Cherche témoignages sur le deuil en Art-thérapie

Bonjour à tous et à toutes,

Je m’appelle Marine, je suis étudiante en Art-thérapie au CERFPA de Saint-Laurent-du-Var et je suis en train d’effectuer mon mémoire de recherche et j’aurai besoin de témoignages de personne qui se sont dirigées vers l’Art-thérapie pendant qu’ils vivaient le deuil d’un proche, et ce que cette discipline leur a apporté. Je vous remercie d’avance pour votre aide très précieuse.

Voici le questionnaire :

  • Comment vous êtes-vous dirigez vers l’Art-thérapie ?
  • Comment se passaient les séances ? Quels méthodes étaient utilisées ?
  • Qu’est-ce qui vous a plus ?
  • Qu’est-ce que cela vous a apporté ?
  • Recommanderiez-vous l’Art-thérapie à une personne qui vit le deuil d’un de ses proches ? Et pourquoi ?

marinee52@hotmail.fr

     Merci ♥

Emploi – Recherche un.e Art-thérapeute en Normandie

Annonce datée du 5 janvier 2016.
La Structure Thérapeutique Le Domamour le Boshion, accueillant de jeunes adolescents, située à côté d’Evreux (à Orvaux, dans l’EURE- pas loin de Paris) et constituée d’un sexothérapeute, d’un art-thérapeute et d’un psychothérapeute, recherche :
Un.e art thérapeute, pour une séance toutes les 3 semaines, à raison de 2 heures par séance. Possibilité d’être employé par l’établissement ou encore possibilité d’être prestataire, à raison de 60 €/heure.
– Contacter de la part de Geneviève DINDART :
Monsieur Benoit OMONT
au n° de téléphone suivant : 02 32 58 64 05.
(Ou 02 32 30 99 09.)


-1Benoit Omont et son tandem rouge et noir © Radio France – 2011
l’émission du mercredi 15 décembre 2010

« 56 ans depuis le 12 octobre, j’ai réalisé mon rêve professionnel depuis deux ans en ayant créé un lieu d’accueil pour des jeunes en grande difficulté. J’ai rêvé de ce lieu depuis mon plus jeune âge et j’ai mis le temps à comprendre pourquoi. Je suis permanent d’un lieu d’accueil tout proche d’Evreux, ma région d’origine. J’occupe avec mon épouse une grande maison dont la moitié est consacrée à l’accueil de quatre jeunes adolescentes et mères avec leur enfant. Dix personnes dans cette maison consacrée à l’enfance, ça a du sens pour moi ».
Benoit est autodidacte du travail psycho-socio-éducatf, il est en train de valider sa formation de conseiller conjugal et familial tellement l’empathie lui va comme un gant. Écouter l’autre qui exprime son intime, ça le passionne. L’accompagner au quotidien discrètement comme dans son lieu d’accueil, ça donne du sens à sa vie. Il nous explique le fonctionnement de sa maison, son rôle et celui de sa femme auprès de ces adolescentes de cultures différentes. Il est ému quand il nous présente la photo de sa marraine, Thérèse Vy, soeur d’André Vy, grand résistant. Il nous raconte pourquoi ces deux êtres sont importants dans sa vie d’homme. Un tandem miniature est le symbole du duo, l’un dirige, l’autre apporte sa force. Le lien, c’est le fil rouge de cette émission. Il cite deux livres pour conclure ce bref résumé :
« Le Petit Prince » de saint Exupéry et
« Recherche grand-mère désespérément » de Janine Boissard aux éditions Fayard
la Chasse aux Idées reçues de Daniel Fievet

Pour lire l’article, cliquez sur la photo