Cherche témoignages sur le deuil en Art-thérapie

Bonjour à tous et à toutes,

Je m’appelle Marine, je suis étudiante en Art-thérapie au CERFPA de Saint-Laurent-du-Var et je suis en train d’effectuer mon mémoire de recherche et j’aurai besoin de témoignages de personne qui se sont dirigées vers l’Art-thérapie pendant qu’ils vivaient le deuil d’un proche, et ce que cette discipline leur a apporté. Je vous remercie d’avance pour votre aide très précieuse.

Voici le questionnaire :

  • Comment vous êtes-vous dirigez vers l’Art-thérapie ?
  • Comment se passaient les séances ? Quels méthodes étaient utilisées ?
  • Qu’est-ce qui vous a plus ?
  • Qu’est-ce que cela vous a apporté ?
  • Recommanderiez-vous l’Art-thérapie à une personne qui vit le deuil d’un de ses proches ? Et pourquoi ?

marinee52@hotmail.fr

     Merci ♥

Art-thérapie, la solution pour aider les enfants en difficulté

Art-thérapie, la solution pour aider les enfants en difficulté
Le 17 janvier 2015
par
Un programme d’art thérapie en place au Royaume Uni depuis 13 ans a donné de très bons résultats sur les enfants à risque d’exclusion scolaire.
Pour aider les enfants en difficulté à se remettre sur la bonne voie, rien de mieux que l’art-thérapie en milieu scolaire, d’après une étude réalisée au Royaume-Uni et publiée par la revue The Art in Psychotherapy .
Les chercheurs britanniques de l’université d’Oxford se sont penchés sur un programme baptisé The Art Room , mis en place depuis 2002 dans neuf établissements et dont près de 10 000 enfants âgés de 5 à 16 ans ont bénéficié.
D’après les conclusions de l’étude, rapportée par l’agence Reuters, ces enfants en sont ressortis avec une diminution du taux de dépressions et des problèmes de comportement, et une augmentation de la confiance en soi. En 10 semaines, le programme d’art thérapie fournit un environnement chaleureux et créatif afin que les enfants puissent apprendre et atteindre un but en utilisant l’art. « Ce programme fonctionne bien avec les enfants ou jeunes adolescents qui vivent de réelles difficultés et sont à risque d’exclusion du système scolaire », indique Melissa Cortina, psychologue dans un des centres basés à Oxford, en Angleterre.

Une diminution du taux de dépressions

Les scientifiques ont analysé les données récoltées lors d’un questionnaire rempli par 169 des participants au programme et par leur enseignant. Ils ont observé une réduction globale des difficultés de 37%, une réduction des problèmes émotionnels de 41%, une réduction de l’hyperactivité de 33% et une amélioration du comportement social de 24%. Alors que 22% des étudiants ayant participé au programme étaient dépressifs , seuls 4% l’étaient après leur passage dans The Art Room.

Si ce programme n’est pas facile à reproduire à la maison, car il nécessite une structure et un instructeur qualifié, il est possible d’en adopter certaines techniques afin de créer un environnement positif et créatif pour l’enfant.

Pour lire l’article, cliquez sur le logo