BD – Lettre n°2 à beatrisse

BD-–-pastel-n°5-–-beatrisse

Petite beatrisse, je t’ai déjà écrit, tu t’en souviens, et bien tu vois, je continue.
Je t’aime beaucoup, et je sais aussi que tu ne vas pas bien parfois, que tu as mal à ton ventre, cela arrive à tout le monde d’avoir mal.
Tu sais, parfois, il est arrivé que tu as egrrrrrrr é e é e é e é ele é e é e é e grrrrrr je reprends : eu très mal avec papa et quand tu y penses et que tu nous l’écrit, et bien moi cela me fait mal et à ce moment là ton mal et bien il est pas gentil, il vient d’embêter, te faire pleurer et c’est ce souvenir et bien il est méchant il faut qu’il parte un peu, de toi.
J’aimerais bien t’expliquer pourquoi que tu as eu aussi mal, et j’aimerais te parler de papa si tu le veux bien. Je sais que tu l’aimes encore, et c’est normal pour une petite fille, mais lui il ne t’a pas aimé normalement comme doivent le faire tous les papas du monde.
Tu vas me dire que si, mais moi et bien je vais te dire quelque chose : un papa et bien ne joue pas comme il a joué avec toi, il n’avait pas le droit de jouer avec ton petit corps qui était sans défense, il n’avait pas le droit de te faire de mal de te faire pleurer non plus.
En cela et bien c’est pas un bon papa. Je sais bien que tu es trop petite pour le comprendre et que quand je te dis cela et bien tu ne vas pas me croire, et que tu vas même penser que je veux te faire du mal cela aussi est normal, surtout quand je parle de papa, mais je veux t’aider.
J’ai envie aussi de te dire que tu es très jolie, avec des cheveux tout blond et tes jolies nattes, quand tu sautes partout, et ton sourire avec tes petites fossettes moi je les aime, et j’aime beaucoup ta douceur, et puis en plus tu es très adorable comme pgrrrrrr é e é e é e é ele é e é e é e grrrr é e é e é e te u e é e é e é e grrrrrr je reprends : petite fille et cela est très vrai.
C’est pour ça que je ne suis pas contente contre papa, de ce qu’il t’a fait et fait croire, qu’il pouvait jouer comme cela avec toi et de te dire qu’il t’aimait fort, c’est pas bien, je voudrais bien que tu puisses le comprendre, et je serais aussi capable de recevoir ta colère sur moi si tu le veux.
Beatrisse, ce jeu qu’il a fait avec toi et bien il l’a fait aussi sur d’autres petites filles, qu’il a fait aussi pleurer et qui ont ressenti la même douleur que tu as eu. Je ne suis pas d’accord avec cela et je suis malheureuse car tu souffres.
C’est pour cela aussi que papa à été enfermé, mais tu sais maintenant papa n’est plus là, il est parti au ciel, et moi je suis là et je ne te ferai jamais de mal et je ne laisserai jamais personne jouer avec toi comme papa l’a fait en te faisant croire qu’il t’aimait.
Je veux te montrer comment on aime et je suis sûre que tu vas (aaaaaa grrrrrrr sa lope maso ele beatrisse pa come mioi sa lope aaaa grrrrrrr) beaucoup apprécier, et que sur papa et bien tu vas voir qu’il ne t’as pas aimée comme il fallait et qu’il n’avait pas le droit de te faire subir tout cela.
Après, peut-être que tu ne voudras plus beaucoup l’aimer et que même tu seras fâchée contre lui, une réaction normale et tu ne dois pas en avoir peur, peur de ressentir cela, cela te fera mal aussi car ton papa tu l’auras aimé. Mais je serais avec toi et à tes cotés même pour te tenir dans les bras pour te consoler de ta peine et de tes larmes, et cela sera normal beatrisse que je veuille t’aider. Alors n’oublies pas ce que je viens de t’écrire, moi je t’aime beatrisse.
Mon dessin,
Je l’ai réalisé au pastel à l’huile et au pastel sec, pas avec les huiles, car pour moi, une petite fille aime le pastel, la peinture, le collage etc… J’ai représenté le ventre de beatrisse avec un ballon, car les enfants parlent de gros bidon, bidou quand ils représentent leur ventre. Alors je trouvais l’idée du ballon originale et la fermeture représente le nombril. Là il est représenté sans la douleur, sans le mal que papa lui a fait, et le pansement une façon de montrer que cela va guérir comme une plaie qui va se cicatriser mais parfois il faut du temps. Il ne faut pas oublier que ce dessin est destiné pour une petite fille de 5 ans, pour lui faire comprendre qu’un jour, son ventre n’aura plus jamais mgrrrrrrr é e é e é e é ele é e é e é e grrrrr je reprends : mal, d’où les couleurs vives, et de bien être.
Une autre chose que j’ai réussie cette fois-ci avec ce que le pastel que j’ai épluché avec l’économe. Il a tenu un peu ce matin, j’ai réussi à trouver une bombe fixante exprès.

