Radio – La Table de Jeanne-Marie présentée par Guillaume Colombat

MARDI 16 OCTOBRE À 11H45
Emission : LE MAG DES ASSOCIATIONS
Présentée par Guillaume Colombat
Bienvenue dans le mag des associations, le rendez-vous des mardis matins de RCF sur la vie associative tourangelle. Aujourd’hui, nous partons rue Febvotte à Tours pour découvrir la Table de Jeanne-Marie. Isabelle Saillenfest, la présidente de cette association, est en studio aujourd’hui. Elle est accompagnée de Thierry, bénévole.
Comment cette structure agit-elle pour distribuer des repas chauds aux personnes dans le besoin, tout en favorisant le lien social ? La réponse tout de suite avec nos invités !

Bienvenue dans les associations
Invités : Isabelle, présidente de « La Table de Jeanne-Marie » et Thierry, bénévole

Pour aller sur le site de l’émission, cliquez sur le logo de RCF

Emission – Samedi 17 novembre 2012 – Public Sénat – Les violences sexuelles

Les violences sexuelles

Rediffusion le :
dimanche 18/11/2012 à 19h00

samedi 24/11/2012 à 16h15
dimanche 25/11/2012 à 10h00
Durée : 43 minutes Innocence bafouée
Rediffusion le :
samedi 17/11/2012 à 22h00
dimanche 18/11/2012 à 18h00
samedi 24/11/2012 à 15h15
Durée : 52 minutes

En France un enfant sur dix est abusé sexuellement. Nous sommes dans une petite ville normande qui voici quelques années a défrayé la chronique. « on » savait mais « on » ne disait rien. L’institution scolaire, les enseignants, la hiérarchie scolaire locale, celle de l’académie, la municipalité… tous savaient mais personne ne parlait et « Il » sévissait toujours… Aujourd’hui, malgré le procès et la condamnation, les portes de cette affaire sont encore closes. un écrivain, Jean-Yves Cendrey, a eu le courage de raconter. Comment les victimes vivent-elles après ce chaos ? Comment se construisentelles en tant qu’adultes ? Comment s’y prennent-elles pour chasser la culpabilité qui les ronge depuis l’enfance ? C’est ce qu’évoque ce film dans lequel la réalisatrice part à la rencontre d’autres victimes. Un film poignant avec des mots forts. Une souffrance latente au-delà de la vie sociale et professionnelle, prête à ressurgir à la moindre faiblesse mais aussi une lucidité parfois lumineuse comme l’introspection portée sur leurs agresseurs…
Réalisé par Réjane Gonin-Varrode