comportements (nos différents personnages, ou nos rôles). Cette multiplicité, Landy l’appelle le ‘système de rôles’ d’une personne, qui représente l’ensemble de notre personnalité. En mettant en dialogue tous les différents personnages qui composent notre personnalité dans l’espace dramatique, nous essayons de les intégrer à fin de rééquilibrer notre vie. Landy évoque l’importance de gérer et cultiver un système de rôles suffisamment flexible pour supporter et contenir notre expérience de vie.
Si cette multiplicité de rôles est vraie pour tout un chacun dans notre vie normale et quotidienne, indépendamment de notre structure psychique ou de chaque histoire de vie, cela devient d’autant plus parlant quand il s’agit d’expériences de vie qui nous amènent, par le choc, à figer les différents rôles qui composent notre personnalité en personnages qui ne communiquent pas entre eux.
La fonction de la dramathérapie, dans ce cadre de personnages « figés », est de rétablir la communication entre nos personnages isolés dans leurs bulles, afin de se protéger. Pour que les fragments se (ré)unissent dans un tout, avec ses ambivalences et contradictions tout à fait naturelles. Recréer le lien entre ce qui a été fragmenté par le choc : telle est notre fonction de dramathérapeutes.
L’objectif d’un traitement dramathérapeutique est d’aider l’individu à trouver un compromis entre des rôles souvent contradictoires, tels celui de victime, de bourreau et de survivant, et d’apprendre à vivre avec les ambivalences de ces rôles.
Pour cela, nous empruntons le cheminement du voyage du Héros, fondé sur la mythologie universelle, proposé par Landy, qui a appliqué cette méthode auprès des témoins de l’attentat du 11 septembre au World Trade Center à New York.
Cette approche de la dramathérapie peut s’ajuster aussi bien à la prévention qu’à la remédiation des phénomènes de dissociation post-traumatiques qu’on retrouve souvent chez les personnes victimes d’événements de violence extrême.

[slideshow_deploy id=’5002′]

Atelier – 4 & 5 juin 2016 – Les transformations Développementales (DVT)

wedvt2016

Programme des sessions de deux jours de DvT 2016

Session 1 : Jeudi 7 et vendredi 8 avril 2016 : avec Nisha Sajnani
Session 2 : Samedi 4 et dimanche 5 juin 2016 : avec Marie-Emilie Louis

Horaires : 10h – 17 h Tarif : 50€ la session (12h)
A la Pension Thénardier, 19 rue Girard 93100 Montreuil
M° Croix de Chavaux

Programme : Le week-end d’avril permettra de s’immerger dans la pratique de DvT (transformations développementales) avec de la pratique en groupe et individuelle.
Des temps de présentation théorique sont inclus : récapitulatif de la méthode et relations avec les catégories majeures d’intervention, en particulier l’approche thérapeutique centrée sur le trauma. Le week-end de juin proposera une pratique intensive de DvT (transformations développementales) et la présentation d’une articulation théorico-clinique concernant des publics spécifiques (enfants issus de l’immigration, femmes ayant subi l’inceste).

Introduction aux Transformations Développementales

(information présentée par Marie-Emilie Louis) La DvT est basée sur le principe que la vie est instable et qu’au lieu d’essayer de se créer un faux sentiment de stabilité, nous allons nous pratiquer à nous laisser aller à l’énergie présente et à apprivoiser cette instabilité.
La DvT est une forme d’improvisation thérapeutique, ludique et incarnée qui cherche à accroitre la créativité et la spontanéité, ainsi qu’à améliorer notre capacité à entrer en relation avec les autres. Cette forme d’improvisation est non-compétitive et n’est jamais présentée devant un public. Les transformations Développementales (DVT) : c’est une prise de conscience corporelle- un rencontre à soi et aux autres – une capacité à s’adapter plus facilement aux transformations constantes de la vie.
La DvT est une approche de psychothérapie, de méditation, de recherche de transformation sociale par la mise en jeu du corps (embodiment).
Les trois concepts clefs de cette technique sont :
1) la corporalisation
2) la rencontre
3) la transformation

Par « corporalisation », on fait référence à l’utilisation du corps, le mouvement, la capacité à bouger, à jouer et à se sentir bien dans son corps.
Par « rencontre », on entend la capacité à entrer en relation avec les autres et avec soi-même, à imposer ses limites personnelles, se respecter et avoir un rapport sain par rapport à son corps dans l’espace.
Par « transformation », on entend l’adaptation aux changements rapides de situations.
En DvT, il est possible de s’entraîner à réagir aux changements de rôles, d’histoires, de scènes, etc. tout comme il arrive dans la vie quotidienne que certaines situations prises pour acquis se transforment radicalement. Cette partie peut aider les participants à devenir plus souples et à s’adapter à de nouvelles situations de la vie. Au travers d’une improvisation ludique, cette méthode favorise l’exploration de l’identité, encourage la flexibilité et l’abord de l’intimité et favorise nos capacités à répondre aux changements.
Le DvT implique une transformation permanente et continue face à l’instabilité de la vie par la rencontre à soi et aux autres.
Le DvT se base sur l’idée d’être et de devenir et qu’à chaque instant de vie, les choses bougent, nous mettant constamment dans une position d’instabilité à laquelle nous devons nous adapter. Le DvT nous permet d’accepter la personne que nous sommes avec ses imperfections et d’ouvrir de nouvelles perspectives, alternatives, options, choix face à l’impermanence et au chaos de la vie de tous les jours. Être est instable! La vie est turbulence et le DVT permet de réduire la peur d’être confronté à ce changement constant. L’humour y a toute sa place pour aller à sa propre rencontre et a celle des autres dans l’espace de jeu.
Le DVT c’est comme essayer de trouver son point d’équilibre sur le pont d’un bateau sur une mer agitée!! Alors, prêt-e à jouer avec nous ?
Sites internet : http://www.
Site Internet: www.dramatherapie.ca
http://www.lesley.edu/faculty/nisha-sajnani/
Et toujours :
Séances mensuelles de DvT (groupe ouvert le 1er vendredi du mois de 17h30 à 20h30)
Vendredi 6 mai 2016
Vendredi 3 juin 2016
Vendredi 1 juillet 2016
Tarif : 10€ la session, ou 25€ pour 5 sessions + adhésion annuelle 10€
Contact :
Barbara Lau Tel : 06 26 64 26 44 Mail : barbaralau02@gmail.com
Aurélia Hannagan
Tel : 06 61 59 23 90
Mail : aurehannagan@gmail.com
(Règlement par chèque : Association Les Jeudis)