LES CHATOUILLES (ou la danse de la colère)

Ajoutée le 12 févr. 2016
de et avec Andréa BESCOND
mise en scène Éric MÉTAYER
lumière Jean-Yves de SAINT-FUSCIEN
son Vincent LUSTAUD

L’histoire insolite d’Odette, une jeune danseuse dont l’enfance a été volée et qui se bat pour se reconstruire. A travers une galerie de personnages entre rires et émotions, les mots et la danse s’entremêlent et permettent à Andréa Bescond de transporter le spectateur dans un grand huit émotionnel dont il ne sortira pas indemne.
Éric Métayer met en scène cette « Danse de la colère » dans un parfait équilibre entre texte et chorégraphie. Un rare et grand moment de théâtre !

Un des gros coups de cœur du festival OFF 2014, Andréa Bescond a reçu le prix de l’interprétation féminine d’Avignon Critique Off.

Théâtre – URSS 1970 – Mardi 29 Mai 2018 – Paris

URSS 1970
Auteur : Macha Orlova
Artistes : Viviane Jauffret, Jérome Rodrigues, Marie Céolin, Didier Forest, Rénée Gincel, Victor Bas, Amélie Chauveau
Metteur en scène : Macha Orlova, Charline Miskiewicz
Un spectacle sur les derniers jours avant exil de la famille Papova.


Bienvenu dans un appartement communautaire des années 70 en URSS. Là, commence la lutte pour les rêves et les idéaux.
Lena rêve d’un monde meilleur pour son enfant qui va bientôt voir le jour. Son mari, Youri, jeune juif passionné par les mots, est la cible de persécution physique et moral. Olga, mère de la jeune Lena, reste attachée à sa ville natale autant qu’à ses souvenirs.
Une question s’impose alors : leur est-il vraiment possible de vivre encore un mois, un jour, une minute de plus dans ce régime dictatorial ?
Après une bataille déchirante contre l’administration russe, ils viennent de recevoir la permission de quitter l’URSS. Seule la vieille tante Anna restera.
Chaque personnage avance, sur ce chemin semé d’embûches, avec ses angoisses, ses désirs et ses désillusions, pour tenter de quitter cette société mensongère, cruelle et inégalitaire.
Inspirée par une histoire vraie, la pièce repose sur des ingrédients dramatiques forts (l’exil politique, le rêve d’Amérique, l’arrachage à son propre pays et à sa propre histoire, la peur de la dénonciation).

Ce texte a reçu un prix d’écriture contemporaine en 2013.
Musique : Jean-Luc Gérard
Création lumière : Philippe Boucoiran


Prochaine Séance disponible :

Mardi 29 Mai 2018

à 20h30
au

samedi 2 juin 2018

Espace Beaujon

208, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris
Pour réserver rejoindre le site en cliquant sur l’affiche