BMP – Un paysage aux couleurs vives


Une nouvelle découverte, mon petit côté petite sorcière est revenu 🙂
Je n’écrirais plus que ce sont des idées farfelues qui me passent par la tête, car à chaque fois il y a une belle surprise qui apparaît dans ma production.
Mon idée pour cette fois-ci serait de faire naître une œuvre avec juste l’utilisation de l’essuie-tout, des glaçons et de l’aquarelle.

Comment avez-vous procédé pour la concrétisation de votre esquisse ?

Avant tout j’avais fait un petit essai sur une feuille et celui-ci m’a poussée à vouloir à le faire apparaître en plus grand. Mais je savais aussi que mon dessin, ne donnerait pas le même effet que l’essai que je venais de faire.
Je voulais également me servir du jaune aquarelle, à la fois pur mais aussi dans un mélange.
Pour commencer, j’avais besoin d’un point de repère pour m’aider, mais à quel endroit ? je ne le savais pas trop, mais ce besoin était là. Donc celui-ci serait le milieu de ma feuille, là où j’ai commencé à mouiller avec un glaçon.
Puis, j’ai pris de la couleur jaune aquarelle, comme la couleur de mon citron, dont je ne bois pas le jus en ce moment, mais dont j’aime toujours autant l’odeur. Donc pour en revenir à mon dessin, ce jaune je le pose directement sur ma feuille humide et c’est à ce moment-là que je vais utiliser le Sopalin, en faisant des petits mouvements, rapides et courts.
Puis j’ai pris le bleu, le orange, et toujours avec un nouveau morceau d’essuie-tout, je faisais ces mouvement mais en humidifiant plus ma feuille.

Je ne cherchais pas spécialement à savoir ce que j’allais faire comme forme. Non, moi ce qui m’attirait c’était de mélanger le Soplain avec les glaçons et l’aquarelle.
Pourtant je souhaitais que mon dessin fasse apparaître une forme qui traduirait une espèce de vie, avec des endroits où les couleurs seraient plus transparentes.
Je ne cherchais pas non plus à repérer du mouvement, non c’était vraiment attendre la surprise que ce morceau d’essuie-tout mouillé avec les glaçons pouvaient faire naître.
Mais malgré tout je voulais garder un certain contrôle pour la naissance de ce dessin. Mais j’étais très attirée par ce jaune, tout comme le voir se cacher par moment dans d’autres couleurs.
Tout comme par moment je souhaitais faire apparaître dans ce travail, un effet nuage.

Plus mon dessin prenait forme et moins je souhaitais rajouter de nouvelles couleurs. J’étais arrivée à faire ce que je voulais, donc j’ai terminé sans me poser des questions sur comment faire, ajouter quoi, etc.
Non tout s’est fait naturellement, je devais juste faire attention à mes gestes qui feraient naître cette production 🙂
Je voulais mettre cette couleur jaune en valeur, tout comme je souhaitais passer un agréable moment : sentir ce froid sous mes doigts et le laisser pénétrer dans ma peau.
Oui il y a une petit goutte de couleur rouge, je voulais apporter un petit côté cassant à mon dessin.
J’ai passé un agréable moment. Finalement le Sopalin a remplacé le pinceau 🙂
C’était je trouve  une chouette découverte.

Quels matériaux avez-vous utilisés ?

Feuille de format 50 x 70 cm à grain fin.
Crayons de papiers, HB, 3B, 4B
Aquarelle

BMP – Effet glaçons

J’ai  mal  aujourd’hui, mais je m’en fous, car j’ai un nouveau pinceau éventail.
C’est tout bête parfois on se raccroche à quelque chose de fragile quand on a mal.
Il y a des matins où se lever est parfois difficile, parce que sortir ce corps de ce lit est devenu une vraie gymnastique. Parce qu’il y a aussi le fait qu’on se dit que si on bouge son corps, la douleur va s’agrandir et se propager encore plus. Elle va ramper comme un vers de terre dans le moindre endroit !
Et ce matin pour moi ça a été le cas. Alors je devais trouver quelque chose qui puisse me motiver pour affronter cette douleur.
Je réfléchissais dans ma tête et voilà boum 🙃😀  il y a quelques jours je me suis acheté un nouveau pinceau. Celui-ci m’a attiré car il avait la forme d’un d’éventail. Je me rappelle, j’avais souri toute seule devant lui, il me rappelait la chaleur de l’été et l’éventail que l’on prend pour se faire de l’air frais. J’avais cette curiosité qui me taquinait car je me posais cette question : quelle forme ça pouvait donner sur une feuille si j’utilisais ce pinceau ? Et puis je l’ai rangé avec les autres et je l’ai mis côté dans ma tête.
Et ce matin dans mon lit, je me suis dit et bien voilà ce que je vais faire pour oublier cette douleur, pour me pousser à me lever : je vais faire un dessin avec celui-ci. Je me foutais également de mes dissociations, elles qui sont très présentes ce qui me confirme bien que la douleur physique augmente les dissociations.
Allez Hop je me lève, un café vite fait, c’est  un peu difficile en ce moment car je me sens nauséeuse. Mais je sais pourquoi. Je vais humer l’air de dehors pour prendre la température ça aussi j’aime bien dès le matin et me voila à préparer tout mon matériel et je m’installe dans le salon avec la fenêtre ouverte.

Comment avez-vous procédé pour la concrétisation de votre esquisse ?

Le but était donc de me servir de ce nouveau pinceau, la forme que j’allais faire naître je pense que je m’en foutais un peu. Je voulais juste mettre les couleurs présentes du moment dans ma tête et me servir de glaçons. Je voulais figer ma douleur sur cette feuille et dans les couleurs. Je ne saurai pas dire exactement comment j’ai procédé. Je sais juste que j’ai mis beaucoup glaçons, j’aimais les faire glisser sur ma feuille et sentir ce froid et j’ai mis de la couleur et j’avais le nouveau pinceau dans mes doigts. Après le reste je dirai peu importe. Je suis là assise devant cette table avec tout le matériel que je préfère et j’essaie de profiter de ce moment présent même si par moment il y a des blancs. J’essaie de mettre de douleur de côté, je respire l’air frais qui rentre dans ce salon. L’effet  glaçons dans mon nez est présent. Après voilà on est dimanche, je dois essayer de pas me casser la tête, je dois juste essayer de garder ma concentration dans le présent et d’observer ce que j’ai fait dès ce matin  en me levant pour oublier, c’est-à-dire ce nouveau dessin 😊😉 et je vais sûrement en faire un autre dans la journée alors je ne vais rien ranger, je vais tout laisser en plan, y comprit ce nouveau pinceau. Après on va laissez la surprise venir toute seule petit à petit…

Quels matériaux avez-vous utilisés ?

Dessin conçu sur feuille blanche 36 x 48 cm, aquarelle, glaçons, pinceau éventail, sopalin.