Connais-toi toi-même !

Socrate
« Commence déjà par te connaitre toi-même »
Pour être un accompagnant de l’aide à la personne bénéfique et efficace pour l’autre et pour soi-même, le premier point est de se connaitre et de se poser certaines questions.

– Qui suis-je ?
– D’où je viens ?
– De quoi suis-je fais ?
– Est-ce je sais être à l’écoute de mon corps de ce qu’il a à me dire ?
– De mes émotions, mes sentiments, mes ressentis.
– De quoi ai-je peur ?
– Est-ce que je sais identifier mes propres besoins fondamentaux.
– Est-ce que je tends à y répondre ?
– Est-ce que je sais prendre soin de moi pour être en bonne santé, physiquement et émotionnellement ?
– Est-ce que je suis un bon parent pour moi ? A la fois maternant et paternant ?
– Est-ce que je sais me mettre en action et avoir un but et des désirs qui me portent ?
– Ai-je un esprit d’introspection et d’analyse ?
– L’estime et la confiance en moi sont-elles suffisamment développées pour accueillir l’autre inconditionnellement ?
– Pourquoi j’ai choisi un métier d’aide ?
– Est-ce que je connais mes propres limites pour instaurer une distance nécessaire avec l’autre ? Et me protéger.
– Qu’est-ce que je décide de ne pas mettre en lumière dans ma relation à l’autre ?
– Est-ce que je sais m’approprier le savoir de formation et l’assimiler à ce que je suis ?
– Ai-je les qualités nécessaires ? Comment puis-je les développer ?

3 réflexions au sujet de « Connais-toi toi-même ! »

  1. Très intéressent ce texte. Mais pas facile de répondre pour les questions, mais je trouve qu’elles sont nécessaires.

    Répondre

    1. Merci Béatrice,

      oui effectivement des questions existentielles assez complexes ! je te le confirme 😉
      La vie nous apportant son lot de douceurs et de froideurs, ils nous faut bien nous adapter…
      Dans ce champs de bataille, cette prison intérieure, il nous faut déceler nos propres armes et pour ce faire,
      se connaitre est nécessaire.
      Nous ne faisons pas un métier d’aide par le simple fruit du hasard je pense…
      Apprendre à se connaitre permet d’ouvrir des portes différentes, de trouver de nouveaux chemins auxquels nous ignorions jusqu’alors l’existence.
      Et dans une relation d’aide, ce support de connaissance de soi permet de partager nos clés mais également de se protéger de ce que l’autre pourrait éveiller en nous.
      A noter que cet autre qui nous renvoie vers de nouvelles interrogations, nous offre également des opportunités d’évolution dans notre quête personnelle.

      « Une quête vers la lumière et le partage »

      Et si l’on considère qu’en toute chose vit son contraire, à nous d’entrer en quête de nous-même afin,
      d’analyser et transformer la noirceur des pénibles expériences en océan de lumière.
      Mais, ce chemin tu le connais déjà 😉 (juste une petite dédicace)
      Naima

      Répondre

      1. Merci Madame, pour votre écrit qui demande à réfléchir pour moi.

        « « Une quête vers la lumière et le partage » »

        La bonne direction pour sortir d’un tunnel noir.
        Bonne continuation.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *