Attentat : se relever coûte que coûte

Attentat : se relever coûte que coûte
05/11/2017
Près de deux ans après les attaques du 13 novembre, France 2 est allé à la rencontre d’Ida, une jeune femme de 26 ans qui a reçu dix impacts de balles à la terrasse de « La Belle Équipe ». Cette survivante continue de se battre pour tenter de gagner en mobilité.

Pour lire l’article, cliquez sur l’image

Parfois, on croise des personnes sans savoir quels drames se cachent derrière leurs sourires. Ce jour-là, deux jeunes femmes participent à une course dans Paris. Cet acte banal prend une autre dimension lorsqu’on découvre l’histoire d’Ida et de Laura. Ida a reçu dix balles dans le corps le soir du 13 novembre 2015. Laura est l’une des infirmières qui l’a soignée. Elle est devenue son amie.

Une force de caractère

En janvier 2016, Ida est entrée à l’hôpital des Invalides et s’est remise à marcher. À 26 ans, elle a repris des études à l’université et compte devenir zoologue. Après onze mois en fauteuil roulant, elle doit revenir régulièrement à l’hôpital pour assouplir ses cicatrices et gagner en mobilité. Sa force de caractère l’a conduite à remarcher. Comme un défi à la douleur, elle abandonne parfois ses béquilles pour un moment. Cela ne dure pour l’instant pas longtemps, mais c’est une victoire. En mars prochain, Ida et Laura se lanceront dans un rallye automobile au Maroc. Un nouveau défi, leur manière à elles de répondre au terrorisme.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire