BMP – Un dessin aux odeurs de noix de coco


Hum oui, à la noix de coco ! Je n’écrirais pas quelle drôle d’idée, mais comme je devais faire un gâteau à la noix de coco pour éveiller les papilles de mes enfants, avec en plus une petite goutte de chocolat et des amandes. A ce moment-là j’ai pensé à utiliser la noix de coco dans un dessin avec plein de couleurs.
Car, vous ne savez peut-être pas, mais ce qui est chouette c’est de capter sur le moment les imprévus et d’en faire naître une oeuvre, à ce moment-là, alors que rien ne le laissait prévoir. Par contre je me suis dit que dans ce dessin il y aurait une goutte de hasard et une petite pincée de la petite sorcière que je suis quand je me mets à faire des potions magiques.

Comment avez-vous procédé pour la concrétisation de votre esquisse ?

Je me suis installée dehors, avec en accompagnement un peu de musique. Il y avait aussi ce petit vent frais qui se faufilait dans les feuillages. J’avais aussi envie de capter ce mouvement actuel par une photo. Ma feuille bien à plat, j’ai donc pris des couleurs opaques, et assez épaisses que j’ai déposées directement sur ma feuille, puis avec une petite éponge naturelle, j’ai commencé en tapotant, à faire apparaître des petits mélanges et des petits reliefs, mais tout cela en douceur. Je ne voulais pas de couleurs foncées, le soleil étant là je le voyais mal danser avec des couleurs sombres dans mon dessin. J’ai même rajouté dans mon mélange un peu de couleur or. Une fois ma feuille bien colorée, j’ai ensuite pris la poudre de noix de coco que j’ai parsemé sur toute ma feuille. Les odeurs étaient bien là, à la fois douces mais aussi voyageuses, plus ce petit vent, le soleil j’avais de quoi continuer à faire naître mon œuvre. Puis j’ai laissé sécher car je voulais rajouter autre chose. Un fois donc mon dessin bien sec, j’ai sorti mes encres liquides d’aquarelles. J’ai ensuite pris une paille. J’ai versé un peu de couleur directement sur ma feuille et j’ai soufflé doucement avec cette paille pour faire se promener les couleurs sur mon dessin, comme pour créer un autre mouvement. J’avais une impression de faire apparaître un fond marin, en observant d’ailleurs en haut de mon dessin on pourrait peut-être bien voir apparaître comme une coquille ST Jacques sur un tapis vert, oui de quoi nous faire voyager ! Puis pour finir, j’ai capté ce soleil pour l’incorporer dans mon dessin, dessin comme je l’ai dit, imprévu.

Quels matériaux avez-vous utilisés ?

Couleurs opaques et épaisses, couleurs liquides aux encres aquarelles, paille, éponge naturelle.

Que ressentez-vous en regardant votre production ?

En regardant mon dessin, je peux dire que j’ai passé un agréable moment, même si à certains instants l’angoisse de ce qui peut arriver était présente… Mais j’observe que le soleil est toujours là. Tout comme ce léger vent, mais tout cela est retranscris dans mon dessin. Tout comme j’écrirais qu’il n’a pas vraiment de sens pour le regarder, à nous de laisser libre notre imagination 🙂

BMP – Capter le rayon fragile de ce matin


J’apprécie quand le temps joue à cache-cache avec les nuages et c’est ce qui s’est passé ce matin !
Un peu la tête dans le brouillard. J’ai plein de choses en cours… comme travailler sur le reste de mes questions, travailler sur le livre du « Petit Prince », travailler sur le livre  » le vide ».
Mais  ce matin, quand j’ai observé le temps à travers la fenêtre, je me suis dit je ne pouvais pas louper cette occasion de faire un dessin pour capter ce soleil qui se présentait timidement et qui jouait à cache-cache avec les nuages. C’est ce que j’appelle, profiter du moment présent et ce sont ces petits moments également qui me permettent de rester dans le temps de l’ici et maintenant.
Après avoir fait les exercices du livre « gérer la dissociation d’origine traumatique », je me suis donc installée dehors avec mes pinceaux et ma peinture aquarelle. Un léger vent frais était là aussi accompagné par moment de ses côtés sombres qui m’annonçaient  l’arrivée d’une pluie, mais ce n’était pas grave, j’étais à l’abri et donc il ne restait qu’à plus qu’à commencer mon dessin.

Comment avez-vous procédé pour la concrétisation de votre esquisse ?

Ma feuille blanche devant moi, je commence à mettre une petite pointe de bleu aquarelle, avec une autre petite pointe de jaune et je commence à faire apparaître les premiers mouvements. Tout en ne perdant pas de vue que je devais prendre une photo pour capter ce rayon de soleil qui était si timide ce matin. Je devais donc attendre le moment choisi.
Alors en attendant j’ai continué à faire grandir mon dessin en rajoutant un petit peu de ci, un petit peu de ça, un petit peu plus de geste vers le haut, un petit peu plus de geste vers le bas et sur les côtés.
Je ressemblais un petit peu à cette sorcière qui préparait sa potion magique. J’ai laissé libre cours au mouvement de mon pinceau à exprimer ce qu’il voulait. C’est un peu ça de peindre : c’est savoir par moment accueillir l’inattendu.
Le moment de prendre la photo s’est alors présenté. J’ai vu le bout du nez de ce soleil se montrer avec toute sa timidité suivi par de gros nuages noirs. Je ne devais pas le louper ce soleil car les gouttes de pluie n’étaient pas loin et un petit vent frais poussait les nuages.
L’instabilité était présente, la photo prise. Le soleil était donc maintenant dans mon téléphone. Il ne me restait plus qu’à le partager. Partager cette timidité qui était dans cet atmosphère de ce matin. Mais  avant, je devais finir mon dessin, j’ai donc rajouter d’autres petites couleurs aquarelles. Les mélanges se faisaient ce qui faisait apparaître d’autres nouvelles couleurs. Ça faisait un peu comme ce soleil qui jouait à cache-cache et bien mes couleurs faisaient la même chose : elles jouaient elles aussi à cache-cache dans ce moment présent de cette matinée du mercredi 3 avril. En observent mon dessin on pourrait imaginer des nuages qui dansent à l’arriver de la pluie. Mais à chacun de laisser libre cours à son imagination 🙂 !

Quels matériaux avez-vous utilisés ?

Dessin conçu sur feuille blanche 36x48cm.
Peinture aquarelle, gros pinceau rond.