BD – Grr Grr – beatrisse – Encre/peinture – mes personnalités en folie

Mioi bo de sin met min et pen ture min par tou aooa éme mom papa grrrr aaaa de sin min trot bo et min bo cout ve jou er aooa les calier aooa re senble daiel éme bin de sin min grrrrrr aaaaa grrrrrrr é e é e é e é ele é e é e grrrrrr aaaaaa de sin min aaaaaa
Bon alors là le blanc complet. J’ai vomi et j’ai eu des convulsions dissociatives je ne sais pas ce qui a provoqué cela, mais depuis quelque temps j’ai remarqué que Béatrice n’était pas trop souvent présente dans la journée, à chaque crise je me sens de plus en plus fatiguée.
Ma famille m’a trouvée bizarre toute la matinée, la crise de convulsions les a un peu perturbés, mais comme ils m’ont dit, ils savent faire la différence entre une crise d’épilepsie et crise de dissociation.
Maintenant quand je regarde le dessin, je trouve que le noir est très présent, je ne sais pas comment j’ai fait ce dessin non plus, par contre une chose est sûre : je ne l’ai pas fait avec des pinceaux, ils étaient tous propre. Mon fils m’a expliqué que je tapotais avec le tube d’encre directement sur la feuille, que cela me faisait beaucoup rire, moi je me suis rendue compte que mes mains étaient pleines d’encre, que tous les tubes étaient un peu éparpillés partout c’est tout, et que ma table était dans un état catastrophique. Je suis complètement perturbée et énormément fatiguée.
Je me suis aperçue aussi qu’à mon avis la petite beatrisse et grr se sont exprimés sur Facebook, une situation que j’ai beaucoup de mal à lire et à supporter, ce qui me rend en colère c’est que je ne suis toujours pas capable de les canaliser, je voudrais sincèrement y arriver.

BD – Un message sur ma dissociation sur ma page Facebook

Et bien voilà je l’ai fait, je me suis lancée sur un coup de tête, j’ai annoncé sur ma page Facebook que je faisais des troubles dissociatifs régulièrement.
Je l’ai fait sur un coup de tête, mais je crois qu’Emmanuelle y est pour quelque chose et oui encore elle ! Elle me secoue tellement, que ces écrits me font mal et me blessent et me perturbent beaucoup, que cela me fait réagir. Je pense que c’est cela qu’elle attend, me voir réagir et avancer. Emmanuelle je pense que c’est une personne qui me connait bien et qui de plus en plus sait comment je fonctionne. Elle sait repérer quand je cherche et quand je veux la bagarre, elle sait quand je pète les plombs, quand je disjoncte. Je pense aussi quelle sait comment il faut arrêter certaines réactions qui peuvent aller très loin. Ce fameux stop qui me provoque des frissons, ce stop que pas beaucoup de personne arrivent à prononcer pour que cela me fasse réagir et m’arrêter. Emmanuelle elle a trouvé la manière et les arguments pour ce servir de se stop. Elle me tient tête et c’est une personne qui ne baisse jamais les bras me concernant, devant tous mes « caprices ». Je dirais aussi qu’elle sait m’épuiser mentalement au point qu’elle arrive à faire sortir peu à peu cette colère qui est en moi. Emmanuelle a du répondant, une chose que j’apprécie énormément chez elle. Je n’ai pas l’impression de me battre ou de m’énerver contre du vent. Cela me calme et m’apaise. Elle sait aussi me remettre sur le droit chemin, elle sait aussi reconnaitre mes autres personnalités et les gérer. Nos échanges peuvent se passer très bien et se passer très mal aussi, surtout quand elle ne veut pas céder. Maintenant je me pose une question : sait-elle que parfois elle me blesse au plus profond de moi, sait-elle qu’elle me fait pleurer ? Moi je pense que oui, mais je ne suis pas dans sa tête.
Alors, maintenant j’ai en moi une super angoisse, envers cette annonce que j’ai faite ce matin sur ma page Facebook. J’ai l’angoisse de me retrouver sans amis, de me sentir abandonnée. Le problème est toujours là et j’ai cette pulsion d’enlever ce message, j’ai peur aussi que Grr Grr ou beatrisse l’enlèvent aussi, mais je voudrais bien qu’il reste collé sur cette page Facebook. J’aimerais que les personnes qui ont peur de ces affreuses photos qui apparaissent sur ma page et qui inquiètent aussi d’autres personnes je voudrais qu’elles ou ils savent que ce n’est pas moi dans ces moment-là, mais que se sont mes autres personnalités qui prennent les commandes pendant un moment et fait des ravages partout, sur ma page et sur d’autres blogs. Ce que je veux que comprennent ces personnes, j’aimerais qu’elles sachent aussi, que moi Béatrice, a un côté aimable et généreux et qui sait écouter les autres et qui sait aussi apporter du bien autour d’elle et qu’elle est capable d’écouter aussi les autres. Qu’elle est capable de recevoir et ressentir des sentiments, mais dans cette Béatrice il excite la petite fille mal élevée, une chose qui a grandi en moi et qu’Emmanuelle s’efforce de rééduquer aussi. Une chose dont personne ne s’est occupé pendant ma petite enfance et mon adolescence, donner de bonnes base d’éducation.
Cette partie de Béatrice peut se montrer très désagréable et méchante, elle apparait souvent pendant le week-end, mais je ne sais pas trop pourquoi. Elle est en moi et c’est vrai, comme le dit Emmanuelle, elle doit disparaître de moi. On doit retravailler sur beaucoup de choses, beaucoup de travail en vu encore pour que je évolue et que cette partie en moi grandisse. Ce mot, que j’ai mis sur la page, arrive à la suite d’une intervention de Grr Grr et ce matin j’ai failli perdre une amie que j’apprécie beaucoup : Murielle, elle m’avait laisser un commentaire sur ma page hier et elle a pensée que je l’avais enlevé, elle était en colère et je la comprends totalement. Pourquoi j’aurais fait cela ? Pourquoi lui aurais-je fais du mal ? C’est une de mes personnalités et je lui ai expliqué que j’étais atteinte de troubles dissociatifs et que quand cela arrivait tout disparaissait sur ma page, du moins la plus grosse partie et que je devais la refaire à chaque tempête. C’est à cause d’Emmanuelle et à la réaction de Murielle que je me suis dit que cette histoire ne pouvait plus durer, hors de question de perdre des amis que j’aime.
Maintenant j’ai la trouille d’être prise pour une folle. Cela me travaille, mais cela m’a permis aussi de dire et que j’admette que j’ai ces personnalités en moi. Je ne dois plus me cacher, avoir honte de moi et que mes amis doivent m’accepter comme je suis.
Aujourd’hui je suis comme cela, j’ai fait ce grand pas. Je reconnais que j’ai beaucoup de choses à revoir et à retravailler, mais demain comment je vais être ? Je ne sais pas et cela me fait très peur, j’ai peur d’oublier les progrès que je fais. J’ai peur d’oublier que je dois avancer, que cette autre partie de moi doit grandir. J’ai peur, tout simplement ça. J’ai peur d’oublier de mettre en avant cette Béatrice qui est capable de grandir et de faire des efforts et cela me fait terriblement souffrir.