RAIVVI – La Relation d’Aide par l’Internet pour les Victimes de Viols par Inceste — Blogue de Maud

L’objet de ce blogue collaboratif

Les interventions/ateliers – écriture des lettres – Exercices pratiques par l’Art-Thérapie – sont complémentaires à tout parcours médical obligatoire et ne peuvent pas le remplacer. Les interventions peuvent être réalisées en collaboration avec les psychologues ou psychiatres, hôpitaux, centres de soins ou préventions…
Nos services accompagnent les praticiens et professionnels de santé dans leur compréhension de la dissociation péri-traumatique.

3/ Livre – Gérer la dissociation – Préface française de la Dre Muriel Salmona

livre-gerer-la-dissociationpage 16
(Le livre) Et il pallie la méconnaissance, la sous-estimation et l’incompréhension qui entravent l’identification des violences et de leurs conséquences psychotraumatiques. Restituer aux victimes traumatisées une parole, une cohérence, une vérité, une solidarité et des droits dont elles sont privés. Redonner du sens dans ce qui leur arrive, est une nécessité absolue.


L’intime – le blogue & l’art-thérapie

Je voudrais travailler avec vous sur ces thèmes.

Sur le plan sociétal, enfin, c’est avec Internet et les médias dits de révélation que la notion de l’intime vient d’être radicalement bouleversée. Comment les réseaux sociaux — Facebook, Instagram, Twitter, etc. — instaurent-ils de nouveaux régimes de l’intimité ; comment la téléréalité et les confessions cathodiques de type Le Divan participent-elles à sa déflagration ? Ce sont ces différentes questions — cliniques, sociétales, artistiques, thérapeutiques — que nous mettrons au travail grâce aux échanges fertiles entre des communications, ateliers et intermèdes artistiques.

L’internet libre passe par la préservation de l’intime

Le défi des Lumières est amplifié par la fibre, et l’humanisme ne sera accessible sans dépassement du sexisme ce qui relève finalement de la défense de la vie privée dans ce qu’elle a de plus intime. L’intime est le lieu de connivence, de confiance, de créativité et de ressource de la liberté, nous devons constituer la culture et les outils pour le préserver aussi bien de la surveillance de masse que du cybersexisme.

Tisseron Serge, « Intimité et extimité », Communications, 1/2011 (n° 88), p. 83-91.

L’intimité est essentielle à l’être humain, mais ses expressions sont sans cesse modifiées par le désir d’extimité. Celui-ci correspond au fait de déposer certains éléments de notre vie intime dans le domaine public afin d’avoir un retour sur leur valeur. Il est différent de l’exhibitionnisme et du conformisme. Il contribue à la fois à la construction de l’estime de soi et à la création d’une intimité plus riche et de liens plus nombreux. Il tient la clé de l’empathie sur Internet, et celle-ci tient à son tour la clé des pratiques pathologiques.

Livre : La blessure d’abandon par Daniel Dufour

Exprimer ses émotions pour guérir

Broché
Paru le : 03/04/2008
Éditeur : Les éditions de l’Homme
ISBN : 978-2-7619-2432-0
EAN : 9782761924320
Nb. de pages : 145 pages
Poids : 240 g<
Dimensions : 15,5cm x 23cm x 1cm
Vous est-il déjà arrivé de penser que vous n’êtes pas aimable ? d’avoir peur de vous engager dans une relation ? de songer à quitter votre partenaire parce que vous vous dites que si ce n’est pas vous, c’est lui qui partira ? Si oui, c’est probablement que vous êtes abandonnique.
Dans ce cas, ce livre est fait pour vous. Vous y trouverez des histoires de cas, des analyses, des conseils, tout ce qui peut vous aider à guérir pour aimer mieux, c’est-à-dire aimer dans la sérénité, sans crainte d’être abandonné. La solution ? Aller au-delà de vos barrages mentaux pour redécouvrir votre corps physique et vos sensations, reconnaître et vivre vos émotions, et reprendre contact avec votre être profond.
En d’autres termes, apprendre à vous aimer en vous prodiguant de « petites touches d’amour ». Leçon de vie, leçon d’amour, tel est le message que vous livre l’auteur dans ce livre qui couronne un parcours de quinze années de travail sur la question de l’abandon.


Né en Suisse en 1951 et diplômé de la faculté de médecine de Genève en 1979, Daniel DUFOUR a exercé en tant que chirurgien puis délégué et coordinateur médical dans les conflits armés et pays en guerre en Asie, au Moyen-Orient et en Europe pour le Comité International de la Croix-Rouge (CICR).
Depuis 1988, il est médecin responsable de la Clinique Vita-med à Genève où, en tant que médecin généraliste et spécialiste en médecine tropicale, il pratique une médecine globale dans laquelle les causes de la maladie sont traitées plutôt que les symptômes. Il est le fondateur du concept et de la méthode OGE (à l’envers de l’ego) depuis 1977. Il est intervenant dans les stages et séminaires OGE en Europe et au Canada et est membre du Conseil de l’Association pour la Prévention de la Torture (APT).