Film – Manon de Henri-Georges Clouzot – sur Arte

636147-3-x-manonUn film de Henri-Georges Clouzot avec Cécile Aubry, Michel Auclair. Transposition de l’histoire de Manon Lescaut dans la France de 1944.

Envoyée en centre éducatif fermé après avoir poignardé sa mère, Manon a six mois pour faire ses preuves. Signée Jean-Xavier de Lestrade (« Un coupable idéal »), une minisérie à la puissance émotionnelle bouleversante, récompensée du Fipa d’or, avec Alba Gaïa Bellugi et Marina Foïs.

Composée en trois chapitres, comme autant d’étapes clés de l’évolution de l’héroïne, cette minisérie retrace le parcours de Manon, 15 ans, envoyée en centre éducatif fermé (CEF) après avoir poignardé sa mère (Marina Foïs), qui la vampirise sous couvert d’amour fusionnel. L’adolescente découvre bientôt la discipline de fer et les lois tacites qui régissent la vie de l’institution – racket, guerre des clans entre les pensionnaires, etc. À leurs côtés, le personnel encadrant (le directeur, la professeure de français, la psychologue, les éducateurs, la cuisinière) avance en terrain miné entre manque de moyens, dissensions pédagogiques, difficultés à trouver la bonne distance avec les jeunes filles et découragement épisodique.

Jean-Xavier de Lestrade (Un coupable idéal, Sur ta joue ennemie), qui s’est appuyé sur son expérience de documentariste pour bâtir cette minisérie, restitue avec une précision et une sensibilité souveraines le quotidien au sein de ce microcosme. Mais aussi et surtout la rage intérieure qui consume ces adolescentes en détresse, dont le mode d’expression privilégié est devenu la violence, qu’elles retournent contre les autres autant que contre elles-mêmes. Admirablement emmenée par des jeunes comédiennes pleines de promesses, une fiction bouleversante par la vérité émotionnelle qui l’imprègne.

Épisode 2

Patiente et obstinée, madame Barthélémy, la professeure de français, a réussi à amorcer un dialogue avec Manon. Grâce au spectacle de marionnettes qu’elle leur a fait monter, l’adolescente a dépassé son différend avec Lola, qu’elle apprécie de plus en plus. Mais quand cette dernière est envoyée en prison pour une énième incartade, que Lucas, son éducateur, est congédié pour lui avoir appris la mécanique sur son temps libre, et que madame Barthélémy se voit imposer des méthodes d’enseignement plus conventionnelles, Manon perd une nouvelle fois pied. Elle prépare une fugue avec Yaël et Sandrine…

http://tinyurl.com/nl3gh84

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire