Cachan : l’Orangerie expose les œuvres de patients en psychiatrie


Cachan : l’Orangerie expose les œuvres de patients en psychiatrie

« Une fenêtre sur l’art » met à l’honneur des personnes soignées à Paul-Guiraud par le biais de l’art-thérapie.

L’exposition ANAMORPHOSE
est ouverte jusqu’au 15 décembre 2018
à l’Orangerie de Cachan
Exposition ouverte du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h – jusque 19h les jeudis.
Renseignements : culture@ville-cachan.fr / 01 49 69 17 90-93


Le fait de pratiquer un art permet-il d’une certaine manière de libérer les patients en psychiatrie ? L’association Anamorphose, à Cachan, constate que oui. Elle propose une exposition dont les œuvres ont été réalisées par des patients du service psychiatrique de l’hôpital Paul-Guiraud à Villejuif.
Elles ont été réalisées à l’occasion d’ateliers de médiations thérapeutiques du Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel de Cachan (CATTP) mis en place par Anamorphose. Il s’agit de tableaux, de poèmes, de broderies, des œuvres individuelles ou collectives. Cette association fondée en 1990 par l’ancienne médecin-chef du secteur de psychiatrie générale de Paul-Guiraud organise régulièrement des visites d’expositions pour les patients.

Pour plus d’informations cliquez sur l’image

L’art-thérapie et la maîtrise des pulsions de destruction

L’art-thérapie et la psychanalyse
By on juin 8, 2018
GROBLI Zirignon
Psychanalyste, peintre et art-thérapeute
L’Art-Thérapie voit le jour dans un monde réduit aux dimensions de « village planétaire », dans le contexte, il faut le préciser, de la « civilisation occidentale » qui a anéanti toute diversité culturelle et proclamé la « mort de Dieu ».
C’est dire que cette modalité d’Art-Thérapie, qui procède de la psychanalyse freudienne, intéresse nécessairement les hommes de toutes les contrées du monde, aussi bien les sous-développés que les super développés, confrontés sans distinction à l’angoisse de survivre dans une culture monolithique dont les caractéristiques essentielles sont : la contestation de l’autorité paternelle, la remise en question du couple et de la famille cellule de base de la société, la transgression de la différence des sexes, l’intolérance à la frustration, la revendication effrénée du droit à la jouissance, la méconnaissance de la valeur fondatrice du travail, la perte du sens de l’existence, le triomphe du sentiment de l’absurde (source du Désespoir qui enveloppe l’Humanité actuelle) et, pour comble, la catastrophe environnementale qui menace la permanence du monde.


Têtes coupées

L’art-thérapie et la psychanalyse

L’Art-Thérapie d’inspiration analytique, s’assigne comme objectifs d’apporter sa contribution à la restauration du « Tissu langagier » en état de déliquescence, en instaurant des relations de soutien et de « guidance » dans les familles en difficulté de cohésion, auprès des enfants et des adolescents en mal de socialisation, des écoliers et des étudiants confrontés aux échecs, et en oeuvrant à la réintégration des marginalisés.
…/…
Le constat selon lequel ce qui ne peut se communiquer par le « langage verbal » s’exprime par le « langage du corps » ou se transpose en formes graphiques, est à l’origine de l’Art-Thérapie.
…/…
L’approche art-thérapeutique est une technique de cure qui a recours à la médiation artistique, nécessitée par la déliquescence de la parole discursive, de plus en plus infiltrée par des pulsions de destruction.
…/…

Pour lire l’article, cliquez sur le logo de Afrikhepri fondation