Arthéâtre-Thérapie, à l’ombre du comme si – essai

Arthéâtre-Thérapie

Avant – Propos :

« J’ai conçu l’arthéâtre-thérapie en m’appuyant sur le théâtre que je connais par le jeu et la mise en scène. En reprenant les caractéristiques du théâtre à savoir : la scène, le jeu, le texte, la répétition, la représentation ; j’ai utilisé ce médium comme une véritable palette favorable à l’ensemble : patient/ dispositif/ art-thérapeute.
Il est donc important de noter que si ma recherche s’appuie sur la similitude de termes, elle ne conduit pas à une pratique artistique et tente de faire sans le travail requis pour mener à bien une mise en scène. Le travail ne s’articule donc pas autour d’un personnage « à apprendre », comprendre puis jouer face à un public, mais conduit le patient à une démarche utilisant certains composants du théâtre sans entrer dans le champ artistique.

L’intérêt du théâtre en art-thérapie est d’insuffler au patient une dynamique de jeu et de vie en faisant appel à son imagination tout en s’appuyant sur un texte laissé à sa libre interprétation.  Le texte devient ainsi un pré-texte. »
Auteure : Fabienne Rantsordas, art-thérapeute // Dorval Editions

Projet Jules César – Les armes à la main

Logo-Colelctif-Théatre-de-minuitAvec : Fitzgerald Berthon, Thibaud BoursierCamille BroilliardRemy CarpentierNicolas ChevrierThomas Mallen et Maxime Villeléger.
Création lumière: Sebastien Roman
Costumes et scénographie: Georgiana Savuta
Mise en scène : Sarah Gerber.