Violences sexuelles : parler, oui, mais dans de bonnes conditions


Violences sexuelles : parler, oui, mais dans de bonnes conditions
13.03.2018
Par Solène Cordier
Mettre en doute ou minimiser la parole des femmes victimes peut être dévastateur, préviennent les associations.
Les associations sont unanimes. Pour une victime de violences sexuelles, parler est un premier pas vers la reconstruction, même si les conséquences, en particulier lors de prises de parole publiques, peuvent se révéler douloureuses. Encore faut-il que ces témoignages, qui peinent souvent à être formulés, soient reçus avec les égards nécessaires. Pour « déposer leur parole », les victimes ont besoin d’un climat d’empathie, de ne pas se sentir jugées, elles qui éprouvent déjà si souvent une forme de culpabilité. C’est cette qualité d’écoute à laquelle sont formés les bénévoles et les salariés dans les permanences téléphoniques d’urgence ou dans les centres d’accueil spécialisés.
Quand les confidences se font ailleurs, lors d’échanges avec des proches ou encore dans un commissariat lors d’un dépôt de plainte, le témoignage peut se transformer en calvaire. La parole des victimes est parfois questionnée, mise en doute, ce qui constitue souvent un nouveau traumatisme, en particulier quand il s’agit d’un premier récit. Certaines femmes ayant témoigné sur les réseaux sociaux de leurs agressions, dans le sillage de l’affaire Weinstein, l’ont appris à leurs dépens en recevant des réponses très agressives, à mille lieues de la bienveillance prônée par les associations.

Pour lire l’article, cliquez sur le logo du Monde société

Les psychotraumatismes – Histoire, concepts et applications

Les psychotraumatismes – Histoire, concepts et applications
Cyril Tarquinio, Sébastien Montel
Date de parution : 05/02/2014
Editeur : Dunod Collection : Psycho sup
ISBN : 978-2-10-070520-7
EAN : 9782100705207
Présentation : Broché
Nb. de pages : 220 pages
Poids : 0.38 Kg
Dimensions : 15,5 cm × 24,0 cm × 1,4 cm


Résumé

Le traumatisme psychique désigne un type de dommage d’origine le plus souvent psychologique et qui survient après un événement traumatisant. Lorsque le traumatisme conduit à un trouble de stress post-traumatique, les dommages peuvent impliquer des modifications sur le plan cérébral changeant la réponse de l’individu dans sa vie de tous les jours. Cet ouvrage fait le lien entre les apports et les conceptions classiques du psychotraumatisme et les nouvelles conceptualisations et ouvertures cliniques dans le domaine.

À propos des auteurs

Cyril Tarquinio est professeur de psychologie de la santé à l’Université Paul Verlaine (Metz), ses recherches portent sur l’étude des différentes formes de prise en charge de la santé et de la maladie. Il a publié chez Dunod « Les concepts fondamentaux en psychologie de la santé (2004), « Comprendre et pratiquer les nouvelles thérapies » (2009), « Manuel de psychothérapies complémentaires » (2012).

Pour acquérir le livre, cliquez sur la couv