Court-métrage – Mon dernier été par Paul-Claude Demers

Alors que la canicule s’abat sur Montréal, Tom, 11 ans, fait la connaissance d’Édith, 11 ans aussi. Il découvre bientôt que sa petite amoureuse porte un terrible secret. Tom finira par perdre son innocence à l’aube de ce premier amour qui devient pour lui le symbole de son dernier été.
Générique
Image : Nicolas Canniccioni
Montage : Alexandre Leblanc
Réalisation : Paul-Claude Demers
Scénario : Paul-Claude Demers
Son : Sylvain Vary

Avec : Emilie Bierre
Antoine Marchand-Gagnon
Pays : Canada
Année : 2016


Prix

Mention du jury | 2017 | The European Independent Film Festival
Meilleur court-métrage jeunesse | 2017 | Festival International Kurzfilmwoche de Regensburg
Grand prix National | 2017 | Festival Regard sur le court-métrage du Saguenay
Prix du public | 2016 | Festival vue dans la tête de Rivière-du-Loup
Mention spéciale du jury | 2016 | Festival vue dans la tête de Rivière-du-Loup
1er Prix | 2016 | Ale Kino de Pologne
1er Prix | 2016 | Interfilm de Berlin
1er Prix Short Film | 2016 | KUKI de Berlin
1er Prix | 2016 | FICFA de Moncton
1er Prix | 2016 | Carrousel international du film de Rimouski

Quelques festivals

Flensburger Kurzfilmtage, Allemagne | 2017 | En compétition
ClujShorts, Roumanie | 2017 | En compétition
Festival Focus on French Cinema, États-Unis | 2017 | En compétition
Vientianale international film festival, Laos | 2017 | En compétition
Rendez-Vous du Cinéma Québécois | 2017 | En compétition


Paul-Claude Demers

Autodidacte, Demers réalise un premier long métrage de fiction L’invention de l’amour (2000). Suit une trilogie documentaire de longs métrages : Barbiers, une histoire d’hommes (2006), Les dames en bleu (2009) et D’où je viens (2014), une œuvre plus personnelle où il se penche sur le mystère des origines et les blessures de l’enfance. Son dernier opus ouvre la voie vers Mon dernier été (2016). Poétiques et humains, ses films ont été primés et sélectionnés dans des festivals internationaux : Rotterdam, São Paulo, Palm Springs, La Rochelle, Vancouver, Hot Docs.

« Au pas de la porte » de Vicelow

Je suis fière de cette jeune fille de mon entourage. Elle vient d’avoir son bac, elle va continuer à militer de cette manière là, bénévolement. La relève s’assure. Grand merci à toi ma belle si un jour tu tombes sur ce billet. Je sais que ta pudeur et ta timidité font que tout se passe en silence.

Mise en ligne le 3 juil. 2016

Court métrage réalisé par Benedito J. Pedro
Une adaptation de la chanson  » Au pas de la porte  » de Vicelow