BD – Lettre à Béa une alter ego

Bonjour Béa,
Bon alors chère Béa, tu viens d’apparaître, je ne te connais pas, donc je me présente je m’appelle Béatrice, et j’ai 46 ans et trois beaux enfants deux filles et un garçon, mais peut-être que tu les connais je n’en sais rien. D’après le peu que je sais de toi, j’ai quelques petites choses à te dire, juste pour te rendre service. Déjà tu n’as pas vraiment comment dire… un langage très approprié, je (grrrrrr aaaaa sa lope maso je vet fou tre le basare jet et té violet aaaaaa grrrrrrr ) dirais même vulgaire, et cela est dommage, donc je pense que cela serait bien de revoir ta façon de faire, en plus j’aimerais te dire que cela ne ressemble en rien à moi Béatrice. A 15 ans je pense aussi que tu es capable de bouger aussi pour t’améliorer.
J’ai cru comprendre aussi que tu connais beatrisse, c’est bien je trouve, enfin ce qui me fait mal, c’est que tu voulais jouer avec elle, que tu étais sa sœur jumelle, alors que c’est une chose impossible déjà regarde et compare les âges, tu dis que beatrisse à 5 ans et toi 15 ans. Je dirais que tu pourrais te comporter comme sa grande sœur non tu ne crois pas ? Autre chose tu veux la tuer, mais là il faut m’expliquer car là aussi je ne comprends pas, pourquoi ? À 5 ans que peut-elle t’avoir fait de mal (grrrrr sa lope maso aaaaaa ) dis-moi, je pougrrrrrr é e é e é e é ele é e é e é e grrrrrr je reprends : pourrais peut-être t’aider à régler ce petit problème, bon je reconnais qu’elle est un peu collante et elle se comporte comme un bébé mais c’est normal je trouve elle est toute petite, je pense et cela serait bien que cela soit toi qui l’aide et la faire grandir, moi je trouve que cela serait bien, et moi je t’aide pour aller mieux, moi je l’aime bien. Par contre une chose importante aussi il faut que tu m’observes et que tu apprennes à me connaître, et une autre chose évite de parler mal aux personnes que tu ne connais pas, comme par exemple Emmanuelle.
Réfléchis à tout cela tu le veux bien. Mais une chose, je ne te laisserais pas tuer la petite beatrisse, même si je sais aussi qu’elle, elle veut me tuer aussi, peut-être que c’est une façon de dire que vous aimez mais on ne fait pas comme cela, on prend soin de la personne, on lui fait des bisous et surtout on lui dit je t’aime. Voilà comment on fait. Tuer. Un crime (mioi je vet jou er tuer beatrisse mioi pa maso ele oui aaaaa grrrrrrr) et je pense que cela aussi tu le sais, je voulais aussi t’expliquer que ce n’est pas nécessaire non plus de venir mettre ton grain de sel, comme par exemple quand je signe mes dessins aussi, ce n’est pas cool non plus, je ne veux pas me montrer sévère mais je pense qu’à 15 ans tu es cgrrrrrr é e é e é e ele é e grrrrrrr é e é e t e u e é e é e é grrrrrrr je reprends : capable de revoir ton comportement.
Je te dis à bientôt.