Catégories

Atelier – 24 juin 2017 – Atelier Attrape-rêves


L’ « attrape-rêves amérindien » illustre une vision animiste du monde des rêves. Ce filet attrape les rêves, il est muni d’un cristal au milieu qui conserve les mauvais rêves jusqu’au lever du soleil qui les brûlera, tandis que les plumes qui pendent reversent les bons rêves dans l’esprit du dormeur. Sa forme circulaire représente le cycle de la vie, et la toile est tissée de l’extérieur vers l’intérieur, comme le travail de l’endormissement.
Ce dispositif idéalisant peut se révéler néanmoins assez frustrant pour un jeune enfant, car il faut bien qu’il y ait des mauvais rêves. C’est là l’expression même de ses angoisses sous une forme que ses parents peuvent recevoir, et avec une mise à distance qui le protège, c’est aussi l’expression de sa frustration par rapport à l’endormissement, et de sa colère face à ses parents qui le lui imposent…

Bérengère Beauquier-Maccotta, pédopsychiatre, chef de clinique dans le service du Pr B. Golse.
Bernard Golse, pédopsychiatre-psychanalyste, chef du service de pédopsychiatrie de l’hôpital Necker-Enfants Malades (Paris) ; professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’Université René Descartes (Paris V).




Partenaire : Mairie de Longpont-sur-Orge
Courriel : accueil@mairie-longpont91.fr

Stage – 15-21 juillet 2017 – Attrape tes rêves

Stage d’art-thérapie inspiré des pratiques chamaniques amérindiennes

Créer, rêver, travailler ses rêves, acquérir des visions, comme une quête, une présence à soi et au monde à travers la fabrication d’un attrape-rêve !
Dans un petit « palais », ancien manoir anglais bâti au XIXème siècle, qui a maintenant une vocation d’accueil, d’art et d’art-thérapie, dans cette magnifique île de Corfou, nous serons accueillis, hébergés, nourris sainement, dans des conditions très agréables, en lien avec la nature, la beauté de ce lieu et son confort.
Au cours de la fabrication d’un attrape rêve – objet protecteur – piège à soucis, nous serons initiés à des mythes fondateurs, à la symbolique du cercle, celle de l’araignée et son tissage, du centre et de la plume
guérisseuse.
La fabrication s’effectuera à partir d’éléments naturels trouvés sur place (cerceaux construits en branches d’oliviers, coquillages) ainsi que divers matériaux apportés par les intervenantes (fils, perles en verre, plumes d’oiseaux)
Chaque participant sera guidé pour fabriquer son propre attrape-rêve.
Cette proposition de création sera inscrite dans une démarche art-thérapeutique, c’est-à-dire permettant un aller/retour entre la matière et votre intériorité, la symbolique amérindienne et vos propres réflexions.
Elle sera suivie d’une invitation à un travail personnel sur le rêve (rêves nocturnes ou rêves pour sa vie ) à partir de propositions issues du travail des rêves amérindien, mais aussi de la Gestalt-thérapie et du psychodrame. Car le rêve est une source d’enseignement, une ouverture à la joie et à l’imagination, un apprivoisement de ce qui nous fait peur ou nous paralyse, un langage subjectif et interpersonnel, un outil de développement et de
maturation.
Chaque jour, sera nourri par :
• des propositions corporelles le matin (1h)
• deux temps d’atelier de 2h chacun
• un partage collectif (1h)
• un temps de rituel collectif chanté, dansé, conté
+ une journée de balades à Corfou
Ainsi, ce stage est conçu comme une ouverture à la rencontre de soi-même, ses nœuds et ses potentialités, dans la richesse d’un travail en groupe.

Pour plus d’informations, cliquez sur l’image de Corfou