L’intention de l’atelier par Béatrice

Je réfléchis à la question de la mise en place de mon atelier et la façon que je dois m’y prendre.
Si vous avez des suggestions à me proposer, allez-y car je ne suis pas art-thérapeute et je ne voudrais pas faire m’importe quoi et n’importe comment.
Je suis juste Béatrice, BMP dissociée et qui se bat pour aller mieux avec ses troubles dissociatifs, je suis une personnes qui fait chanter et danser les couleurs, les différentes matières,  je suis  Béatrice qui parfois se transforme en une petite sorcière 🙂

Un premier jet 🙂

• Je voudrais juste transmettre qu’avec l’art-thérapie on peut avancer en s’exprimant dans plusieurs situations avec des manières et façons différentes avec divers matériaux.
• Je voudrais aussi mentionner qu’à la fin du processus créatif d’une œuvre on peut trouver des mots afin d’expliquer soit notre souffrance, une difficulté du moment, une sensation, mais aussi que c’est un bon médicament complémentaire dans un suivi psy par exemple ou bien aussi dans un traitement au long cour, où simplement juste prendre un moment de plaisir.
• L’art-thérapie  permet de faire sortir un « trop plein » pour laisser place à notre côté créatif, mais aussi éviter de se poser des tas de questions. Mais aussi ça nous évite de passer à l’acte.
• J’explique aussi que l’art-thérapie est un moyen, un apport important dans une reconstruction personnelle, mais aussi ça nous permet de découvrir et de voyager d’une façon originale et instructive.
• Je rajouterais que pour des personnes qui rencontrent des difficultés avec le mot imagination c’est aussi un bon moyen pour y travailler et y avancer d’une façon plus posée.
• Je voudrais aussi expliquer qu’avec l’art-thérapie il ne faut pas toujours se mettre en tête qu’il faut absolument obtenir un résultat à la fin. Non.

C’est un moment de plaisir

• C’est un moment de rencontre avec la matière et la personne en entier. La personne est actrice de sa réalisation, elle provoque un mouvement, un geste 🙂
• Parfois nous faisons naître une création et celle-ci peut nous surprendre dans sa richesse d’expression au final dans notre regard.

Moi j’appelle cela la magie de l’imprévu 🙂
Je ne dois pas perdre l’idée que cet atelier est un moment de bien-être, de plaisir, les personnes doivent repartir en ce disant : j’ai passé un agréable moment d’échange et de partage, et d’expression ;  j’ai réussi à exprimer ce que je souhaitais sans être jugée et sans avoir peur, et que cela m’a permis de découvrir un moyen d’évacuer, ou de prendre mon « pied » en créant.
Les personnes doivent pouvoir se dire : j’ai osé, dire et faire, je suis contente de moi, tout du moins essayer.
Les personnes doivent aussi se sentir en sécurité et respectées.

Pour mon atelier j’aurais besoin :

– Feuilles pour dessin et pour peinture
– Journaux divers
– Ciseaux
– Colle
– Feutres
– Crayons de couleur
– Crayon de papier
– Eau, verre
– Grandes feuilles blanches pour recouvrir les tables. (protection)
Prévoir un moment d’échange à la fin si la personne désire s’exprimer sur sa création.

Je me demandais aussi si je ne devais pas laisser de la peinture avec des pinceaux à disposition au cas où une personne rencontrerait une difficulté devant un collage, afin qu’elle ne se retrouve pas devant un échec, une angoisse, un mal être…
Qu’elle puisse trouver le moyen de s’exprimer à sa façon.
C’est important pour moi que toutes les personnes se sentent intégrées dans un groupe.
Je voudrais rajouter cette vidéo qui me tient à cœur qui définit bien ce qu’est l’art-thérapie.
Il y a ce mot mouvement qui pour moi représente, la vie, être debout.

L’art-thérapie nous permet de nous retrouver et de mettre et d’apporter un peu de calme, d’ordre dans notre cerveau. C’est une pilule de vitamine en plus.

A bientôt pour la suite 🙂

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.