BMP – 3/ Apprendre, découvrir


Chacun d’entre nous doit faire cet effort qui ne se fera pas tout seul. C’est quelque chose qu’il faut cultiver pour que cela apporte quelque chose à notre mental, donc à nous-même.
Apprendre est une source de richesse. S’intéresser un peu à tout, nous permet de rester dans le temps présent. C’est une curiosité saine.
Elle nous permet aussi de pouvoir échanger avec les autres. Quand on tâtonne, l’angoisse revient, avec la peur de ne pas comprendre tout de suite, mais on apprend que petit à petit, on s’en sort.
C’est comme un voyage et nous nous construisons en tant que personne avec des petits bouts de connaissances, et d’expériences. Il n’y a pas non plus de limite à ce processus.
Apprendre nous permet de développer nos capacités pour trouver des sources d’inspiration, tout comme l’imagination, mais aussi notre vocabulaire.
Quand j’ai découvert que j’avais cette capacité de m’enrichir, malgré mes difficultés, que cela soit à travers le dessin, la lecture, l’écriture, un bien-être est venu en moi. Mon angoisse a diminué et j’ai eu l’impression que mon cerveau reprenait son développement, qu’il s’agrandissait et cela je le ressens encore, même si par moment c’est minime.
Apprendre, nous apporte des pensées et attitudes plus positives, ce qui permet de chasser les pensées négatives : une façon peut-être de prendre soin de nous.
Apprendre et découvrir c’est une façon d’exister, dans ce que l’on fait mais aussi dans ce que l’on peut partager avec les autres. Nos découvertes sont bonnes pour nous, mais on peut les partager avec les autres.
En ce qui me concerne, je pense que c’est un besoin, rattraper le temps dont on m’a privée dans mon passé. Découvrir et apprendre, cela apporte un côté stabilisant.

Comment avez-vous procédé pour la concrétisation de votre esquisse ?

• Pour concrétisé mon esquisse, je voulais intégrer le mouvement le fait d’apprendre et qu’on emmagasine des informations, je devais trouver une forme qui tourne.
• Je devais rajouter un visage, sans oublier de faire une oreille, car pour moi on apprend en écoutant.
• Je devais rajouter une main car on découvre avec le toucher.
• Et pour terminer je voulais faire apparaître une forme de cerveau qui se sent bien avec le fait d’apprendre.
J’ai donc commencé mon esquisse par dessiner le visage avec, à l’intérieur de la tête, ce cylindre qui tourne, il emmagasine les informations, bonnes ou mauvaises. Avec cette ligne en zigzag comme celle d’un cœur qui vit.
Puis j’ai continué en dessinant la main.
Et pour terminer j’ai dessiné l’ampoule et cette forme qui représente le cerveau, car pour moi il n’y aurait pas de logique si celui-ci n’était pas intégré dans mon dessin.
Pour concevoir le manteau de mon aquarelle, de la couleur dans le cylindre pour retranscrire les bonnes situations, celles qui ne font pas souffrir et une touche de noir pour faire parler le côté mauvais des situations, celles qui nous font mal.
Le reste de mon esquisse, j’ai déposé les couleurs par rapport à la manière dont je percevais la situation dans le moment présent.

Quels matériaux avez-vous utilisés ?

Feuille de format 50 x 70 cm à grain fin.
Crayons de papiers, HB, 3B, 4B
Aquarelle, Crayons de couleurs aquarelles

Que ressentez vous en regardant votre production ?

En observant mon dessin je le trouvais logique qu’aborder cette situation d’apprendre est importante, par contre il faut en tirer et regarder ce qui nous pousse en direction de l’avant.
Ma forme est là, et j’en suis soulagée. Je ne ressens pas d’angoisse, mais un doute subsiste sur ma façon de voir.

BMP – La mer et sa vague bleue en mouvement


Un petit dessin à la peinture aquarelle, avant de partir à l’association de « La table de Jeanne-Marie » pour accompagner les personnes immigrées à une partie de foot.
Hum, oui « j’encadre » parce ce que si je joue vous ne me retrouverez plus :)) mais peut-être que à voir 🙂 …
Le temps est bien mitigé ce matin, mais il ne pleut pas et ça c’est agréable.
Donc dans ma tête ce matin ce sont les couleurs orange, bleue, et jaune qui sont là, qui s’expriment. Prendre mes pinceaux, va me permettre d’en fixer la trace.
Par ailleurs, on m’a proposé un projet d’exposition avec une autre association, sur les moments de peinture que je propose à l’association de “La table Jeanne-Marie“ et je me dis que je ne dois pas décevoir. Mais cela m’angoisse terriblement. Alors je cogite je fais le tour de la question.
Pour en revenir à mon dessin je me suis dit que de belles couleurs sont présentes dans la tête et que j’allais en faire quelque chose, créer un tableau avec elles.
J’ai commencé par étaler mon orange, agrémenté de jaune, mais subitement j’ai visualisé des agrumes. Alors avec cette image, j’imaginais des odeurs qui partaient et venaient, comme la mer au moment de la marée basse et que toutes les odeurs marines se précipitaient pour la suivre et puis pour revenir, toujours avec la mer qui entre temps était redevenue plus agitée.
Ceci explique le titre de mon dessin : la mer et sa vague bleu en mouvement.
Une fois, le jaune et l’orange posés sur ma feuille, me voilà partie avec une petite lichette d’un léger violet. Et puis ça a été le tour du blanc et je suis revenue sur la couleur orange. Le tout accompagné avec le mouvement de mon poignet.
J’ai continué en prennent la couleur bleue, pour faire naître cette seule vague bleue, avec derrière un espèce de nuage blanc de folie.
Et voilà un tableau qui, je dois le dire, est apparu sans que je n’ai vraiment de forme en tête. Ce matin, seules les couleurs étaient là.
J’aime quand je peux exprimer celles-ci qui me parlent sous la forme d’un tableau, et surtout si ces couleurs sont douces. Et j’aime aussi ces petits mélanges de couleur, qui se créent à mon gré.
Voilà ce qui me plaît : prendre mes pinceaux à n’importe quelle heure, à n’importe quel moment, et partir comme en promenade avec eux pour inventer de nouveaux manteaux de couleurs. Je dirais que c’est un tableau que l’on peu aussi retourner dans l’autre sens. On découvre un autre paysage.

Quels matériaux avez-vous utilisés ?

Dessin conçu sur feuille blanche 36 x 48 cm
Aquarelle.